FLASH
[29/06/2017] Paris attentat : des traces d’explosifs découverts dans une voiture – 3 suspects interpellés  |  Grande Bretagne : centre commercial Dockside bouclé : un homme a tranché la gorge d’une femme dans un parking  |  France, vous n’êtes pas les seuls : En irlande, un juge décide de donner « une dernière chance » à un prédateur sexuel condamné 34 fois  |  USA, Baltimore : 1 crime par jour, en hausse de 25% depuis le passage de la loi contre le port d’arme  |  [28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 novembre 2008



Par Miguel Garroté     Je reproduis ci-dessous l’essentiel d’un texte de E.S.M. basé sur des informations fournies par Commission Justice et Paix des Évêques pakistanais à l’Agence Fides.  Cette information confirme des informations analogues fournies par d’autres sources ces derniers mois,  à savoir que certaines régions du Pakistan ne sont plus sous le contrôle de l’Etat pakistanais,  mais sous le contrôle de groupes islamistes radicaux.  Le Pakistan est devenu une zone de guerre.  Une de plus.

E.S.M.    La peur pour les chrétiens de la Province de Swat située à la frontière nord-ouest, au Pakistan, est un ingrédient de la vie quotidienne. Le district de Swat est dans les mains de groupes intégristes musulmans d’influence talibane, et l’autorité de l’État ne semble plus avoir aucun contrôle sur le territoire. Des actes d’intimidation, des menaces, des agressions physiques et verbales se succèdent, alors que des groupes intégristes musulmans, sortes de ‘talibans pakistanais’, continuent à terroriser la population non musulmane, imposant des conversion à l’Islam et contraignant les minorités à la fuite.  Le dernier acte de violence enregistré avec une préoccupation croissante par l’Église locale, a été subie par une école catholique à Sangota, dans la région de la ville de Swat. Comme le réfère à l’Agence Fides la Commission Justice et Paix des Évêques pakistanais, ces derniers jours, l’école et le collège de jeunes filles gérés par les Sœurs carmélites apostoliques srilankaises a été attaquée avec des rudiments de bombes qui ont détruit l’édifice. Il n’y a pas eu de victimes puisque l’école avait été fermée, par précaution, par les religieuses, suite aux menaces reçues les semaines précédentes. L’école a été construite en 1965 et comptait 1.000 étudiantes, venant surtout de familles pauvres, chrétiennes et musulmanes, du district de Swat.

Mais l’alarme terroriste touche aussi d’autres régions du pays, comme l’affirme la All Pakistan Minorities Alliance, association engagée à défendre les minorités religieuses présentes dans le pays : dans d’autres villes comme Islamabad et Lahore des structures chrétiennes ont reçu des “menaces absurdes, qui ont l’objectif unique de semer la terreur dans les cœurs et dans les esprits des fidèles”. Le Pakistan est en train de devenir une ‘zone de guerre’, affirme le mouvement.  Selon les données fournies par l’Église pakistanaise, dans la Province de la frontière du nord-ouest, les écoles chrétiennes attaquées ces dernières années sont environ 150, signe de la vague croissante d’intolérance et de la diffusion de groupes intégristes musulmans qui souhaitent effacer l’oeuvre d’instruction des instituts chrétiens.

Le district de Swat est dans les mains de groupes intégristes musulmans d’influence talibane, et l’autorité de l’État ne semble plus avoir aucun contrôle sur le territoire. Ici, les minorités religieuses subissent des violences et des persécutions. L’Église appelle le nouveau président du Pakistan, Ali Zardari, à prendre des mesures adaptées contre l’extrémisme religieux qui met en danger la vie même des citoyens pakistanais non musulmans, niant leurs droits et liberté constitutionnelle.



   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz