FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 novembre 2008

  
  

  

Miguel Garroté     CYRANO sur Riposte Laique aujourd’hui mardi 11 novembre 2008 publie un Edito sous le titre « Sommes-nous d’affreux franchouillards si nous aimons notre pays, la France ? ». Edito que je publie intégralement ci-dessous, à la demande de drzz. Et je précise que personnellement, je ne partage pas certaines des idées formulées dans cet Edito. Bref, en résumé, disons que le travail des idées continue, ce qui est un signe de bonne santé mentale.

(Début de l’Edito de CYRANO) Nous avons reçu, après nos deux dernières publications, où nous exprimions notre indignation sur les sifflets contre « La Marseillaise » entendus au Stade de France, des courriers plus fréquents que d’habitude. Si la majorité de nos lecteurs nous ont félicités pour notre position, qu’ils considèrent courageuse, nous avons reçu aussi quelques lettres plus que critiques pour ne pas dire carrément insultantes. Dans le meilleur des cas, nous sommes qualifiés de « franchouillards », et cela passe parfois à « nationalistes », à « émules de Le Pen et de Villiers », voire « fascistoïde », comme nous a qualifiés un lecteur qui nous a demandé de le désabonner. Il est vrai que, dans un autre registre, le plumitif d’un site républicain de gauche nous qualifie élégamment d’émules de Doriot et de Déat (1).

Dans un texte hallucinant de sectarisme, Jérôme Manouchian, pseudonyme derrière lequel se cache l’idéologue de la revue, Bernard Teper, n’a qu’un seul objectif : démontrer que tous ceux qui, comme Riposte Laïque, appellent à l’alliance des républicains des deux rives pour défendre la République et combattre l’offensive de l’islam contre la laïcité sont forcément des défenseurs de l’occident chrétien, héritiers de ceux qui ont basculé de la gauche vers le fascisme dans les années 30 ! Même le Mrap ne nous l’avait pas encore faite, celle là !

La sortie du livre, « Faut-il avoir honte de l’identité nationale ? », de Daniel Lefeuvre et Michel Renard, constitue un excellent point d’appui pour ceux qui en ont marre de voir le bleu blanc rouge se faire insulter depuis trente ans, sans pour autant se reconnaître dans la définition d’une nation basée sur la race, ou sur la religion, à l’instar d’un Barrès ou d’un Maurras. Les auteurs considèrent que l’histoire de notre pays, son « identité nationale » méritent mieux que le lynchage caricatural que la moindre référence à la France, à son drapeau ou son hymne suscite chez de nombreux intellectuels qui influencent négativement la gauche. Faut-il rappeler que tout au long de notre histoire, le mouvement progressiste et révolutionnaire s’est appuyé sur la question nationale, qui n’a pas toujours été un gros mot pour la gauche, et encore moins pour les Républicains ?

Au contraire, ce sont souvent les possédants qui trahissaient les intérêts du pays, pour sauver leurs privilèges. Faut-il rappeler que Maurice Thorez en personne osait dire qu’il fallait « rendre le drapeau tricolore à la classe ouvrière » ? Il serait bien malheureux aujourd’hui d’entendre les arguties gauchisantes de Marie-George Buffet ! Et faut-il rappeler que Barack Obama, dans sa campagne, n’a cessé de clamer son amour pour son pays ? Il y a un véritable masochisme, voire une haine de soi, chez toute une élite, souvent de gauche bobo, pour détester à ce point un pays et une histoire que beaucoup jugent admirable. « Aucune nation, aucune démocratie, ne peut écrire sa propre histoire sans reconnaître à la France une dette ou une influence directe. L’histoire de France aura toujours un sens pour l’histoire universelle ».

De qui sont ces propos ? D’un horrible franchouillard ? Non, d’un historien anglais, Théodore Zeldin, dans « Histoire des passions françaises ». Nous n’avons pas peur d’aimer cette France de la Révolution de 1789, et ses idéaux universalistes. Nous n’avons pas peur de nous réclamer des Lumières, encore moins aujourd’hui, où l’obscurantisme religieux tente de regagner du terrain dans toute l’Europe, et en France, sous les traits de voiles et de burqas. Nous sommes fiers de l’intégration, grâce à laquelle des millions d’étrangers sont devenus, à l’aide du creuset républicain, des citoyens français à égalité de droits et de devoirs. Le mot « assimilation » ne nous fait pas peur.

Nous n’avons pas honte d’aimer notre hymne national, et nous sommes surpris que de nombreux enseignants, encouragés par certains syndicats, se refusent à l’apprendre à leurs élèves. Nous sommes fiers des révoltes populaires de notre pays, de 1830, de 1848, de la Commune, du Front populaire, de la Résistance, de la grande grève générale de 1968, et du sursaut du 29 mai 2005 contre l’Europe de l’UMPS. Par contre, nous n’aimons pas ce qui est en train de se passer, aujourd’hui, en France, qui contribue à miner l’édifice républicain et à casser la Nation. Ainsi, le droit à la sûreté, garanti par la constitution, devrait être assuré à chacun dans une République digne de ce nom. Ce sont surtout les populations les plus pauvres qui en ont encore davantage besoin.

Comment ne pas bondir d’indignation quand on entend, sur RMC, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, confirmer les propos qu’un agent de police avait tenus, 48 heures auparavant. Les policiers renoncent à intervenir dans certaines situations, par exemple en cas de délit de fuite. Ce qui est nouveau, comme le dit dans son article Roger Heurtebise, c’est que ces policiers – et aussi les gendarmes – sont empêchés d’agir désormais non seulement par manque d’effectifs ou parce qu’ils craignent pour leur sécurité et celle de leur famille, mais parce qu’ils reçoivent des ordres… de ne pas intervenir, pour ne pas « faire de vagues », pour ne pas augmenter des statistiques défavorables à l’ancien ministre de l’Intérieur, ou pour ne pas « stigmatiser » une commune dans la presse (2).

Comment peut-on accepter cela, dans un état de droit, quand le président de la République a été élu, entre autres, grâce un discours, sur ce sujet, bien plus convaincant que les atermoiements éternels d’une gauche minée par le compassionnel ? Qu’aurait dit la droite, si cela avait été un ministre de gauche qui avait tenu de tels propos ? Bien évidemment, quand les citoyens ne se sentent plus défendus par la police, ils préfèrent se défendre eux-mêmes, plutôt que de se laisser tuer. Avons-nous vraiment envie que notre pays aille vers une logique américaine ? Souhaitons-nous que les citoyens qui n’acceptent pas passivement de se laisser dépouiller organisent l’auto-défense armée ou la multiplication des milices privées et se retrouvent en prison ? (3)

Comment peut-on accepter, alors que ce gouvernement a intégré le droit des langues minoritaires dans sa constitution, pour s’adapter à la charte des langues régionales que l’Europe veut imposer à tous ses membres (lire la remarquable série d’articles de Valentin Boudras-Chapon), qu’on puisse apprendre le créole dans une école de la région parisienne ? Quand on connaît le faible niveau scolaire de nombreux élèves et étudiants, et surtout leurs lacunes en Français, est-ce vraiment la priorité ? Il est vrai que Jack Lang était prêt à faire passer les écoles communautariste Diwan dans la République, ce qui aurait été fait sans l’intervention du conseil d’Etat !

Va-t-on accepter encore plus longtemps les délires de la Halde ? Dans leur dernier forfait, « Place des stéréotypes de discrimination dans les manuels scolaires », (4) cette officine se surpasse : elle s’étonne, entre autres, que dans 359 exercices de mathématiques, aucun des problèmes proposés ne s’appuie sur des exemples où figurent des homosexuels et des handicapés ! Et en sciences, on n’étudierait pas assez l’homosexualité des animaux ! Quant à un poème de Ronsard, il véhiculerait une image négative des seniors ! Après avoir passé leur temps à vouloir imposer le voile partout dans la société française, voilà comment Schweitzer et les siens utilisent les 11 millions d’euros que l’Etat français leur octroient tous les ans ! Quand dissout-on ce machin qui veut imposer une véritable police de la pensée communautariste, en France ?

Autre genre de police de la pensée, certains lobbies qui, à l’instar de ce « Paris Foot Gay » (5) passent leur temps à traquer les « politiquement incorrects », et à les traîner devant les tribunaux, comme le font de vulgaires Mrap ou LDH qui voient du racisme dans la critique de l’islam. Nous en avons plus que marre de ces petits commissaires politiques en puissance, qui dévoient le vrai combat anti-raciste dans une dérive bien-pensante communautariste. Nous en avons assez de cette inversion des valeurs, assez que ceux qui sifflent « La Marseillaise » et qui disent « Nique la France » soient considérés comme des victimes. Assez que les laïques soient traités comme des racistes, alors que les fascistes islamistes paradent librement et passent leur temps à réclamer des accommodements raisonnables.

Assez que Sarkozy fasse son signe de croix en tant que président de la République,

Assez que les voyous sentent que les policiers ont peur d’eux,

Assez que les élèves se sentent tout permis avec les enseignants,

Assez de l’Union européenne qui vient d’oser exiger le remboursement des aides perçues par les pêcheurs,

Assez que ceux qui réclament un vrai débat sur l’immigration, en période de chômage de masse, soient traités de « lepénistes »,

Assez que la victoire d’Obama soit le prétexte à des revendications différentialistes, avec Carla Bruni en effigie de ce combat douteux !

Nous en avons assez de tout ce qui contribue à détricoter l’édifice républicain d’un pays que nous aimons, sans honte, pour ses idéaux universalistes, fraternels, solidaires et égalitaires.

Nous en avons assez que la République une et indivisible, celle du bien commun, du « Res Publica », de l’égalité des droits, s’efface devant une bouillie de droit à toutes les différences qui nous prépare au communautarisme, porteur d’une libanisation de la France et de conflits interethniques et interreligieux.

Nous n’avons pas plus envie que la France que nous aimons ne devienne une région de l’Europe, ni un pays anglo-saxon, pour le plus grand bonheur du système capitaliste, qui veut faire éclater notre pays pour mieux en finir avec ce qu’il reste de service public et les acquis de ses salariés, français ou étrangers.

Si tout cela s’appelle être « un franchouillard », nous assumons, mieux, nous revendiquons le côté progressiste de notre discours, n’en déplaise aux ennemis de la République et à leurs insultes (fin de l’Edito de CYRANO).

(1) http://www.gaucherepublicaine.org/2,article,2260,,,,,_Les-periodes-de-crise-influent-sur-les-comportements-politiques-et-ideologiques.htm

(2) http://www.youtube.com/watch ?v=NcPRmEvxWoA

(3) http://www.laprovence.com/articles/2008/11/06/618935-A-la-une-Le-gerant-de-la-station-avait-tire-sur-un-des-voleurs.php

(4) http://www.communautarisme.net/Manuels-scolaires-Halde-au-sketch- !_a1028.html ?PHPSESSID=25346c593efaeff2303a3048f13e7616

(5) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/07/01011-20081107FILWWW00399-paris-foot-gay-un-texto-homophobe.php

  
  

  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz