FLASH
[30/03/2017] Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 novembre 2008

  
  

  
  
  

Miguel Garroté     Vous aimez le système judiciaire français ?  Vous aimez l’actuel gouvernement israélien ?  Alors lisez ceci.  Mon ami Marcoroz (1) nous livre ci-dessous une version française – effectuée par lui-même – de l’interview de Philippe Karsenty réalisée par Brooke Goldstein pour le numéro d’automne 2008 de la revue The Middle East Quarterly (traduction © 2008 Marcoroz ;  version abrégée de l’introduction © 2008 Miguel Garroté).  Rappelons que Philippe Karsenty,  que j’ai eu le plaisir de rencontrer à Paris le 21 avril dernier avec notamment François Célier et Lucien Oulahbib,  affirmait,  en 2004,  que France 2,  notamment Arlette Chabot et Charles Enderlin,  avaient enfreint les règles du journalisme,  en diffusant une séquence qui présentait,  comme un fait réel,  la prétendue mort de Mohammed Al Dura,  un garçon palestinien âgé de douze ans,  sous les balles des forces de défense israéliennes (Tsahal).

En première instance, le tribunal, contre l’avis du ministère public qui s’était prononcé en faveur de M. Karsenty en invoquant sa liberté d’expression, avait rendu un jugement en faveur d’Arlette Chabot et de Charles Enderlin.  En septembre 2007,  la onzième chambre de la Cour d’appel de Paris a entendu l’affaire Karsenty en appel.  Le juge a ordonné à France 2 de produire vingt-sept minutes de rushes.  À la fin de la séquence montrée au tribunal,  il est visible que Mohammed Al Dura est toujours en vie.  Le 21 mai 2008,  Philippe Karsenty gagnait en appel.  Mais la séquence de France 2 sur Mohammed Al Dura,  reprise sur d’autres chaînes de télévision,  cette séquence a fait le tour du monde,  cette séquence a énormément – et injustement – discrédité Israël.  Je publie l’interview de Philippe Karsenty sur leblogdrzz,  sur monde-info  et elle sera reprise sur  juif.org.

(Début de l’interview de Philippe Karsenty par Brooke Goldstein pour The Middle East Quarterly,  traduction © 2008 Marcoroz) :

Middle East Quarterly : Pour quelles raisons précises la chaîne France 2 vous a-t-elle poursuivi en diffamation ?

Philippe Karsenty : Il était considéré comme diffamatoire de dire que la vidéo de Mohammed Al Dura était un faux, une imposture, que Charles Enderlin s’était trompé, qu’il trompait le public, et qu’il devait être démis de ses fonctions.

MEQ : En quoi consiste la diffamation dans le droit français ?

P.K. : Dans le droit français, il y a diffamation en cas d’incapacité de prouver la vérité d’une allégation au moment où cette allégation a été faite. Cela signifie que même si France 2 présentait maintenant des excuses et reconnaissait sa faute, je pourrais encore ne pas avoir gain de cause, car le tribunal pourrait décider qu’au moment où j’ai publié mes allégations, je n’avais pas assez de preuves pour pouvoir établir que ce que je disais était vrai. C’est un système légal absurde.

MEQ : La vérité n’est donc pas une défense en matière de diffamation ?

P.K. : Si, la vérité est une défense en matière de diffamation, mais il faut que ce soit une vérité connue et prouvée au moment où l’allégation a été faite. La charge de la preuve incombe au défendeur. Si le gouvernement israélien avait poursuivi France 2 en diffamation, par exemple, la situation aurait été inversée : France 2 aurait été obligée de défendre sa calomnie au lieu de m’accuser de diffamation.

MEQ : Pourquoi ne poursuivez-vous pas France 2 pour diffamation ou pour tromperie ? Pourquoi êtes-vous sur la défensive ?

P.K. : Ce procès aurait dû être engagé par l’État israélien, qui n’a pas saisi cette opportunité. Shurat Hadin, un cabinet juridique israélien d’intérêt public, a tenté de faire retirer les accréditations de presse de France 2, mais le gouvernement israélien a refusé, et la Cour Suprême israélienne n’a pas encore rendu son verdict dans cette affaire.

MEQ : Comment se fait-il ?

P.K. : Apparemment, le gouvernement israélien préfère apaiser ses ennemis plutôt que de contre-attaquer.

MEQ : Ne pourriez-vous pas faire un procès à France 2 pour diffamation à votre encontre et à l’encontre de l’État d’Israël ?

P.K. : Selon le droit français, je n’aurais pas qualité à agir, puisque ce n’est pas moi qui ai été diffamé.

(fin de l’interview de Philippe Karsenty par Brooke Goldstein pour The Middle East Quarterly,  traduction © 2008 Marcoroz).

(1) Les liens vers marcoroz :

vers l’introduction : http://marcoroz.over-blog.com/article-24373865.html

vers l’interview: http://marcoroz.over-blog.com/article-24372938.html


  
  

  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz