FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 19 novembre 2008

Que faire de la Russie ? Il me semble que cette interrogation sera LA question géopolitique à laquelle devront répondre prioritairement les nations occidentales dans les prochaines années. J’ai déjà eu l’occasion de dire à de multiples reprises sur Rebelles.info que je pensais qu’il serait dangereux, voir suicidaire, de rejetter la Russie dans les bras des ennemis de l’Occident. Pour éviter cela il convient de prendre en considération les intérêts et les inquiétudes de la Russie, de les confronter avec les intérêts des Occidentaux et de recenser les points sur lesquels nous pouvons rassurer Moscou sans nous renier. De ce point de vue l’attitude de Nicolas Sarkozy à la tête de l’Union européenne est exemplaire et nous indique la marche à suivre. Durant la crise de cet été ouverte à la suite de l’initiative stupide du président géorgien le président français est intervenu intelligement afin d’offrir une porte de sortie politique digne et responsable à la Russie. Je dis bien une porte de sortie car la contre offensive russe décidée par l’impétueux Vladimir Poutine avait placé Moscou dans une impasse qui poussait le pouvoir russe à une dangereuse escalade. Aujourd’hui encore les Russes sont reconnaissants envers Nicolas Sarkozy alors que Washington, Berlin, Londres, Varsovie et les capitales scandinaves soufflaient sur les braises du conflit caucasien. Et le président français lors du sommet à Nice entre l’Union européenne et la Russie a poursuivi sur cette voie. Il a repris l’idée d’un « pacte de sécurité » paneuropéen lancé par le président russe Medvedev. Celui-ci avait en effet demandé que l’on remette à plat l’architecture de sécurité en Europe en évoquant une « civilisation européenne » dans laquelle la Russie aurait toute sa place. Nicolas Sarkozy lui a répondu en proposant que se tienne en 2009 un sommet de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et en offrant à la Russie la perspective d’un « espace économique commun » entre l’UE et la Russie. Il a en outre demandé à son homologue russe de ne pas concrétiser sa menace de déployer des missiles à Kaliningrad, en réaction au bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque, « tant que nous n’aurions pas discuté d’une sécurité paneuropéenne« . Là encore Nicolas Sarkozy a raison. Est-il capital pour la sécurité de l’Occident de placer un bouclier antimissile en Pologne et en République tchèque ? Pourquoi provoquer inutilement Moscou ? Comme l’a dit l’excellent géopoliticien Frédéric Encel « si il s’agit de contrer la menace iranienne ce bouclier peut très bien être installé en Roumanie, en Grèce ou en Turquie » ou… en Israël. Certains vont pointer mes contradictions puisque dans un premier temps je m’étais prononcé en faveur du déploiement de ce bouclier antimissile en Pologne et en République tchèque. Mais j’assume mes contradictions. Le propre des fanatiques est de ne jamais douter. Ce n’est pas mon cas.

La semaine dernière deux faits, parmi d’autres, illustrent dramatiquement le sort des droits de l’Homme dans les territoires placés sous la domination des nouveaux barbares. En Somalie des islamo-fascistes somaliens ont fouetté trente-deux personnes accusées d’avoir violé la charia (loi islamique) en dansant entre hommes et femmes dans une localité contrôlée par les islamistes. En Afghanistan quinze adolescentes ont été aspergées d’acide sulfurique car elles se rendaient à leur école de Kandahar dans le sud du pays. Les fanatiques ont arraché le voile de leur burqa  avant de leur projeter du vitriol sur le visage. Trois d’entre elles sont dans un état grave, les autres sont brûlées à des degrés divers. Ces deux actes ignobles n’ont fait l’objet que d’un traitement médiatique mnimimaliste de la part des médias occidentaux. Comme si nous nous étions accoutumés à ces pratiques. Comme si nous considérions « normal » que cela se passe ainsi dans les territoires sous domination islamiste. Ainsi à la cruauté des actes vient s’ajouter pour ces populations l’horreur de l’indifférence des démocrates. Notre indifférence. Cette indifférence provient du fait que dans nos têtes nous avons déjà abdiqué devant les nouveaux barbares. Comme nous l’avions déjà évoqué, pour mieux la condamner, la décision de l’Ethiopie de quitter la Somalie revient dans les faits à donner le pays aux islamistes somaliens (http://www.rebelles.info/article-24024896.html). De la même manière en Occident pas une semaine ne se passe sans que les sirènes de la capitulation n’exigent le retrait des troupes occidentales d’Afghanistan afin de laisser la place aux Talibans. Si encore ces capitulations successives servaient à mieux combattre le totalitarisme islamiste parti à l’assaut de nos propres démocraties. Même pas ! Ici aussi nous abandonnons des territoires entiers de nos nations à la nouvelle barbarie. Les femmes musulmanes en Europe ne sont guère mieux protégées qu’en Somalie ou en Afghanistan. C’est la même indifférence ici que là-bas. La même lâcheté. La même défaite qui se dessine.

Il m’arrive souvent de me demander à quoi bon. A quoi bon perdre son temps pour éveiller les consciences devant les dangers qui menacent nos démocraties. L’envie d’abandon des Occidentaux est tellement puissant que bien souvent j’ai envie de tout envoyer balader. Mais parfois des signes viennent me conforter dans l’idée qu’internet reste un bel outil pour faire bouger les choses. J’ai bien dit internet et non Rebelles.info. Comme vous le savez j’ai dans des brèves du jour demandé à Xavier Darcos de renoncer à son projet de réforme de l’école maternelle (http://www.rebelles.info/article-24585697.html). Or quelques jours après cet article j’ai eu le plaisir de constater que le ministre de l’Education avait renoncé à toucher à l’école maternelle. Ainsi devant le Sénat il a déclaré : « L’école maternelle à trois ans, c’est très bien. Avant, il faut trouver des structures d’accueil différentes qui soient adaptées aux besoins de ces enfants. » Or comme vous le savez le pouvoir en place surveille internet afin de saisir « l’air du temps ». Je pense que la multiplication des articles en opposition à ce projet sur différents sites a judicieusement amené Xavier Darcos à ne pas foncer dans le mur d’une réforme impossible. De la même manière un article récent du « Monde » le 14 novembre évoquait les tensions au sein de la droite et de l’UMP quant à la question de la généralisation du travail le dimanche. Or qu’avais-je écrit à ce sujet dès le 20 octobre (http://www.rebelles.info/article-23838280.html) : « Mais ce qui m’étonne c’est que ni les médias, ni les intellectuels ne soulignent le dilemme qui traverse actuellement  le peuple de droite sur ce sujet. » Depuis Rebelles.info mais aussi d’autres sites de droites ont multiplié les articles pour s’opposer au travail généralisé le dimanche se faisant ainsi l’écho d’une partie du peuple de droite qui refuse d’abdiquer ses valeurs au profit du tout commerce. Alors oui, si il m’arrive de vouloir tout balancer des petits détails viennent régulièrement me prouver que notre travail, ainsi que celui des sites amis, n’est pas tout à fait inutile.

David Bescond pour Rebelles.info (http://www.rebelles.info)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz