FLASH
[28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 novembre 2008

Les privilégiés de l’Education Nationale se sont de nouveau mis en grève jeudi. Il y a un véritable scandale à voir ces professeurs payés 12 mois pour huit mois travaillés se mettre en grève en pleine crise économique alors que celle-ci frappe prioritairement les salariés du secteur privé. Il y a un véritable scandale à voir ces fonctionnaires responsables de la progression du taux d’analphabétisme et d’illétrisme, et d’un nombre sans cesse plus important de jeunes sans diplômes à la fin de leur cursus scolaire, réclamer davantage de moyens alors que la France est le pays de l’Union européenne qui consacre le budget le plus important pour l’éducation. Preuve que le problème ne se résume pas à une question d’argent. Surtout aucune remise en cause de la part de ces enseignants. Ces gens vivent vraiment sur une autre planète ! Mais le paradoxe français ne s’arrête pas là. Alors que la crise économique mondiale touche en priorité les salariés du secteur privé, ces derniers risquent en plus d’être les dindons d’une mauvaise farce typiquement française. On assiste en effet depuis plusieurs semaines à une radicalisation des syndicats du secteur public car ils ont très bien compris que les fonctionnaires pouvaient tirer profit des turbulences économiques pour amener l’Etat à stopper ses réformes dans la fonction publique. Comment ? Les syndicats misent sur une prime à l’immobilisme qui découlerait du mécontentement des salariés du secteur privé en présentant à ces derniers les grèves des fonctionnaires comme des grèves par procuration pour la défense des intérêts de tous les salariés. Une sorte d’union sacrée contre le gouvernement. Principe fumeux si il en est mais qui a déjà prouvé son efficacité. Du coup les salariés du secteur privé deviendraient une nouvelle fois les idiots-utiles du corporatisme égoïste de la fonction publique. Heureusement il y a au sein du gouvernement des ministres qui ne l’entendent pas de cette oreille. Rachida Dati ou Xavier Darcos. Tiens, comme par hasard ceux qui sont les cibles prioritaires du petit monde politico-médiatique. Simple coïncidence ? Je ne le pense pas. On a tellement pris l’habitude dans ce pays de voir la droite française capituler devant les bataillons subventionnés de la gauche que des ministres qui font de la résistance forcément cela agace. Xavier Darcos a promis quoi qu’il arrive de poursuivre le cap de sa politique. « Les suppressions de poste, 11.200 cette année, 13.500 l’année prochaine, vont continuer. Ce qui compte c’est la manière dont nous nous organisons, les services que les enseignants rendent, et pas simplement le nombre de professeurs. La résistance que nous rencontrons prouve que nous sommes efficaces. » Le ministre loin de courber l’échine a même eu l’audace de lancer une véritable charge contre les syndicats. Il a dénoncé chez ces derniers « la culture systématique de la grève dès qu’il y a un problème. Les protestations c’est démodé comme moyen d’aborder les soucis. Les enseignants méritent mieux que des syndicats qui organisent la résistance au changement. Le 21e siècle n’est pas vieux mais il a déjà connu 33 mouvements enseignants, connaissez vous beaucoup de professions qui font plus de quatre grèves par an ? La France avance plus vite que les cortèges, les syndicats entendent-ils le bruit du changement ? ». Rebelles.info est fier d’avoir attribué son premier Rebelle d’or au ministre de l’Education nationale (http://www.rebelles.info/article-20012055.html). Nous nous étions pas trompés sur l’homme.

Cette grève a également permis d’assister à un spectacle navrant. Des maires refusant d’appliquer la loi. En effet, plusieurs maires de gauche ont refusé d’appliquer le service minimum d’accueil (SMA) prétextant, là encore, un manque de moyens. Il faudra pourtant qu’on m’explique pourquoi ce qui est possible dans des villes gérées par des maires de droite (Bordeaux, Marseille etc…) devient subitement impossible à Paris, Toulouse, Lyon etc… Une différence de compétence ou simple question de mauvaise foi ? Ces maires de gauche sont de toute façon dans la plus totale illégalité et il est nécessaire qu’ils soient sévèrement punis. Sur ce sujet Xavier Darcos a fait preuve de la même fermeté en affirmant que « C’est de la blague, toute les communes de droite y arrivent, ce n’est pas une question d’organisation mais de volonté politique. Les socialistes ont inventé la double peine pour les parents, non seulement leur enfant ne va pas à l’école mais ils doivent s’arrêter de travailler. Ce sont des congés forcés« , Le ministre a prévenu, « les tribunaux administratifs prendront des sanctions. » Espérons que Rachida Dati veillera à ce que ces derniers appliquent la loi.

 

Et pendant ce temps les mentors politiques des fonctionnaires se battent comme des chiffonniers. Ségolène Royal ou Martine Aubry ? A vrai dire je m’en moque. Mais je remarque que le parti socialiste français qui ne cesse de donner des leçons de moralité à la planète entière abrite en son sein un grand nombre de fraudeurs et de manipulateurs à la moralité plus que douteuse.

 

C’est avec plaisir que je note la mobilisation qui monte contre la généralisation du travail le dimanche. Rebelles.info a été en pointe dans cette lutte (voir nos différentes brèves du jour) et nous nous réjouissons de voir que les choses commencent à bouger. En effet, 48 députés de l’UMP et du Nouveau Centre ont publié une tribune sur le blog du député Marc Le Fur (http://www.marclefur.com/) contre la généralisation du travail le dimanche pour les commerces. A ce propos Rebelles.info, sur la proposition d’un de nos lecteurs, envisage de porter l’affaire en justice si le gouvernement persiste dans son obstination. En effet, pourquoi seuls les salariés du commerce se verraient offrir la généralisation du travail le dimanche ? N’y a-t-il pas ici une discrimination ? Pourquoi ne pas proposer également l’ouverture des bureaux de la poste, ceux de la CAF, des impôts, de la préfecture, mais aussi les lycées et collèges etc… Je ne doute pas un instant que les syndicats de la fonction publique qui ont à coeur de faire respecter l’égalité entre les fonctionnaires et les autres salariés n’y verront aucun inconvénient. Si le gouvernement veut le bordel… A bon entendeur salut !

Il y a quelques jours Barack Hussein Obama a prononcé sa première énormité : « Peu de défis auxquels les Etats-Unis, et le monde, font face, sont plus urgents que de combattre le changement climatique. La science ne se discute pas, et les faits sont clairs. » Non monsieur le président rien n’est clair. Et la science c’est justement le contraire du dogmatisme. L’incertitude et la confrontation des idées sont l’essence même de la recherche scientifique. Monsieur Barack Hussein Obama, sans doute influencé par l’escroc Al Gore (http://www.rebelles.info/article-13030052.html), semble superbement ignorer qu’il n’existe aucun consensus de la communauté scientifique sur le réchauffement climatique malgré la légende fausse mais tenace colportée par la secte verte. Ainsi selon une étude parue en 2007 dans la revue scientifique Energy and Environment, seul 7% des publications des chercheurs accréditent la thèse défendue par Al Gore et l’ONU. 45% des publications soutiennent cette thèse mais sans le dire ouvertement. 6% des publications rejettent totalement l’idée d’un réchauffement climatique et…48% des publications restent neutres, évoquant l’une ou l’autre thèse sans prendre position. Comme on peut le voir on est très loin du consensus scientifique qu’Al Gore, l’ONU et… désormais Barack Hussein Obama présentent comme une évidence. Mais cela vous n’avez aucune chance de le lire dans vos journaux.

 

En revanche on peut lire de drôle de chose dans le « quotidien de référence » de la presse française. Dans un article en page 3 de l’édition datée du 20 novembre une journaliste du Monde, Virginie Malingre, a enquêté sur le retour des Polonais de Londres dans leur pays natal. L’enquête dans son ensemble est plutôt intéressante. Mais notre journaliste semble frappée par le syndrome Obama car à deux reprises on peut lire des réflexions curieuses qui n’ont aucun rapport avec le sujet. En parlant d’un couple polonais qui s’apprête à rentrer au pays Virgine Malingre souligne que leur séjour à Londres leur a permis de rencontrer « des gens qu’ils n’auraient jamais eu l’occasion de voir dans leur pays, à plus de 90 % blanc et catholique. » On ne voit pas trop l’intérêt de cette précision mais bon… Cependant un peu plus loin notre journaliste récidive lourdement dès fois qu’on n’aurait pas compris. En parlant d’une jeune polonaise qui a décidé de rester à Londres, Virginie Malingre écrit : « Elle a donc décidé qu’elle ne rentrerait pas dans son pays pauvre, blanc et catholique« . Il semble que pour notre journaliste du « quotidien de référence » cela soit une tare irrémédiable qu’un pays puisse encore être majoritairement blanc et catholique. Surtout on ne voit pas ce que ces réflexions viennent faire dans cet article au demeurant instructif. Dommage de tout gâcher pour cause d’obamanite aiguë.

 

Une pensée pour la famille et les enfants du soldat français tué ce week-end en Afghanistan. Nous souhaitons courage et bon rétablissement pour celui qui a été grièvement blessé. 

 

David Bescond pour Rebelles.info (http://www.rebelles.info)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz