FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 novembre 2008

Miguel Garroté     Benoît XVI fait mémoire de l’Holodomor et condamne les persécutions des chrétiens actuellement en cours,  notamment au Proche et au Moyen Orient.  Des informations détaillées sur les persécutions des chrétiens dans le monde sont accessible sur http://www.aed-france.org .  Concernant les chrétiens persécutés dans la bande de Gaza on peut consulter http://isranat.blogs.nouvelobs.com notamment dans les rubriques Autorité palestinienne ,  chrétiens et  gaza .

Holodomor en Ukraine en 1932-1933

  

© Eucharistie Sacrement de la Miséricorde      Parmi les très nombreux visiteurs présents place Saint Pierre ce dimanche (ndmg :  23 novembre 2008) pour la récitation de la prière mariale auxquels le pape Benoît XVI s’est adressé,  se trouvaient des pèlerins ukrainiens et le Saint-Père a rappelé que ces jours-ci marquent le 75e anniversaire de l’Holodomor,  « la grande famine » qui,  dans les années 1932-1933,  a causé des millions de morts en Ukraine et dans d’autres régions de l’Union soviétique pendant le régime communiste.  Benoît XVI a alors vivement souhaité qu’aucun système politique ne puisse plus,  au nom d’une idéologie,  nier les droits de la personne humaine tout comme sa liberté et sa dignité,  et les a assurés de ses prière pour toutes les victimes innocentes de cette immense tragédie,  et a invoqué la sainte Mère de Dieu afin qu’elle aide les Nations à avancer sur les voies de la réconciliation à et construire le présent et l’avenir dans le respect réciproque et dans la recherche sincère de la paix.  La grande famine de 1932-1933 a frappé les principales régions agricoles de l’URSS,  de l’Ukraine à la Sibérie occidentale,  faisant quatre et dix millions de morts selon les estimations.  Les autorités de Kiev considèrent cette famine comme le « génocide » du peuple ukrainien et revendiquent sa reconnaissance internationale.

Chrétienne d’Orient

  

© AFP     Le pape Benoît XVI a réitéré lundi (ndmg :  24 novembre 2008) son inquiétude pour les chrétiens du Proche-Orient lors d’une audience accordée au catholicos Aram Ier,  chef spirituel de l’Eglise apostolique arménienne au Liban.  Le pape a exprimé sa « profonde préoccupation pour le peuple du Liban et pour le Moyen Orient » en général,  devant « les tensions et les conflits qui continuent de mettre en échec les efforts de réconciliation et de paix à tous les niveaux de la vie politique et civile dans la région ».  Il s’est dit « attristé par l’escalade des persécutions et des violences contre les chrétiens dans certaines régions du Moyen-Orient et ailleurs ».  « La paix ne pourra être construite sur des bases solides que si les pays concernés pourront déterminer leur propre destin et si les différents groupes ethniques et religieux s’acceptent et se respectent totalement »,  a ajouté le pape.  Il avait exprimé les mêmes préoccupations en recevant le président libanais Michel Sleimane le 31 octobre.  Benoît XVI recevait pour la première fois au Vatican Aram Ier, catholicos (patriarche) de Cilicie des Arméniens,  branche libanaise de l’Eglise apostolique arménienne dont la constitution remonte au 3e siècle.  Le pape s’est félicité du rapprochement opéré dans les dernières décennies entre l’Eglise catholique et les Eglises orientales.  Il a aussi évoqué les « indicibles souffrances » vécues par le peuple arménien au XXe siècle.  Mais une nouvelle fois,  contrairement à son prédécesseur Jean Paul II,  il s’est abstenu de prononcer le mot « génocide » (ndmg :  Benoît XVI mène actuellement une diplomatie franche et directe avec le régime turc en faveur des citoyens turcs de confession chrétienne afin que ceux-ci obtiennent la liberté de culte).  Déjà le 9 mai 2008,  en recevant le catholicos de tous les Arméniens Karékine II,  Benoît XVI avait évoqué sans précision le « martyre » vécu « dans l’Histoire récente » par l’Eglise apostolique arménienne.  Aram Ier a déclaré lundi que « les Eglises,  les religions, les Etats doivent reconnaître tous les génocides,  y compris le génocide arménien,  et s’engager à prévenir tout génocide en affirmant les droits de tous les peuples à la dignité et à l’autodétermination ».  « C’est une question cruciale pour un monde de paix »,  a estimé le catholicos.

Chrétienne d’Orient 

  

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz