FLASH
Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 décembre 2008

  

  

  

L’armée indienne au Cachemire

  

Miguel Garroté     Ce matin,  ma revue de presse quotidienne m’a réservé quelques surprises.  La première information,  certes,  n’est pas vraiment une surprise pour moi,  car elle confirme ce que j’ai écrit il y a quatre jours :  « L’Inde n’envisage pas d’action militaire contre le Pakistan »,  informe – ce matin vers 09:00 – mardi 2 décembre 2008,  le Ministre indien des Affaires étrangères,  Pranab Mukherjee,  dans une déclaration reprise par l’agence indienne Press Trust of India.  La deuxième information,  en revanche,  m’a pris par surprise :  apprendre la langue turque dès 6 ans,  voilà ce que propose,  en France,  la Direction de l’Enseignement Scolaire de l’Education Nationale.

La troisième information ne m’a pas non plus surpris et elle est au demeurant fort révélatrice :  64% des salariés français ne sont pas d’accord pour travailler régulièrement le dimanche,  contre 22% qui voudraient pouvoir travailler le dimanche,  selon un tout récent sondage IPSOS.  La quatrième information,  reprise ci-dessous,  révèle un certain ras le bol à droite face à la politique de gauche de l’UMP et de Sarkozy.  La cinquième information,  également reprise ci-dessous,  nous renvoie à la première information,  à savoir les attentats de Mumbai.

Un certain ras le bol à droite face à la politique de gauche de l’UMP et de Sarkozy.  L’UMP et Sarkozy,  sous prétexte de modernité,  mènent toujours d’avantage une politique de gauche.  Ce que contestent certains députés,  comme Jean Leonetti :  « Cela commence à me fatiguer qu’au nom de la modernité,  on passe tout de suite pour un ringard.  Les ringards,  ils essaient de s’occuper de l’essentiel,  quand les modernes,  eux,  ne voient que l’accessoire ».  Même réaction chez Hervé Mariton :  « Le problème,  c’est qu’on a l’impression qu’il s’agit davantage d’être dans l’air du temps que de se doter d’une doctrine.  Au fond,  on a le sentiment que le président de la République a peur d’incarner un pouvoir qui passerait à côté de la modernité.  À force de vouloir brouiller les frontières,  le risque est de ne plus savoir où l’on est et de perdre des électeurs au passage ».

Les attentats de Bombay.  A propos des événements de Mumbai,  Sandro Magister,  dans La Chiesa,  écrit notamment (début des extraits de l’article de Sandro Magister dans La Chiesa) :  « L’attentat terroriste islamiste de Bombay a eu lieu alors que les chrétiens de l’Inde sont encore sous le choc des violences hindouistes dans l’Orissa et d’autres régions.  Dans leur brutalité,  les bilans des deux attaques sont comparables (ndmg :  je reviens sur ce point loin).  Plus de 190 personnes tuées en un seul jour dans la capitale économique de l’Inde.  Au moins 118 morts certifiées dans l’Orissa,  mais d’autres sources vont jusqu’à 500.  Il y a aussi les centaines de blessés,  les églises détruites,  les milliers de maisons incendiées,  les dizaines de milliers de fugitifs.  Pris entre deux fondamentalismes agressifs,  le musulman et l’hindouiste,  le ‘petit troupeau’ chrétien de l’Inde se distingue par son refus de recourir à la violence ».

« L’usage de la force,  il (ndmg :  le ‘petit troupeau’ chrétien de l’Inde) le demande aux autorités constituées,  mais elles manquent à leur devoir sur ce point.  Le soutien de la communauté internationale est également faible,  distrait.  Même les chrétiens du monde entier ne manifestent pas une forte solidarité envers les victimes qui ont la même foi qu’eux,  en Inde ou ailleurs dans le monde.  (…)  En frappant au cœur Bombay,  ses hôtels de luxe et sa clientèle occidentale,  l’attentat musulman a obtenu une très grande visibilité dans les médias du monde entier.  Les victimes désignées étaient américaines,  anglaises,  juives,  ce qui a suffi pour donner une secousse à la géopolitique mondiale mais ne justifie pas que l’on néglige les violences interreligieuses qui ensanglantent chaque jour le sous-continent indien (ndmg :  je reviens sur ce point plus loin) et qui,  dans un avenir proche,  vont probablement connaître une recrudescence,  avec de nouveaux affrontements entre musulmans et hindouistes » (fin des extraits de l’article de Sandro Magister dans La Chiesa).

Pal Sarkozy (à gauche) présente la peinture qu’il a faite de son fils au maire

de Madrid,  Alberto Ruiz Gallardon (à droite) :  tableau prophétique ?

  

  

Or donc,  Jean Leonetti et Hervé Mariton en ont assez de l’UMP gauchisante et de la famille Sarkozy – Nico le père, Carla la belle-mère et le fils jetset – gauchisante.  Pour mémoire,  Jean Leonetti et Hervé Mariton n’ont pas succombé à l’obamania,  pas plus d’ailleurs que Rachid Kaci,  Lionnel Luca,  Hervé Novelli,  Christian Vanneste et Claude Reichman.  Par ailleurs,  je note d’importantes défections au Front national depuis un an et demi,  avec notamment Carl Lang,  Jean-Claude Martinez,  Bernard Antony,  Jacques Bompard,  Jean-François Touzé et Fernand Le Rachinel.  Sans me prononcer – ici et maintenant – sur les convictions individuelles de chacun de ces hommes,  je note toutefois que Jean-François Touzé vient de fonder la Nouvelle Droite Républicaine,  un mouvement ami des USA et ami d’Israël.  Cela se passe en France.  A ce stade je note.  C’est tout.

Je note,  aussi,  que dans la blogosphère de droite,  il y a d’incontestables synergies potentielles entre – notamment – leblogdrzz,  rebelles.info,  jeune droite,  pensée néoconservatrice,  une vision néoconservatrice,  monde-info et d’autres blogues encore.  Tout ceci mérite réflexion quant à la possibilité d’un authentique courant de droite en France.  Pour ce qui me concerne,  ce courant de droite devrait défendre et valoriser la société libre de culture judéochrétienne.  J’ajoute,  en passant,  que depuis 16 mois,  j’appelle – encore et toujours – à une plateforme commune sur l’essentiel.  Il est clair que si nos amies lectrices et nos amis lecteurs se contentent de la situation présente,  nul besoin de développer des synergies au sein de la blogosphère de droite.  Nul besoin d’une plateforme commune sur l’essentiel.  Et nul besoin de mentionner la Nouvelle Droite Républicaine ou tout autre formation de droite.

    

    

Paisible manifestant islamique chante Bombay

   

   

Je reviens maintenant sur deux points de l’article de Sandro Magister.  Celui-ci écrit donc (du moins dans la traduction française de Charles de Pechpeyrou et j’ajoute quant à moi entre parenthèse la version originale italienne que j’ai lue) à propos des attentats de Bombay et à propos des attaques contre des chrétiens en Inde :  « Dans leur brutalité,  les bilans des deux attaques sont comparables » (« I crudi bilanci delle due offensive sono simili »).  Et il écrit,  à propos des attentats de Bombay :  « Les victimes désignées étaient américaines,  anglaises,  juives,  ce qui a suffi pour donner une secousse à la géopolitique mondiale mais ne justifie pas que l’on néglige les violences interreligieuses qui ensanglantent chaque jour le sous-continent indien » (« Tra le vittime c’erano americani, inglesi ed ebrei. Ed è bastato questo a dare una scossa alla geopolitica mondiale »).

 

« Les bilans des deux attaques sont comparables »  et  « Les victimes désignées étaient américaines,  anglaises,  juives,  ce qui a suffi pour donner une secousse à la géopolitique mondiale »,  écrit Sandro Magister.  Et bien,  puisque j’ai mentionné,  ci-dessus,  la société libre de culture judéochrétienne,  j’aimerais exprimer mes réticences sur l’approche de Sandro Magister.  D’abord,  les deux attaques ne sont pas comparables.  Dans le cas des attentats,  il y a eu plus de 200 personnes tuées en trois jours à Bombay.  Dans le cas des persécutions antichrétiennes,  il y a eu 118 morts dans l’Orissa sur une période de plusieurs mois.  Alors,  ne confondons pas attentats avec attaques.  Car écrire que cela est comparable prête à confusion et provoque un malaise.

  

Cela provoque d’autant plus un malaise qu’un peu plus loin,  Sandro Magister ajoute :  « Les victimes désignées étaient américaines,  anglaises,  juives,  ce qui a suffi pour donner une secousse à la géopolitique mondiale ».  Cette remarque est malheureuse.  Car les lectrices et lecteurs ne lisent jamais en silence,  dans la solitude et avec une loupe.  Les lectrices et les lecteurs – c’est ainsi et nous n’y changerons rien – lisent en vitesse entre deux activités.  Or,  Sandro Magister ne peut pas ignorer cette réalité.  Les lectrice et lecteurs ne lisent pas les articles de Sandro Magister comme ils lisent un livre de philosophie.

En insinuant,  même involontairement,  que les victimes chrétiennes ne soulèvent rien (ce qui n’est pas la faute des Américains,  des Anglais et des Juifs) ; et qu’en revanche,  les victimes américaines,  anglaises,  juives,  infligent une secousse à la géopolitique mondiale,  en insinuant cela,  après avoir comparé les victimes d’attentats aux victimes de persécutions prenant la forme d’attaques,  on crée un malaise inutile dont nous n’avons franchement pas besoin dans notre résistance commune à la terreur islamique.  Certes,  le silence des médias sur les persécutions antichrétiennes dans le monde est un scandale.  Mais d’autres silences sont également scandaleux.

Si nous avons un réel désir de défendre et de valoriser la société libre de culture judéochrétienne ;  si nous avons un réel désir de développer des synergies au sein de la blogosphère de droite ;  si nous avons un réel désir de soutenir,  peut-être,  un jour,  tel ou tel mouvement français de droite ami des USA et ami d’Israël,  alors évitons les malentendus et les sous-entendus.  Lorsque la terreur islamique tue à Mumbai,  nous sommes tous de Bombay .

Copyright 2008 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com

  

Au fait,  nous soutenons tous Ayaan Hirsi Ali

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz