FLASH
[28/02/2017] Mauritanie : les musulmans exigent l’expulsion de l’ambassadeur de France parce qu’il a assisté à un événement juif  |  Allemagne : un réfugié armé d’un couteau est retranché dans un centre d’accueil à #Hammerbrook. Les forces spéciales sont sur place. L’immigration va bien  |  Nablus : Tsahal a blessé un colon arabe palestien qui s’approchait de façon suspecte d’un groupe de soldats  |  [27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  |  Grèce : attaque de l’institut français, incendie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 décembre 2008

  
  

  

Miguel Garroté     En dix ans,  sur sol français,  310 profanations de cimetières,  avec des dizaines et des dizaines de tombes profanées,  à chacune de ces 310 profanations de cimetières.  Au Havre,  181 tombes profanées – en une seule fois – par trois voyous.  Et plus récemment,  toujours en France,  une profanation tous les deux à trois jours en moyenne.  Aucun doute :  lâchez Dieu et vous serez libres.  Oui,  vous serez libres.  Mais attention,  il n’y a pas de liberté individuelle sans responsabilité individuelle.

La République laïque ne dit pas – dans ses lois – que la liberté de profaner fait partie des libertés individuelles.  Au contraire,  les lois républicaines stipulent que la profanation de cimetières est passible de trois à cinq ans de prison et de 45.000 à 75.000 € d’amende.  Autrement dit,  pour revenir à mon raisonnement initial reliant la liberté à la responsabilité :  oui,  petit con,  tu peux caquer sur une pierre tombale,  y poser ta pêche, y opérer une déjection fécale ;  mais alors,  petit con,  tu risques jusqu’à cinq ans de tôle et jusqu’à 75.000 € d’amende ;  ça fait cher la caque,  petit con,  ne trouves-tu pas ?

Or justement,  voilà que ces jours-ci,  la profanation du carré musulman d’un cimetière près d’Arras occupe l’actualité (1).  Je dirais même que le carré susmentionné étant musulman,  et non pas juif ou chrétien,  la dite profanation sur-occupe l’actualité,  nos médias en rajoutant un max (il y a certes eu profanation de tombes juives mais l’immense majorité des tombes ici profanées sont orientées vers la Mecque et bien musulmanes).  Mais voici qu’on apprend (2) aussi d’autres choses,  notamment dans Le Figaro,  dans Le Parisien,  dans La Croix,  sur LSB et ailleurs encore.

On apprend,  premier exemple,  que le tribunal correctionnel du Havre a condamné – hier lundi 8 novembre 2008 – à des peines allant de 18 mois à deux ans de prison seulement (la loi dit pourtant trois à cinq ans),  partiellement assorties du sursis par dessus le marché,  trois voyous poursuivis pour avoir profané 181 tombes,  dont 140 catholiques et 41 juives,  dans un cimetière de cette ville en 2007 (3).  Alexandre,  19,  a été condamné à 2 ans de prison,  dont 18 mois avec sursis,  autrement dit six mois de prison ferme.  Fabien,  18 ans et  Claire,  21 ans,  ont été condamnés chacun à 18 mois de prison,  dont 12 avec sursis,  autrement dit six mois de prison ferme.

La morale de cette histoire est claire :  si tu profanes,  petit con,  181 tombes,  dont 140 catholiques et 41 juives,  tu passes six mois à l’ombre,  alors que la loi dit trois à cinq ans de prison.  Le lien que j’ai établi entre liberté individuelle et responsabilité individuelle est donc amené à s’estomper dans les faits :  six mois,  ce ne sont pas trois à cinq ans.  Six mois seulement pour avoir fait pire que caquer sur une pierre tombale,  y poser sa pêche, y opérer une déjection fécale.  Oui,  pire,  car les profanations se font à coup de croix gammées et de slogans sataniques,  c’est à dire bien pire que de la vulgaire merde de source adolescente.




On apprend,  deuxième exemple,  que dans un rapport parlementaire (4),  deux députés relèvent la multiplication des atteintes aux sépultures en France.  À la demande de Jean-François Copé (5),  président du groupe UMP à l’Assemblée nationale,  André Flajolet (6)  et  Jean-Frédéric Poisson (7),  députés UMP du Pas-de-Calais et des Yvelines,  ont achevé leur rapport (4) sur les profanations de sépultures en France,  rapport intitulé «Du respect des morts à la mort du respect».  L’atteinte à l’intégrité des cadavres est assez rare.  Mais les atteintes aux sépultures sont de plus en plus courantes.  Il en survient environ une tous les deux à trois jours en France.

Dans les huit premiers mois de l’année 2008,  110 profanations de nécropoles ont été constatées.  Entre 2006 et 2007,  leur nombre avait déjà augmenté de 21%,  passant de 119 à 144.  Entre 10% et 15% des profanations sont sataniques.  Et 80% des interpellés,  depuis janvier 2008,  ont moins de 18 ans.  Comme écrit plus haut,  ce type de délit est normalement passible de 45.000 à 75.000 € d’amende  et  de 3 à 5 ans d’emprisonnement.

Mais dans les faits,  les tribunaux,  je cite,  « se montrent cléments » :  sur 310 condamnations pour violation de tombeau infligées en dix ans,  la justice n’a délivré que 15 peines de prison ferme,  pour une durée moyenne de 3,7 mois.  Parmi les quatre types de mobiles recensés (vandalisme, satanisme, racisme et vol de métaux),  « le ressort crapuleux apparaît en nette augmentation ces dernières années ».  Le rapport pointe aussi du doigt les médias :  « En 2007,  9 cimetières musulmans ont été touchés et 5 lieux de sépultures israélites.  Malgré un traitement médiatique qui donne une impression inverse,  la grande majorité des profanations concerne des sépultures chrétiennes » (4).  En 2007,  peut-être bien.




Moi,  ce qui me laisse sans voix,  c’est que trois voyous poursuivis pour avoir profané 181 tombes,  dont 140 catholiques et 41 juives,  ont été condamnés – hier lundi 8 novembre 2008 –  chacun à six mois de prison ferme.  Cela fait un jour par tombe juive ou chrétienne profanée.  A chaque tombe juive ou chrétienne profanée,  un seul jour de tôle.  Et sur 310 condamnations pour violation de tombeau infligées en dix ans,  la justice n’a délivré que 15 peines de prison ferme,  pour une durée moyenne de 3,7 mois.  Autrement dit,  seulement 5% des peines sont appliquées.  Et en plus elles se limitent à 3,7 mois de prison ferme.  On est loin des trois à cinq ans de prison stipulés dans la loi.  Les profanations sont en augmentation ?  Vu la façon dont la loi est appliquée,  attendons-nous à encore plus d’augmentation en 2008 et 2009.

Et l’on apprécierait une statistique honnête et complète sur les dix dernières années.  Je vous fiche mon billet qu’ainsi calculée,  la majorité des profanations concerne des tombes juives et chrétiennes et non pas musulmanes.  La profanation du carré musulman d’un cimetière près d’Arras – en soit regrettable – ne doit pas masquer le problème dans son ensemble.  Quant à l’allégation selon laquelle,  parmi les quatre types de mobiles recensés,  vandalisme,  satanisme,  racisme et vol de métaux,  le ressort crapuleux apparaît en nette augmentation ces dernières années,  permettez-moi d’en douter.

Puisque c’est le judéochristianisme qui est visé dans la majorité des profanations,  comme au Havre par exemple,  on ne me fera pas croire que s’est strictement crapuleux.  On nous a déjà fait le coup dans le 19e arrondissement de Paris :  il s’agissait,  soi-disant,  de problèmes entre bandes rivales ;  et non pas d’aversion islamique envers le judéochristianisme.  Il serait temps de se pencher honnêtement sur les dérives islamiques et sur les dérives sataniques.  A cet égard,  la rapport écopé par Messieurs Flajolet et Poisson ne doit pas rester un pet dans l’eau.

Copyright 2008 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com

Sources :

(1)     leparisien.fr 8 novembre 2008

(2)     la-croix.com 8 novembre 2008

(3)     la-croix.com 23 novembre 2006

(4)     lefigaro.fr 9 novembre 2008

(5)     unitas.fr 27 mai 2005

(6)     andre-flajolet.net

(7)     jfpoisson.wordpress.com



  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz