FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 10 décembre 2008

  
  

Il était question de Révolution bleue….

   

Miguel Garroté     Le 2 décembre dernier,  je notais un certain ras le bol à droite face à la politique de gauche de l’UMP et de Sarkozy.  Il est exact que l’UMP et Sarkozy,  sous prétexte de modernité et d’ouverture,  mènent,  toujours d’avantage,  une politique de gauche.  Ce qu’ont contesté certains députés UMP,  comme Jean Leonetti :  « Cela commence à me fatiguer qu’au nom de la modernité,  on passe tout de suite pour un ringard.  Les ringards,  ils essaient de s’occuper de l’essentiel,  quand les modernes,  eux,  ne voient que l’accessoire ».

Même contestation chez le député UMP Hervé Mariton :  « Le problème,  c’est qu’on a l’impression qu’il s’agit davantage d’être dans l’air du temps que de se doter d’une doctrine.  Au fond,  on a le sentiment que le président de la République a peur d’incarner un pouvoir qui passerait à côté de la modernité.  À force de vouloir brouiller les frontières,  le risque est de ne plus savoir où l’on est et de perdre des électeurs au passage ».

Maintenant,  c’est Daniel Garrigue,  député de la Dordogne,  qui décide de quitter l’UMP et qui s’en explique :  « Mon intention est de créer un mouvement politique qui soit à la fois gaulliste,  social et européen.  (…)  Et d’une certaine façon,  je suis très heureux de partir de l’UMP,  parce que j’en avais assez d’être dans la pensée contrainte.  J’aurai désormais mes libertés de pensée et de parole,  et je compte bien m’en servir.  (…)  Quand on s’engage en politique,  c’est pour faire de la politique.  Et quand on aime la politique,  on aime le débat.  Et se retrouver dans un mouvement où il n’y a plus de débat,  c’est frustrant.  Or à l’UMP,  il n’y a plus de débat.  Depuis qu’Alain Juppé est parti en 2004,  tout est verrouillé ».



  

A noter,  toujours à propos de départs et de scissions,  que le CNI,  depuis juillet de cette année,  est devenu indépendant de l’UMP.  Ce qui m’amène à poser – encore une fois – ici la question :  comment faire ?  J’ai écris et je l’écris à nouveau maintenant :  je vois mal le CNI,  le FRS,  le MPF,  la NDP ou la NDR obtenir,  sans alliances,  un nombre substantiel de sièges,  que ce soit aux européennes,  aux régionales ou aux législatives.  Et le fait que Daniel Garrigue quitte l’UMP pour créer son propre Mouvement politique ne fait qu’augmenter la dispersion des voix à droite.  Faites vous-mêmes le compte :  sans inclure l’UMP et le Front National,  nous avons désormais une demi douzaines de formations de droite,  et ce n’est peut-être pas terminé.

Le 9 décembre,  j’écrivais,  en substance,  que je suis en droit d’imaginer,  l’un des cinq mouvements de droite susmentionnés,  rassembler tout le monde à droite.  Ce qui signifierait retrouver sur la même tribune des personnalités aussi diverses que Claude Reichman,  Christian Vanneste  et  Jean-François Touzé par exemple.  Je m’étais arrêté là d’imaginer,  sachant combien notre douce France peine à se rassembler autour d’un seul homme ;  ou autour d’une seule femme.

Plaisanteries mises à part,  nous ne pouvons pas non plus refuser la réalité.  Or,  la réalité,  c’est que depuis cet été,  les départs,  les scissions   et de ces deux faits là   les créations de nouvelles formations politiques,  augmentent.  On peut en sourire comme je l’ai fait.  Puis,  il faut réfléchir à la suite.  Car sourire ne suffit pas.  A ce stade,  je recommanderais de garder un statut d’observateur.  Rien ne presse.  Il n’y a pas d’échéances électorales imminentes.

Cela dit,  personnellement,  je ne céderai pas sur notre point non-négociable,  à savoir la défense de la société libre de culture judéochrétienne,  société libre qui,  je l’écris encore une fois ici,  inclut les réformateurs de l’islam ou,  ce qui revient au même,  l’islam réformé.  Ainsi posé,  notre statut d’observateur consistera donc,  dans un premier temps,  à identifier la formation politique qui correspondrait le mieux à ce point non-négociable.  J’ai déjà écrit dix fois que cette société englobe aussi les non croyants qui respectent notre liberté religieuse.  J’ajoute – et cela est strictement personnel – que si une personnalité tel que par exemple Michel Gurfinkiel ou Eric Zemmour soutenait telle ou telle formation,  cela constituerait,  à mes yeux,  un signe fort.  Le débat reste ouvert.

Copyright 2008 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com



Peut-on effacer 5769 années d’histoire ? 
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz