FLASH
[25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 10 décembre 2008

  
  

Miguel Garroté     C’est donc l’ex-président finlandais Martti Ahtisaari qui reçoit le prix Nobel de la paix aujourd’hui mercredi 10 décembre 2008 à Oslo,  capitale de la Norvège (pléonasme).  Dans la foulée,  Ahtisaari appelle Barack Obama à privilégier la recherche d’un accord de paix global au Proche-Orient dès son entrée en fonction,  ajoutant qu’aucun conflit n’est insoluble.  Certes,  certes,  aucun conflit n’est insoluble.  Cela dit,  les Finlandais ne sont pas forcément les meilleurs conseillers en matière de conflit soluble. « J’espère que le nouveau président des USA,  qui prêtera serment le mois prochain,  donnera la haute priorité au conflit au Proche-Orient pendant la première année de son mandat »,  raconte Ahtisaari dans son « discours d’acceptation » du prix Nobel (vu le pognon,  il aurait tort de refuser).

Les agences allèguent que pour Ahtisaari (récompensé,  nous dit-on,  pour plus de 30 ans d’efforts de paix à travers le monde),  la clé au Proche-Orient réside aussi dans l’implication de l’Union européenne,  de la Russie et de l’ONU et passe par un accord global  « allant d’Israël et la Palestine à l’Irak et l’Iran ».  « Si l’on veut obtenir des résultats durables,  nous devons considérer l’ensemble de la région », aurait raconté Ahtisaari.  Là je reste sceptique.  Qu’un Finlandais qui s’est planté dans les Balkans (voir ci-dessous) se croie expert en Moyen Orient me laisse songeur.  Mais qu’en plus il veuille impliquer encore d’avantage la Désunion européenne,  la très poutinesque Russie et la très anti-israélienne ONU,  voilà qui me fait carrément sourire.




Ahtisaari,  71 ans,  a notamment oeuvré dans les Balkans.  « Tous les conflits peuvent être résolus », a encore raconté Ahtisaari qui – soit dit en passant – reste cependant sur un cuisant échec au Kosovo,  où,  en tant que « Envoyé spécial de l’ONU » (toujours ces formules alambiquées…),  il n’est pas parvenu à obtenir de solution négociée entre les Serbes et les Kosovars albanophones musulmans.  Les agences nous précisent – pudiquement – que « peuplé par une forte majorité albanaise,  le Kosovo a finalement unilatéralement proclamé son indépendance de la Serbie en février dernier,  au grand dam de Belgrade et de la Russie ».  Merci,  nous nous en étions aperçus.  Du reste,  la pudique formulation prêterait à discussion…

« Personne ne peut résoudre tous les problèmes de la planète.  Parfois,  les protagonistes sont trop éloignés les uns des autres.  Dans ces cas-là, on doit se réjouir que le problème fasse ne serait-ce que quelques pas en direction d’une solution »,  nous explique-t-on,  pour justifier l’échec de Ahtisaari dans les Balkans.  Ahtisaari récuse l’idée selon laquelle le conflit au Proche-Orient est dû à la religion.  « Les religions elles-mêmes sont pacifiques :  elles peuvent aussi être une force constructive pour la paix dans la région »,  affirme-t-il.  C’est l’âge,  je suppose.  Ou en tous les cas moi je n’avais pas remarqué que la religion elle-même était pacifique en Iran, en Afghanistan,  au Pakistan,  au Hezbollistan et au Hamastan.

Le prix Nobel proprement dit consiste en une médaille,  un « diplôme » (de quoi au juste ?) et,  attention,  un chèque de près d’un million d’euros.  Pour un retraité de 71 ans,  cela doit suffire à payer les pop-corn.  Et même le dentier.

Copyright 2008 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com



  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz