FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 décembre 2008

Miguel Garroté     Notre planète n’est qu’un cirque.  Faute d’un quelconque accord avec le mouvement terroriste Hamas,  le responsable de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas annonce aujourd’hui mardi 16 décembre 2008 :  « Nous allons convoquer très prochainement des élections présidentielles et législatives au sein de l’Autorité palestinienne,  ici en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.  Le Hamas a refusé le dialogue à la dernière minute sans raison probante.  Le dialogue doit reprendre et nous exhortons l’Egypte à poursuivre ses efforts en ce sens ».  Fin novembre dernier,  Abbas avait fixé un ultimatum au Hamas pour accepter un dialogue d’ici la fin de l’année 2008,  faute de quoi il convoquerait des élections.

Le Hamas fait valoir que le mandat de Abbas à la tête de l’autorité palestinienne s’achève le 8 janvier 2009,  ce que Abbas conteste.  Pour soi-disant renforcer la légitimité de Abbas face au Hamas,  l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) l’a élu en novembre dernier « Président de l’Etat de Palestine »,  un titre plutôt clownesque en l’absence d’un Etat palestinien,  que ce soit dans les territoires disputés de Judée Samarie ou ailleurs.  Les prochaines élections palestiniennes sont censées se dérouler à la proportionnelle intégrale selon une nouvelle loi électorale.

Mais sur le terrain,  aussi bien dans la bande de Gaza qu’en Judée Samarie,  ce sont les clans et leurs milices qui font la loi.  Les hypothétiques élections annoncées aujourd’hui par Abbas seront de toute évidence boycottées par le Hamas.  Quant aux négociations avec le Chef de Gouvernement israélien sortant,  elles n’ont guère de valeur réelle,  étant donné les élections israéliennes de février 2009,  qui devraient porter la droite au pouvoir.




Ce qui n’a pas empêché le « Quatuor pour le Moyen-Orient »,  un orchestre diplomatique composé des USA,  de la Russie,  de l’ONU  et  de l’Union européenne,  orchestre qui s’est surtout fait connaître à Annapolis sous la direction de Madame Rice,  d’affirmer,  hier lundi, que les négociations de paix bilatérales israélo-palestiniennes étaient « irréversibles » et d’appeler à leur « intensification »,  lors d’une réunion à New York.  Le Quatuor allègue que ces négociations    lancées à Annapolis    « devraient être intensifiées afin de mettre fin au conflit et établir aussi vite que possible l’Etat de Palestine,  vivant en sécurité aux côtés d’Israël ».  Ah oui.

Ils auraient pu déclarer :  « l’Etat d’Israël,  vivant en sécurité aux côtés d’un Etat de Palestine ».  Mais non.  Ils ont déclaré l’inverse.  C’est Israël qui menace la sécurité en territoires dits palestiniens.  Fausses notes annapoliques au Quatuor pour changer.  On reprendra le papier à musique du Quatuor après les élections israéliennes,  disons,  à partir de mars 2009 au plus tôt.  Non  mais c’est fou quand même.  Le seul conflit de la planète auquel il faut mettre fin de toute urgence,  c’est le conflit israélo-arabe.  De quoi je me mêle ?  Que l’on veuille bien s’occuper d’abord du Soudan,  de la RDC  et  du Zimbabwe.  Car là-bas,  pour le coup,  il y a vraiment urgence.

Copyright 2008 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz