FLASH
Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 janvier 2009

  
  
  

  

Miguel Garroté     Aujourd’hui vendredi 2 janvier 2009,  quelque vingt objectifs militaires du groupe terroriste palestinien Hamas sont ciblés par tsahal dans la bande de Gaza (notamment dépôts d’armes,  véhicules transportant des missiles antiaériens,  centres de fabrication de roquettes  et  tunnels utilisés pour acheminer des armes en provenance d’Egypte).  Plus de 400 ressortissants étrangers y compris des palestiniens titulaires d’un passeport étranger sont autorisés à quitter la bande de Gaza aujourd’hui vendredi 2 janvier ce qui – selon certaines sources – indiquerait l’imminence d’une éventuelle offensive terrestre.

Des chars israéliens sont encore et toujours concentrés à la frontière de la bande de Gaza.  Les divers groupes terroristes palestiniens poursuivent leurs tirs de roquettes – depuis la bande de Gaza – sur la population civile en Israël,  entre autre sur la ville israélienne d’Aschkelon,  ce qui semble démontrer qu’après sept jours de bombardements aériens israéliens,  le Hamas continue et continuera toujours de frapper des civils israéliens,  à moins qu’une offensive terrestre israélienne soit enfin lancée.

A ce propos,  sur Les 4 Vérités Hebdo,  Jean Rouxel – jeudi 1 janvier 2009 – publie (début des extraits de l’article de Jean Rouxel publié hier sur Les 4 Vérités Hebdo) :  « Israël a entamé des frappes dans la bande de Gaza pour riposter aux tirs de roquettes du Hamas.  (…)  Israël demeure l’un des derniers États-nations à se comporter en État-nation,  capable de frapper s’il estime que ses intérêts vitaux sont en jeu,  sans se préoccuper de l’avis de la ‘communauté internationale’.  Sachant que l’Occident agonise lentement de cette soi-disant ‘communauté internationale’,  la riposte d’Israël au terrorisme islamiste a quelque chose de rafraîchissant  (…) ».

« …il est extrêmement peu vraisemblable que les frappes aériennes israéliennes soient suffisantes.  Tôt ou tard,  pour nettoyer la bande de Gaza de toute influence du Hamas,  il faudra envoyer des troupes terrestres.  (…)  nous sommes en période électorale en Israël et (…) le principal enjeu est peut-être là :  montrer que Kadima,  le parti au pouvoir,  est capable d’autant de fermeté que le Likoud de Netanyahou,  grand favori pour le moment.  (…)  l’offensive tombe à pic :  durant ce pénible interrègne qui frappe les États-Unis (ndmg :  entre l’élection d’Obama en novembre dernier et son entrée en fonction ce mois-ci) ».

« Or,  Obama,  malgré le soutien massif des Juifs américains,  semble fort peu sioniste.  (…)  ce qui frappe dans cette opération militaire,  c’est l’absence de but politique aisément compréhensible pour les observateurs.  Naturellement,  je n’ai aucune difficulté à admettre le droit d’Israël à l’auto-défense et donc la légitimité de l’opération en cours.  Toute la question tient à la suite.  Et,  pour l’instant,  là-dessus,  je reste dans le flou… » (fin des extraits de l’article de Jean Rouxel publié hier sur Les 4 Vérités Hebdo).

Au vu de l’actualité de ce jour sur le front (résumée au début du présent article),  je suis très heureux de trouver dans le texte de Jean Rouxel (cité ci-dessus) une analyse que je partage à 100%.  C’est toujours un motif de satisfaction de constater que l’on n’est pas le seul analyste à prôner une alternative donnée,  en l’occurrence,  dans le cas présent,  une offensive terrestre israélienne à Gaza.  Je reste persuadé que Madame Livni agit en ce moment tel qu’elle agit,  pour des raisons électorales,  puisqu’en quelques années,  environ 4.000 roquettes,  obus de mortier et missiles de type Grad,  ont été lancés par des terroristes palestiniens sur des civils israéliens,  sans que cela n’empêche Madame Livni de dormir.

Avec une offensive terrestre,  Madame Livni pourrait,  à la rigueur,  passer pour une vraie patriote.  En revanche,  sans offensive terrestre,  Madame Livni restera ce qu’elle est devenue aux côtés d’Ehud Olmert,  à savoir une politicienne dans le mauvais sens du terme.  J’ajoute que la présence du Hezbollah au Liban représente pour Israël un danger égal ou supérieur à la présence du Hamas à Gaza.  Et la présence de mollahs intégristes,  négationnistes et génocidaires en Iran,  un danger supérieur au Hamas et au Hezbollah conjugués.

Par conséquent,  même avec une offensive terrestre à Gaza,  Madame Livni n’aura résolu que 25% du problème global,  c’est à dire le problème Hamas-Hezbollah-Ahmadinejad.  Car il faudra bien un jour écraser le serpent par la tête.  Or,  la tête n’est ni au Hamastan,  ni au Hezbollistan,  la tête est en Iran.  L’écraser sans se préoccuper de l’avis de la « communauté internationale »,  formule vide signifiant,  tout au plus,  « journaleux et politicards dépourvus de discernement ».

© Copyright 2009 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com


  

  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz