FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 janvier 2009

  
  
  

  

Miguel Garroté     Dans un article intitulé « Gaza :  France 2 piégée par la propagande palestinienne »,  Jérôme Bouin,  sur lefigaro.fr,  ce mardi 6 janvier 2009,  écrit :  « La chaîne admet une «erreur» après la diffusion des images d’une explosion accidentelle datant de 2005 pour illustrer les conséquences de l’offensive israélienne dans le territoire palestinien.  France 2 reconnaît son erreur. La chaîne de télévision avait diffusé lundi dans son journal de 13 heures une vidéo censée illustrer les ravages causés par l’offensive israélienne en cours à Gaza. Accompagnant les images, ce commentaire en voix off : «Pour montrer la violence des combats, les télévisions arabes et Internet diffusent ces images filmées par un téléphone. Il s’agirait d’une frappe de missiles le 1er janvier. Les militaires portent les brassards du Hamas. Sur le sol, des combattants mais aussi beaucoup de cadavres de civils.»  Or la chaîne de télévision semble avoir fait erreur sur la véritable nature des images qu’elle a diffusées. Celles-ci ne dateraient pas du 1er janvier 2009 mais du 23 septembre 2005, comme l’a signalé au Post, qui a révélé l’information, un des contributeurs du site. Il ne s’agirait pas non plus d’images consécutives à une frappe israélienne sur Gaza mais des conséquences de l’explosion accidentelle d’un camion transportant des roquettes, à Jabaliya, dans un camp de réfugiés palestinien.
  

  
La supercherie, émanant vraisemblablement de militants pro-palestiniens, a déjà été détectée par plusieurs
blogs et sites Internet. Photos à l’appui, ces derniers ont remarqué l’étrange ressemblance entre la scène de carnage dont témoigne cette vidéo et les photos de l’explosion accidentelle de 2005, telle qu’elle avait été relatée à l’époque dans plusieurs médias. Autre élément troublant, sur le site de partage de vidéos LiveLeak, il est bien précisé que la vidéo a été enregistrée le 23 septembre 2005. Depuis que celle-ci circule de plus belle sur Internet, comme une preuve supposée des ravages de l’offensive de l’État hébreu, le site a publié une note qui précise le contexte du tournage de la vidéo incriminée.  Interrogé par Le Post, Etienne Leenhardt, directeur-adjoint de l’information de France 2, a reconnu «une erreur», due à «un dysfonctionnement interne de vérification de l’info». «C’est une erreur de notre part d’avoir diffusé ces images, qui datent en effet de 2005», reconnaît-il. «La séquence que nous avons diffusée était censée illustrer la guerre des images sur Internet. Les personnes qui ont préparé le sujet sont allées trop vite», poursuit Leenhardt pour qui «c’est une bonne piqûre de rappel. Cela nous rappelle que nous devons être très attentifs sur la vérification des sources». Le directeur-adjoint de l’information annonce que des excuses seront présentées aux téléspectateurs lors du journal de 13 heures, mardi ».

Copyright Miguel Garroté 2009

– 
  

  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz