FLASH
Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 janvier 2009

  
  
  

Al-Qaeda,  Hamas,  Hezbollah,  Taliban,  des « activistes présumés »
   
  

Miguel Garroté     A 11:30 heure de Paris sur le wire on apprend que le chef du groupe terroriste libanais Hezbollah,  le mollah Hassan Nasrallah,  déclare ce matin mercredi 7 janvier 2009 que  « Toutes les possibilités sont réelles et ouvertes  (…)  nous devons être prêts pour agir face à toute éventualité  (…)  La guerre de 2006 fera figure de promenade de santé pour les Israéliens s’ils s’aventurent à lancer une nouvelle attaque  (…)  Je dis (ndlr :  au Premier ministre israélien Ehud Olmert) celui qui a perdu et a été vaincu au Liban :  vous ne pouvez pas détruire le Hamas et vous ne pouvez pas détruire le Hezbollah  (…)  Nous sommes prêts à sacrifier nos âmes,  nos enfants et nos êtres chers pour nos convictions ».

Nasrallah exhorte également les pays arabes à  « suivre l’exemple du président vénézuélien Chavez »  qui a ordonné mardi l’expulsion de l’ambassadeur d’Israël dans son pays.  En proclamant cela,  le mollah Hassan Nasrallah vise l’Egypte et à la Jordanie qui ont des relations diplomatiques avec Israël.  Hassan Nasrallah insiste et menace :  « Nous deviendrons ennemis avec ceux parmi les pays arabes qui comploteront contre Gaza et sa résistance ».

Lundi dernier,  le général israélien Amos Yadlin,  Chef du Renseignement militaire,  a informé que le Hezbollah peut tirer prétexte de l’opération militaire israélienne à Gaza pour ouvrir un second front.  Israël mobilise des dizaines de milliers de réservistes qui sont en partie chargés de défendre la frontière nord d’Israël en cas d’offensive du Hezbollah.

A 11:48 heure de Paris,  Cyrille Louis sur lefigaro.fr informe :  « Un collégien de seize ans a été interpellé et placé en garde à vue mercredi matin à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) par les policiers de la Sécurité publique,  afin d’être interrogé sur son implication présumée dans l’agression d’une collégienne juive,  la veille,  dans l’enceinte du collège  (…)  Devant les enquêteurs,  elle a (…) indiqué avoir été poussée au sol.  Selon la police,  il s’agit de la première agression physique explicitement antisémite commise sur le sol français depuis le début de l’intervention israélienne à Gaza,  samedi 27 décembre ».

A 11:48 heure de Paris Guysen International News informe que  « une autre roquette tombe près de Kfar Aza,  13 au total depuis le début de la journée sur le sud d’Israël ».  Israël suspend les combats pendant trois heures dès 12:00 heure de Paris.  A 12:07 heure de Paris,  dans un communiqué diffusé sur le wire,  la présidence tchèque de l’Union européenne appelle Israël à permettre un libre accès des organisations humanitaires à Gaza.

Aujourd’hui mercredi sur Les 4 Vérités hebdo le professeur Guy Millière écrit :  « Depuis le commencement de l’offensive israélienne contre le Hamas, les médias français se sont surpassés. S’il ne s’agit pas d’incitation à la haine, cela y ressemble souvent. Le mot « terrorisme » pour qualifier des gens aux intentions génocidaires n’a à peu près jamais été prononcé.  Les propagandistes de l’Autorité palestinienne ont été copieusement interviewés. Les chroniqueurs, à de très rares exceptions près, ont incriminé l’État hébreu, dénombré les morts à Gaza sans jamais rappeler que l’essentiel de ceux-ci étaient des miliciens formés pour tuer. Les images montrant l’extrême précision des frappes aériennes des forces armées israéliennes n’ont à peu près jamais été diffusées. J’ai vu fort peu de témoignages d’habitants de Sderot, d’Ashdod ou d’Ashkelon, par contre les déclarations haineuses de fanatiques islamiques ont été reprises longuement.  Au moment où paraîtront ces lignes, Nicolas Sarkozy se sera rendu au Proche-Orient, avec pour objectif affiché de faire pression sur le gouvernement israélien ou, si les pressions ne fonctionnent pas, de souligner qui a tort : celui qui, selon l’adjectif consacré, emploie des moyens « disproportionnés », bien sûr.  Il y a dans tout cela des traces assez sales de la politique arabe de la France. Il y a la peur de perdre des contrats, celle de mécontenter une population musulmane en pleine croissance démographique en ce pays. Il y a aussi des relents divers de mépris envers Israël qui parcourent une bonne part de la classe politique et médiatique, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche en passant par les amis d’un Général qui trouvait le peuple juif « dominateur » et trop sûr de lui et les adeptes de diverses formes de tiers-mondisme. Il y a les restes d’antisémitisme qui peuvent faire s’entrecroiser les soirées de la famille Le Pen et de la famille Mbala Mbala.  Il y a aussi les effets d’une propagande incessante.  La Judée-Samarie et Gaza sont passés, dans les commentaires, de « territoires occupés » à « territoires palestiniens ». On pourrait croire qu’Israël n’a été victime d’aucune guerre depuis 1948, et qu’en 1967, il n’y a pas eu la nécessité pour Israël de se défendre contre les armées de plusieurs pays, dont l’Égypte et la Jordanie. On pourrait penser qu’avant 1967, il existait un pays appelé Palestine. On pourrait oublier aussi que la Judée-Samarie, jusqu’à cette date, était occupée par la Jordanie, et Gaza par l’Égypte…  Le fait que des Arabes, qui sont partis cinq cent mille, veulent revenir cinq millions en Israël, et sont professionnellement réfugiés de père en fils et d’oncle en cousin, est appelé « droit au retour ». Le fait que des Juifs veuillent vivre sur la terre de leurs ancêtres en Judée-Samarie est appelé « colonisation ».  Les dirigeants palestiniens ne sont jamais incriminés pour leur haine raciste, leurs incitations au meurtre, leur immense corruption, leurs pratiques totalitaires, leurs désirs violents d’épuration ethnique. Si les critères utilisés pour analyser la situation israélienne étaient appliqués ailleurs, on se rendrait compte que ceux-ci sont monstrueux et moralement répugnants, mais, dès lors qu’il s’agit d’Israël, ils semblent devenir acceptables.  Il faut redire une fois de plus ceci : ce que vit Israël depuis soixante ans est une guerre d’agression par le monde arabe et musulman. Israël ne fait que réagir de manière défensive. L’affrontement oppose une démocratie aux métastases d’un cancer totalitaire.  Du jour où les Arabes palestiniens cesseraient d’être incités à la haine et au génocide pour passer à l’esprit d’entreprise, la paix viendrait immédiatement. L’obstacle à la paix est uniquement, en ces conditions, une pathologie mentale qui relève du djihadisme. Tant que cette pathologie ne sera pas broyée, aucune avancée ne sera possible.  Si le gouvernement israélien veut être généreux avec la bande de Gaza, il doit infliger une défaite totale au Hamas, car seule la défaite totale d’une organisation de ce genre permet, éventuellement, de rebâtir ensuite sur des bases plus saines. Si le gouvernement israélien veut la paix, il ne doit pas se contenter de demi-mesures.  Si les dirigeants européens étaient lucides, ils souhaiteraient eux-mêmes la victoire totale d’Israël : pratiquer l’apaisement vis-à-vis du djihadisme à quelques milliers de kilomètres de Paris a pour effet de permettre à celui-ci de se renforcer, or le djihadisme est d’ores et déjà présent, en de multiples lieux, sur le sol européen ».

Pour ce qui me concerne,  j’ai mis aujourd’hui les points sur les « i » dans :

L’abjecte mise en scène pallywoodienne

Copyright Miguel Garroté 2009


  

  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz