FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 janvier 2009

  
  
  

  

Miguel Garroté      Alors que Obama gouverne par décret présidentiel sans passer par le Congrès et chute – en quelques jours – de 83% à 68% de popularité,  le secrétaire à la Défense américain démocrate Robert Gates – avec un style plutôt bushiste et républicain – déclare aujourd’hui mardi 27 janvier 2009,  à propos de l’Afghanistan et de l’Irak,  que « l’Afghanistan représente aujourd’hui notre plus grand défi militaire.   (…)  Ce sera sans aucun doute une bataille longue et difficile.  (…)  Les USA envisagent d’augmenter leur présence militaire en Afghanistan avec jusqu’à 30.000 soldats supplémentaires.  (…)  Comme en Irak,  il n’existe pas de solution purement militaire en Afghanistan  (…)  mais il est également clair que nous n’avons pas eu assez de troupes pour fournir un niveau de sécurité minimum dans certaines des zones les plus dangereuses,  un vide progressivement rempli par les talibans ».  Robert Gates estime en outre qu’il existe un risque potentiel de revers en Irak malgré les progrès sur le front de la sécurité et il juge que les USA doivent s’attendre à y maintenir une présence militaire « pendant de nombreuses années ».  « Même si le niveau de violences demeure bas,  il existe toujours un risque potentiel de revers et nos troupes risquent de connaître des jours difficiles »,   déclare Robert Gates.  « Même si notre présence militaire se réduit au fil du temps,  nous devrions néanmoins nous attendre à être impliqués en Irak à un certain niveau pendant de nombreuses années à condition qu’un Irak souverain continue de souhaiter un partenariat avec nous »,  ajoute Robert Gates.  Les chantres de l’Obamania vont-ils protester ?

© Miguel Garroté 2009


  

  
  
    

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz