FLASH
[25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 février 2009
Scandalisé! Voilà ma première pensée à la lecture de l’accroche d’un l’article intitulé « un festival surréaliste de danse seulement israélienne » et paru ce jour sur le site du Nouvel Obs! En fait, le titre à lui tout seul donne le ton! Qu’y a t-il de surréaliste à un festival de danse ? De danse Israélienne ? Surtout quand ce festival à lieu à Tel-Aviv ? La danse est-elle un crime de guerre ? Apparemment, c’est tout comme pour l’auteur de ce torchon, Raphaël de Gubernatis qui affiche ici un plaidoyer anti-israélien. Il a beau louer la culture israélienne, il en revient toujours à la politique (« ici, plus de 90% des artistes sont de gauche et ont manifestés contre Plomb Durci« ).
quand je parlais de l’accroche du sujet, cela donne ca: « A Tel Aviv, au moment où à Gaza s’installait la trêve entre Israël et le Hamas, débutait dans une atmosphère paisible et parfaitement surréaliste un festival de danse exclusivement israélienne. Une manifestation malgré tout éloquente quant à la tragédie vécue par les peuples de Palestine et d’Israël. » Il est donc éloquent, qu’un festival culturel israélien, prévu et organisé depuis plus de 6 mois, soit maintenu ? Certes les peuples de Palestine et d’Israël ont vécu une tragédie, mais le peuple d’Israël ne vit-il pas une tragédie depuis 8 ans avec plus de 10.000 roquettes tombées sur le sud Israélien ? La vie israélienne aurait-elle dû s’arrêter pendant ces 8 ans ? Devrait-elle s’arrêter aujourd’hui, alors que les roquettes palestiniennes continues de pleuvoir sur Israël ?
La première chose qui me vient à l’esprit en lisant cet article est: « Et si les palestiniens créaient des festival de danse, la mentalité guerrière du Hamas serait elle la même ? » On ne le saura probablement jamais tant le Hamas se bat avec férocité contre la culture ! Que ce soit la danse, la peinture (l’Islam interdit les représentations du monde), le septième art, ou tout simplement l’écriture… N’est-ce pas le Hamas qui, tout comme les nazis à l’époque, brûle régulièrement des livres « non conforme à la loi islamique« ?
Quoi qu’il en soit, le journaleux du Nouvel Obs change légèrement de ton pendant quelques lignes. D’un côté il critique le gouvernement israélien qui ne donne pas assez à la culture (peut-être que si le gouvernement n’avait pas à dépenser 700.000 shekel par jour pour activer l’alerte rouge dans le sud d’Israël, il en serait autrement), de l’autre il félicite trois ou quatre compagnies particulièrement originales…
Puis, fidèle au ton de l’article, il se reprend. « Une surabondance de mouvements, un manque grave d’écriture chorégraphique, l’absence d’un style qui soit propre à chacun des auteurs, une propension à se jeter dans la bataille avec véhémence sans avoir réellement réfléchi à ce que l’on veut dire et sans avoir réfléchi aux moyens de le dire. Bien des ballets sont ici narratifs, et l’on croit que la danse est l’art de raconter des choses sans parler, comme la pantomime, alors que la danse, à l’instar de la musique ou de la peinture abstraite, est un art où le mouvement doit être pensé, élaboré et trouver en lui-même et dans sa beauté ou son éloquence sa propre justification. »  Avec autant de critiques, ce journaliste aurait-dû être metteur en scène !
J’aurais accepté la critique de son article s’il n’en revenait pas sans cesse à la politique. Ainsi, les deux compliments envers les spectacles mis en scène sont submergés par de violentes critiques… Et quand il ne s’agit pas de mettre en cause l’art, il en revient sur le terrain politique. C’est avec une superbe citation d’un artiste « de gauche » qu’il conclut son plaidoyer: « Nous, Israéliens, avons besoin d’un état palestinien, d’une Jérusalem de Palestine jouxtant la Jérusalem d’Israël, de voisins à qui nous aurons restitué leur dignité et leurs biens. Le drame veut que dans un camp comme dans l’autre, ce sont toujours les extrêmes qui hurlent le plus fort, ceux qui sont dépourvus de toute vision historique à long terme, généreuse ou simplement lucide ».
Que rajouter de plus ?
Peut-être simplement qu’il serait utile, à tout lecteur censé, à tout amoureux de l’art, de la danse, d’aller réagir sur le site du Nouvel Obs. De faire savoir à ce brave type ce que nous pensons de son article. De lui rappeler que l’objectivité est la règle d’or du journalisme. Que ce qu’en « psychologie » on appel « concession » (donner un peu pour prendre beaucoup), n’est pas une règle du journalisme. Il faudrait lui dire que politique et culture ne font pas bon ménage dans un article. Encore moins quand il s’agit de mettre en rapport le désarroi d’un peuple face au je m’en foutisme d’un autre. J’espère vraiment que grâce à vos réactions, le site du Nouvel Obs cessera la diffusion de ce papier insensé et démonisateur.
Pour lire et réagir sur l’article du Nouvel Obs, cliquez ici.

Article tiré du blog JSS. Pour découvrir l’article de JSS dans son contexte original, cliquez ici

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz