FLASH
[28/02/2017] Allemagne : un conducteur lance sa voiture et tue 2 policiers à Oder-Spree. On va nous faire le coup « il était ivre, où il est fou » ?  |  Mauritanie : les musulmans exigent l’expulsion de l’ambassadeur de France parce qu’il a assisté à un événement juif  |  Allemagne : un réfugié armé d’un couteau est retranché dans un centre d’accueil à #Hammerbrook. Les forces spéciales sont sur place. L’immigration va bien  |  Nablus : Tsahal a blessé un colon arabe palestien qui s’approchait de façon suspecte d’un groupe de soldats  |  [27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 février 2009

Si le parti centriste Kadima arrive en tête des élections législatives avec  28 sièges contre 27 pour le Likoud, c’est bien l’ensemble du bloc de droite qui a largement remporté les élections. Avec le soutien de l’extrême droite et des formations religieuses, M. Netanyahu peut former une coalition gouvernementale, sur la base d’une majorité de 65 députés sur 120. En revanche Mme Livni qui doit compter avec l’effondrement de son allié de gauche, le parti travailliste, ne peut rassembler qu’une coalition de 55 député. Et encore ce chiffre englobe les 11 élus des partis arabes avec lesquels Mme Livni se refuse à nouer une alliance pour former une coalition. La responsable du parti centriste n’est donc pas en mesure de former un gouvernement stable pour diriger le pays. C’est pourquoi Benyamin Netanyahu s’est d’ores et déjà dit « convaincu d’être le prochain Premier ministre. Le peuple s’est exprimé clairement, le camp national, dirigé par le Likoud, enregistre une nette avance« .

Car le président israélien, après ses consultations avec tous les partis représentés à l’assemblée, ne doit pas désigner le responsable du parti arrivé en tête pour former une majorité mais le responsable qui a le plus de chance de constituer une majorité. Ensuite celui-ci dispose d’une période de 28 jours, qui peut être prolongée de 14 jours supplémentaires pour mener à bien cette mission. La seule chance pour Tzipi Livni de former un gouvernement est donc de composer un gouvernement d’Union nationale avec le likoud.

Et bien quitte à décevoir nos lecteurs, la rédaction de Rebelles.info et moi-même pensons que Benyamin Netanyahou doit accepter la main tendue de la responsable centriste. J’ai toujours pensé que la menace nucléaire iranienne et son traitement, donc la guerre, imposaient aux Israéliens de se rassembler, de s’unir. Dans un article que j’avais écrit dès le 24 septembre 2008 « Benyamin Netanyahu face à ses responsabilités » je demandais déjà au leader du Likoud d’accepter la proposition d’Ehoud Barak de rejoindre un gouvernement d’union nationale avec le parti travailliste. Et devant son refus j’écrivais : ‘Devant l’urgence que fait peser la menace iranienne sur la sécurité d’Israël, la stratégie du Likourd risque de se retourner contre lui. La population israélienne pourrait très bien ne pas comprendre le refus de Benyamin Netanyahu de rejoindre un gouvernement d’union nationale et ne voir dans cette attitude qu’un égoisme opportuniste basé sur des sondages lui donnant la victoire en cas d’élections législatives anticipées. Du coup Benyamin Netanyahu pourraient bien tout perdre. A méditer… ».

En formant une coalition avec l’aide des partis religieux et extrémistes, Benyamin Netanyahou sera l’otage des chantages successifs de ces partis. Son gouvernement sera instable et dans l’incapacité de diriger le pays et de faire face à la menace iranienne. Alors qu’Israël va devoir faire face aux pressions du naïf qui siège désormais à la Maison Blanche et qui s’apprête à se faire mener en bateau par les illuminés de Téhéran qui profiteront du dialogue qui s’annonce pour poursuivre tranquillement leur programme nucléaire (l’exemple du désormais célèbre « dialogue constructif » avec les Européens depuis 2003 doit servir de leçon) il est impératif que les principales forces du paysage politique israélien s’unissent.

Quitte à me répéter Benyamin Netanyahu est de nouveau face à ses responsabilités. Mais cette fois ci qu’il fasse le bon choix. Non pas pour lui mais pour Israël, pour la démocratie, pour la liberté.

David Bescond pour Rebelles.info (http://www.rebelles.info)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz