FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 17 février 2009

  
  
  

Le Kotel

  

Miguel Garroté – mardi 17 février 2009

http://monde-info.blogspot.com

Je publie ci-dessous intégralement un article de Andrea Tornielli paru dans Il Giornale,  article qui fournit les détails du programme de la visite de Benoît XVI en Israël.  Je précise cependant que certains éléments de l’article sont – à mon goût – plutôt agaçants,  parce que typiques d’un (e) journaliste qui profite de l’occasion pour souligner en filigrane les difficultés d’un tel voyage,  ce qui en soi ne me gêne pas,  mais pour souligner par sous-entendus plus ou moins subtils que s’il y a des difficultés,  c’est plutôt la faute des Juifs et la faute d’Israël (je me suis permis d’insérer quelques petites notes personnelles entre parenthèses dans l’article de Madame Tornielli).  Je ne me formalise pas pour autant.  Car ce genre de discours – certes lassant – m’est,  hélas,  trop familier pour m’irriter.  Et je reproduirai,  au fur et à mesure de leur parution,  des articles un peu plus lucides sur le sujet (le père Allafort et le père Arbez écriront certainement des articles de bon sens le moment venu).

Or donc,  Andrea Tornielli,  dans Il Giornale du lundi 16 février 2009,  écrit (début de l’article de Andrea Tornielli) :  « Le premier ministre israélien Ehud Olmert a confirmé hier officiellement le voyage du Pape en Israël à la mi-mai :  ‘Ce sera une visite importante.  Le président Shimon Peres l’accompagnera pendant tout son séjour,  qui sera organisé par les bureaux du premier ministre’.  Les étapes de la visite,  qui commencera le 8 mai à Amman,  en Jordanie,  et se conclura avec le départ d’Israël le 15 mai,  ont été anticipées par Il Giornale,  il y a une semaine.

La seconde visite du Pontife à une mosquée,  après celle d’Istanbul est confirmée :  Benoît XVI,  après avoir visité le musée de la famille royale hachémite,  entrera dans la mosquée New King Hussein.  Alors que dans l’après-midi du 11 mai,  à peine arrivé en Israël,  le pape se rendra à Yad Vashem,  le mémorial de la Shoah (Note de Miguel Garroté :  « à peine arrivé » ;  c’est bien la moindre des choses après avoir été à la mosquée New King Hussein).  Le 12 mai,  la rencontre avec le Grand Mufti de Jérusalem,  la visite au Mur occidental du temple,  le Kotel (Note de Miguel Garroté :  et non pas « Mur des Lamentations »,  comme l’écrit l’experte Andrea Tornielli),  et au Cénacle,  la rencontre avec le Grand Rabin,  la messe en plein air dans la Vallée de Josaphat,  sous le Jardin des Oliviers,  seront des moments saillants du voyage.

Le 13 mai sera dédié à Bethléem,  et donc à la rencontre avec la population palestinienne :  le pape célébrera la messe sur la Place de la Mangeoire,  priera dans la grotte de la Nativité et dans l’après-midi il visitera un camp de réfugiés.  Le matin du 14 mai,  il est prévu la messe au Mont du Précipice,  à deux kilomètres de Nazareth,  à laquelle devraient participer 50.000 fidèles.  Il semble que le gouvernement israélien demande au Saint siège (Note de Miguel Garroté :  ce qui vous semble n’a pas d’importance Madame Tornielli ;  écrivez ce que vous savez et non pas ce qui vous semble) de célébrer la messe non pas à Nazareth,  mais plutôt au Mont Carmel de Haïfa,  limitant la présence du Pontife dans la ville où Jésus vécut la plus grande partie de sa vie (Note de Miguel Garroté :  la plus grande partie de sa vie cachée,  Madame Tornielli,  si déjà vous insistez,  soyez au moins précise) à la seule visite à la basilique de l’Annonciation,  prévue à 16:30,  et à la bénédiction de la première pierre du centre pour la famille.

Le matin du 15 mai,  dernier jour du voyage,  après la rencontre œcuménique au patriarcat,  il y aura la visite au Saint Sépulcre.  Ensuite,  en début d’après-midi,  le départ pour Rome.  En ce moment,  parmi les chrétiens de Terre Sainte,  une certaine inquiétude commence à s’insinuer sur la gestion de la visite du Pontife.  En effet,  en raison des récentes polémiques sur la révocation de l’excommunication de l’évêque lefebvriste négationniste Richard Williamson,  et des dures prises de position des rabbins et de quelques représentants politiques israéliens,  on redoute que le voyage de Ratzinger ne soit construit pour récupérer pleinement le rapport avec le monde juif (Note de Miguel Garroté :  Ma chère Madame Tornielli,  vous croyez sérieusement que les chrétiens de Terre Sainte redoutent que le voyage du Pape ne soit construit pour « récupérer » le rapport avec le monde juif ?  C’est plutôt vous qui semblez tout mélanger et qui jouez la « récupération »,  ce qui en l’espèce est légèrement abject,  non ?).

Les chrétiens de Gaza ont invité le pape à leur rendre visite :  le programme ne le prévoit pas (Note de Miguel Garroté :  si déjà,  précisez au moins,  Madame,  que ce sont les terroristes antichrétiens et antijuifs du Hamas – et non pas la démocratie israélienne – qui en sont entièrement responsables),  et donc ils demandent la possibilité de pouvoir participer à un des rendez-vous de la visite,  qui pose le problème des passages (Note de Miguel Garroté :  voir ci-dessus ma note précédente…) et de la possibilité de déplacements dans un moment où la trêve paraît très fragile » (fin de l’article de Andrea Tornielli).

© 2009 Miguel Garroté http://monde-info.blogspot.com



Yad Vashem
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz