FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 mars 2009

  
  
  

  

Michel Garroté – Lundi 2 mars 2009

http://monde-info.blogspot.com

Je l’ai écrit dès le début :  au sens canonique du terme,  Mgr Williamson n’est pas évêque catholique romain ;  et toujours au sens canonique du terme,  les quatre évêques dont l’excommunication a été levée,  ne sont ni réhabilités,  ni réintégrés dans l’Eglise catholique romaine.  Il se pourrait même que les quatre évêques en question ne réintègrent jamais l’Eglise catholique romaine.  La lettre qu’ils ont adressée à Benoît XVI et dont je publie ici des extraits,  donne plutôt l’impression que ces quatre évêques sont,  à la limite,  je dis bien,  à la limite,  sedevacantistes (le sedevacantisme est une hérésie selon laquelle le siège de Saint Pierre est vacant,  autrement dit une hérésie selon laquelle le pape actuel n’est pas pape…).

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel (hebdomadaire auquel Mgr Williamson avait tenu des propos négationnistes) interview parue le lundi 2 mars 2009,  le supérieur général de la fraternité traditionaliste Saint-Pie X,  Mgr Bernard Fellay,  déclare que Mgr Richard Williamson sera exclu de cette même fraternité s’il réitère ses propos négationnistes (1).  « S’il se tait (Mgr Williamson),  s’il reste dans un coin,  alors c’est vraisemblablement mieux pour tout le monde.  Je souhaite qu’il disparaisse de la vie publique pour un bon moment »,  déclare Mgr Fellay dans cette interview, précisant qu’il exclura Mgr Williamson de la Fraternité « s’il recommence à nier l’Holocauste ».

Mgr Fellay estime que les regrets exprimés par Mgr Williamson dans une lettre publiée le jeudi 26 février sont « en tout état de cause une première demande de pardon,  ainsi qu’un pas important dans la bonne direction.  (…)  On peut toujours souhaiter une meilleure formulation.  Toujours est-il que cette demande de pardon est sincère,  que le fait qu’il ait retiré ses propos est réel.  (…)  Il nous a fait du mal et a sali notre réputation.  Nous prenons clairement nos distances d’avec lui ».  Mgr Fellay avait déjà demandé à l’évêque Williamson de revenir sur ses propos négationnistes,  lui avait interdit de faire des apparitions publiques sans son accord et l’avait relevé de sa charge de directeur au séminaire de La Reja,  près de Buenos Aires, en Argentine.

Mgr Williamson a certes fait part jeudi 26 février de regrets pour ses déclarations.  Mais ses regrets sont jugé insatisfaisants par le Père Federico Lombardi,  Porte-parole de la Salle de Presse du Vatican,  autrement dit Porte-parole officiel du Saint-Siège et du Pape.  Le père Federico Lombardi a en ainsi informé vendredi 27 février que la lettre de regrets de Mgr Williamson « ne semble pas respecter les conditions » formulées le 4 février par le Vatican,  conditions selon lesquelles l’évêque « devra prendre de façon absolument sans équivoque et publique ses distances avec ses positions concernant la Shoah ».

Concernant l’aspect juridique,  Le Parisien du dimanche 1er mars 2009 publie notamment les informations suivantes :  « Plus d’un mois après avoir déclaré à la télévision qu’il ne croyait pas à l’existence des chambres à gaz,  l’évêque britannique intégriste va sans doute faire l’objet de poursuites judiciaires.  Vendredi,  la ministre allemande de la Justice a affirmé que son pays envisageait de lancer un mandat d’arrêt européen contre ce prélat négationniste.  S’il devait être condamné,  il risquerait trois an de prison. (…) Certains comme Elie Wiesel,  le Prix Nobel de la paix estiment qu’on ne sortira de cette crise qu’au prix d’une nouvelle excommunication de l’évêque négationniste (…) Mais cet acte n’est apparemment pas prévu dans le droit canon » (2).

A propos de négationnisme en Allemagne (nier la Shoah est passible de prison dans ce pays),  Horst Mahler,  un Allemand,  a été condamné par un tribunal de Munich à six ans de prison pour incitation à la haine raciale et négationnisme.  Il était poursuivi pour des propos tenus dans un discours public et pour avoir mis en ligne des textes négationnistes.  Horst Mahler est un ancien terroriste ultragauchiste et ancien membre fondateur du groupe terroriste allemand Faction Armée Rouge (RAF).  Horst Mahler est devenu un militant d’extrême-droite et il a adhéré en 2000 au parti NPD (3).

Dans le cadre de l’affaire Williamson,  il n’est peut-être pas inutile de reproduire ici l’essentiel de la  lettre des quatre évêques de la Fraternité Saint-Pie X adressée à Benoît XVI suite à la publication du décret levant leur excommunication :  « Très Saint-Père,  C’est dans l’action de grâces que nous désirons exprimer à Votre Sainteté notre profonde reconnaissance  (…)  Son décret du 21 janvier 2009 réhabilite de quelque façon le vénéré fondateur de notre Fraternité sacerdotale,  S. Exc. Monseigneur Marcel Lefebvre.  Il procure aussi un grand bien à l’Église,  nous semble-t-il,  en faisant justice aux prêtres et aux fidèles du monde entier qui,  attachés à la Tradition de l’Église,  ne seront plus injustement stigmatisés pour avoir maintenu la foi de leurs pères (…) ».

La  lettre des quatre évêques poursuit :  « Nous désirons en effet commencer dès que possible avec les représentants de Votre Sainteté des échanges concernant des doctrines en opposition avec le Magistère de toujours.  Par ce chemin encore nécessaire qu’évoque Votre Sainteté,  nous espérons aider le Saint-Siège à porter le remède approprié à la perte de la foi à l’intérieur de l’Église.  Menzingen, le 29 janvier 2009, en la fête de saint François de Sales,  +Bernard Fellay,  +Bernard Tissier de Mallerais,  +Richard Williamson,  +Alfonso de Galarreta ».

Etrange lettre.  Evoquer une réhabilitation de Mgr Lefebvre est une curieuse interprétation du Motu proprio du Saint-Père.  Et les quatre évêques laissent supposer que ce sont eux et qui sont attachés à la tradition et non pas l’Eglise.  Les quatre évêques laissent entendre qu’ils expliqueront à Benoît XVI sur quoi doit porter la doctrine que celui-ci fait respecter dans l’Eglise.  C’est là le langage typique des traditionalistes de la Fraternité Saint-Pie X qui,  toujours avec modestie n’est-ce pas,  aiment à faire la leçon aux papes.

L’affirmation sur « une perte de la foi à l’intérieur de l’Eglise » (cela figure également dans la lettre précitée),  laisse entendre que la vraie foi n’a été conservée qu’au sein de la Fraternité Saint-Pie X.  Les quatre évêques ne parlent pas d’accepter Vatican II et ne parlent pas de se soumettre à l’autorité des Pontifes romains,  de Paul VI inclus à Benoît XVI inclus,  acceptation qui selon la note de la Secrétairerie d’Etat du Vatican, est « la condition indispensable pour une future reconnaissance de la Fraternité Saint-Pie X ».

Un porte-parole des évêques catholiques de Grande Bretagne avait du reste précisé au moment de l’arrivée de Mgr Williamson dans son pays que l’évêque négationniste n’est pas et n’a jamais été un évêque catholique romain ;  qu’il est toujours suspens a divinis ;  qu’il n’a pas le droit de célébrer les sacrements dans une église catholique,  même la messe,  ni de prêcher ;  qu’il est membre de la Fraternité Saint-Pie X,  qui n’est pas à ce stade en pleine communion avec l’Eglise catholique ;  et que son ordination épiscopale a été illicite et n’est pas encore reconnue par l’Eglise catholique.

© 2009 Michel Garroté http://monde-info.blogspot.com

(1) L’Evêque négationniste « demande pardon »…

(2) Evêque négationniste en cavale

(3) La menace islamo-gauchiste


  

Williamson en 1988
  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz