FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 mars 2009

C'est la troisième fois en deux mois que Riyad, la capitale de l'Arabie saoudite, est ensevelie sous une aussi impressionnante tempête de sable et de poussière. La faute en incombe au manque de pluie et, à chaque fois, toute l'économie de la villes'en trouve paralysée. Il ne faut que quelques heures au paysage pour virer au beige, puis à l'ocre, avant que la visibilité ne devienne quasi nulle.Il faut alors fermer l'aéroport ainsi que les écoles, et tous les habitants qui n'y sont pas obligés évitent de sortir. Ce qui c'empêche aucunement le sable de s'infiltrer partout, dans les yeux comme dans les poumons, à travers les fenêtres mal jointes et les circuits de climatisation.

C’est la troisième fois en deux mois que Riyad, la capitale de l’Arabie saoudite, est ensevelie sous une aussi impressionnante tempête de sable et de poussière. La faute en incombe au manque de pluie et, à chaque fois, toute l’économie de la ville s’en trouve paralysée. Il ne faut que quelques heures au paysage pour virer au beige, puis à l’ocre, avant que la visibilité ne devienne quasi nulle.Il faut alors fermer l’aéroport ainsi que les écoles, et tous les habitants qui n’y sont pas obligés évitent de sortir. Ce qui c’empêche aucunement le sable de s’infiltrer partout, dans les yeux comme dans les poumons, à travers les fenêtres mal jointes et les circuits de climatisation. AFP photo/STR

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz