FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 mars 2009

C'est la troisième fois en deux mois que Riyad, la capitale de l'Arabie saoudite, est ensevelie sous une aussi impressionnante tempête de sable et de poussière. La faute en incombe au manque de pluie et, à chaque fois, toute l'économie de la villes'en trouve paralysée. Il ne faut que quelques heures au paysage pour virer au beige, puis à l'ocre, avant que la visibilité ne devienne quasi nulle.Il faut alors fermer l'aéroport ainsi que les écoles, et tous les habitants qui n'y sont pas obligés évitent de sortir. Ce qui c'empêche aucunement le sable de s'infiltrer partout, dans les yeux comme dans les poumons, à travers les fenêtres mal jointes et les circuits de climatisation.

C’est la troisième fois en deux mois que Riyad, la capitale de l’Arabie saoudite, est ensevelie sous une aussi impressionnante tempête de sable et de poussière. La faute en incombe au manque de pluie et, à chaque fois, toute l’économie de la ville s’en trouve paralysée. Il ne faut que quelques heures au paysage pour virer au beige, puis à l’ocre, avant que la visibilité ne devienne quasi nulle.Il faut alors fermer l’aéroport ainsi que les écoles, et tous les habitants qui n’y sont pas obligés évitent de sortir. Ce qui c’empêche aucunement le sable de s’infiltrer partout, dans les yeux comme dans les poumons, à travers les fenêtres mal jointes et les circuits de climatisation. AFP photo/STR

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz