FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 mars 2009

Malheureusement -et scandaleusement- au millième jour de son enlèvement,  l’échec des négociations entre le Hamas et Israël pour la libération de Guilad Shalit, vient de  porter un coup dur pour l’espoir de voir le jeune franco-israélien en liberté.



Depuis  le 25 juin 2006, lorsqu’il a été  enlevé du côté israélien de la frontière avec Gaza  par  des fanatiques du Hamas,  et malgré toutes les largesses du gouvernement de monsieur Olmert, ses ravisseurs n’ont fait que  pousser  les enchères  et il n’y’ a aujourd’hui  aucune  nouvelle sur Guilad Shalit.

 

 

Le Hamas, en durcissant ses exigences, notamment quant au nombre de prisonniers qui seront expulsés de la bande de Gaza et de leur lieu d’exil, a fait échouer les pourparlers ce 17 Mars.

Malgré les propositions prodigues d’Israël, le Hamas avait  durci ses positions .Le Hamas est revenu sur l’ensemble des points convenus pendant l’année passée de négociations, et  il a formulé de nouvelles exigences extrémistes.



Le chef de la branche armée du Hamas, Ahmed Jabari, qui est arrivé au Caire (au début de semaine), a durci les conditions posées par le Hamas pour le retour de Guilad Shalit. Il a  notamment allongé la liste des noms des détenus dont le Hamas exige la libération. Jabari est le responsable direct de la détention de l’otage israélien dans un lieu secret. Il était assisté par des hauts responsables Mahmoud a-Zahar et Nizar Awdallah.




L’entêtement du Hamas a même été révélé par la presse arabe .Selon Al Hayat, le quotidien en langue arabe paraissant à Londres le 18 mars, c’est la détermination infaillible des islamistes à obtenir la libération de tous les 450 terroristes «lourds» figurant sur leur liste, qui a fait capoter les négociations, au Caire, entre Israël et le Hamas.




L’organisation terroriste, qui détient l’otage israélien depuis plus de 1000 jours, a eu le culot malgré ça d’accuser Israël de l’échec des négociations.



Le chef des services de la sécurité intérieure (Shabak), Youval Diskin, et l’envoyé spécial du gouvernement pour la question des otages, Ofer Dekel, qui se trouvaient au Caire dans l’objectif de conclure l’accord d’échange de prisonniers palestiniens contre Guilad Shalit  étaient  tous les deux surpris par le durcissement des postions du Hamas .Jusqu’à la dernière  minute les deux officiels israéliens espéraient un aboutissement proche des négociations indirectes avec le  Hamas .Mais à la dernière minute, le Hamas avait allongé la liste des noms des détenus dont il réclamait la libération  et ils a  exigé que tous les terroristes  palestiniens,  qui doivent être libérés , seront de retour en Judée Samarie et à Gaza.




Rappelons qu’Israël a accepté de libérer de très nombreux terroristes ayant du sang sur les mains, et exigé que certains d’entre eux soient exilés à l’étranger, mais a par ailleurs refusé de relâcher d’autres détenus responsables de massacres d’Israéliens, et notamment :

-Hassan Salameh, condamné à 38 peines d’emprisonnement à vie, pour avoir programmé les deux attentats contre les bus de la ligne 18 à Jérusalem, et à la station d’auto stop d’Ashkelon en 96. 46 Israéliens avaient trouvé la mort et une centaine d’autres avaient été blessés.

 

– Abdullah Jamal Barghouti (67 peines de perpétuité. 66 israéliens tués et 500 blessés)

– Muhammad Hassan Ahmed Aramen (prison à perpétuité, 34 Israéliens tués)

– Ibrahim Hamed (prison à perpétuité, 82 Israéliens tués).

– Abbas Sayad : Responsable de la branche armée du Hamas à Tulkarem. A commandité de nombreux attentats meurtriers dont celui du Park hôtel à Netanya, un soir de séder.

– Manhad Sarim : relâché à deux reprises et ayant immédiatement repris ses activités terroristes, dont la participation à l’attentat du Park hôtel.

– Raed Hutri : responsable du recrutement des terroristes suicidaires dans des attentats ayant fait de très nombreuses victimes, dont celui du Dolphinarium à Tel-Aviv.

– Bahig Badar, 18 peines de prison à vie – 18 Israéliens tués
– Gamal Abu al-Hayja, 9 peines de prison, à vie, implication dans de nombreux attentats sanguinaires.

– Muatt Bilal, responsable des attentats meurtriers du marché et de celui du quartier piétonnier de Jérusalem.

 

Mais les ravisseurs de Guilad Shalit on fait savoir,  au dernier instant, qu’ils n’accepteront pas de le libérer sans l’élargissement des 4 chefs terroristes : Ahmed Saadat, Abdallah Barghouti, Ibrahim Hamed, et Abbas a-Saïd. Le porte-parole de la branche armée du Hamas, Abou Oubeïda, avait  souligné qu’Israël doit s’engager à relâcher tous les détenus sur la liste du Hamas s’il tient à ce que la transaction aboutisse.


Ahmed Saadat est le chef du FPLP qui a ordonné l’assassinat du ministre Rehavam Zeevi, Abdallah Barghouti est le commanditaire de l’attentat du restaurant Sbarro et du café Moment, Abbas a-Saïd est celui de l’attentat du Park Hôtel de Netanya, et Ibrahim Hamed, un autre cadre du Hamas ayant trempé dans de nombreux attentats.




Après l’échec des pourparlers du Caire , les parents de l’otage israélien ont été prévenus par le général Meir Califi, le secrétaire militaire d’Ehud Olmert, qu’il n’y avait pas d’accord, pour le moment, permettant la libération de leur fils, détenu par les islamistes depuis  plus de 1000 jours.

La famille du soldat franco-israélien Guilad Shalit, repliera la tente de protestation plantée depuis une semaine devant la résidence du Premier ministre, alors que leur fils sera à ce moment détenu  au-delà de 1.000 jours par les terroristes du Hamas à Gaza.




Après l’échec des pourparlers du Caire, et alors que des milliers de citoyens israéliens de tout bord, des artistes et des personnalités politiques, sont venus apporter leur soutien à la famille de Guilad, les parents de l’otage ont décidé de rentrer chez eux d’où il poursuivront leur combat sans rémission pour la libération de leur fils.




Suite à l’échec des négociations intensives entre Israël et les terroristes du Hamas,  pour aboutir à la libération de Guilad Shalit, une commission ministérielle spéciale s’est  réunie le 19 Mars 2009, sous la direction du ministre de la Justice, Daniel Friedman, pour envisager l’application de mesures de durcissement des conditions de détention des prisonniers sécuritaires palestiniens

 

Cette commission à laquelle  a participé également le Conseiller juridique du gouvernement, Meny Mazouz, envisagera notamment de réduire les droits de visite, l’usage du téléphone, les achats effectués par les détenus, et le droit aux études – conditions actuellement «au-delà de celles qui sont requises au minimum» – selon le Pr. Daniel Friedman.

 

 

Il était temps que le gouvernement israélien s’aperçoit (enfin !) que les conditions carcérales souples des prisonniers palestiniens en Israël étaient inacceptables  face à une organisation terroriste qui ne reconnaît  aucun droit de visite à l’otage franco-israélien. Dorénavant, il faut  s’opposer à tous  droit de visite familiale  et à toute visite de délégués de la Croix Rouge aux détenus sécuritaires palestiniens, tant que le Hamas n’aura pas donné son feu vert à une visite similaire à l’égard de Guilad Shalit. La réciprocité est un principe élémentaire dans le droit international, sauf qu’en Israël ce principe a du mal  à se mettre en oeuvre.

                                                                                                                            

 

Le Réveil de l’Orient

Une libre voix défiant la censure islamique

 

 

Pétition pour Guilad auprès de la Croix-Rouge

http://www.isranews.com/index.php?option=com_petitions&view=petition&id=124&limitstart=20

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz