FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 mars 2009

LA ROUTE DES EXPERTS

 

Editorial du Jerusalem Post du 26 mars 2009.

Si vous suivez le chemin des armes venant d’Iran, traversant la Somalie, le Soudan et l’Egypte, vers la Bande Gaza, vous arrivez à une fourche. Une branche vous mène à la conclusion que la contrebande d’armes de Téhéran vers le Hamas dans sa lutte contre Israël n’est qu’une facette de la grande confrontation Islam/civilisation occidentale. L’autre branche vous conduit à la conclusion inverse qu’il n’y a pas de conflit de civilisation et que l’Iran et le Hamas sont mûrs pour être inclus parmi la Communauté des Nations.


Hier, CBS News a rapporté qu’en Janvier l’aviation israélienne a bombardé un convoi d’armes iraniennes en route vers le Hamas, durant l’opération « Plomb durci ». L’attaque eut lieu au nord-ouest de Port Soudan, tous les camions ayant été détruits et tout le personnel tué, des Soudanais, des Erythréens et des Ethiopiens. Ils étaient supposés transporter des missiles qui auraient accru la portée du Hamas vers Tel Aviv, la mission valant ainsi le risque pris.


– Les armes sont expédiées d’Iran en guerre contre Israël sur tous les continents, l’Iran utilisant tous les moyens et tous les pions possibles dans ce but. Rappelons que Téhéran avait orchestré le bombardement de l’Ambassade d’Israël en Argentine en 1992, ainsi que le Centre Communautaire Juif de Buenos Aires en 1994. Les instructeurs iraniens ont enseigné au Hezbollah l’art de fabriquer des camions piégés qui ont coûté la vie à des dizaines de soldats au Liban. Les mollahs ont commencé à courtiser le Hamas dès 1990, une fois qu’ils ont compris que la destruction d’Israël primait sur toute différence théologique entre le jihadistes sunnites et les va-t-en guerre shiites. Aujourd’hui, l’Iran est lourdement impliqué dans le Hamas, sur le plan financier, diplomatique, militaire et politique


– Les armes passent par la Somalie, un état en faillite et une situation humanitaire désastreuse contrôlée par des chefs de guerre qui cherchent à surmonter les inimitiés de clan à travers l’Islam radical. Les jeunes extrémistes du mouvement Shabab sont les troupes de choc. Le but est un califat mondial, mais pour le moment il faut qu’ils parviennent à installer un contrôle wahabi sur le pays. Assis à Mogadiscio, un président islamiste modéré est trop faible pour exercer ce pouvoir, les pirates musulmans contrôlant les zones côtières.


– Le prochain arrêt est le Soudan. Dans le passé, c’était le quartier général d’Osama ben Laden, aujourd’hui, ce pays est célèbre pour son génocide au Darfour contre des Musulmans non arabes. Le pays a des liens étroits avec l’Iran dont les Gardiens de la Révolution forment et reconstituent l’armée soudanaise. Le 4/3/09, la Cour Criminelle Internationale de la Haye a émis un mandat d’arrêt contre le président du Soudan Omar Hassan al Bashir. Depuis, cet homme est passé 2 fois au Caire pour consultation avec Hosni Moubarak. Et il a l’intention d’assister à la réunion du sommet de la Ligue Arabe au Qatar, la semaine prochaine. En plus du soutien qu’il a auprès de la Conférence Islamique et de l’Union Africaine, Bashir est appuyé par l’Iran, le Hamas, le Hezbollah, la Syrie et le Jihad Islamique. Le président de l’assemblée iranienne Ali Larijani a qualifié le mandat d’arrêt d' »
insulte contre les Musulmans« .


– L’arrêt suivant est l’Egypte. Toute arme envoyée à Gaza par l’Iran traverse l’Egypte, par voie de terre, ou par le port de Damiette, en un voyage coordonné par le Hamas à Damas et par les Gardiens de la Révolution. Dès que les armes parviennent aux tunnels de contrebande au Sinaï, de nombreuses mains facilitent le transfert, alors que de nombreux regards se détournent.

 

Les experts de la politique américaine qui passent leur temps à chercher des arguments que l’Iran et le Hamas sont mûrs pour être inclus dans la Communauté Internationale, trouvent qu’aller dans cette voie est une issue « pragmatique ». Quant aux sujets liés au terrorisme, aux engagements précédents des Palestiniens et au droit d’Israël d’exister, personne n’en parle. Le Hamas serait d’accord pour un long cessez-le-feu, et il laisserait même Mahmoud Abbas le représente. De plus, disent les experts, avec le Hamas derrière lui – qui sait, peut-être qu’Abbas serait prêt à négocier la paix. Il y aurait un référendum et le Hamas accepterait les résultats. Mais attention! Avertissent les experts, si l’Occident fait trop attention à ce que dit le Hamas dans son projet d’éliminer Israël, alors rien ne se passera!…


De même quand les Etats-Unis vont s’asseoir mardi à la Haye avec l’Iran pour discuter de l’Afghanistan, les experts diront certainement que la présence de Téhéran est un signe de pragmatisme — et ce pragmatisme serait torpillé, si on continue à être obsédé par les menaces iraniennes de détruire Israël.

 

Si l’administration Obama prend la route aisée conseillée par ces experts, ignorant délibérément la nature implacable de l’extrémisme islamiste, elle s’embarquera dans un voyage désastreux, celui de l’auto-illusion.


 Traduit par Albert Soued pour www.nuitdorient.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz