FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 29 mars 2009

  

Michel Garroté – Correspondance depuis Quito (Equateur) – Dimanche 29 mars 2009   –   Les narcoterroristes colombiens des Farc indiquent dans un communiqué diffusé aujourd’hui dimanche 29 mars 2009 que la démilitarisation de certaines parties du territoire colombien ne sont plus une « condition indispensable » à la libération des otages que les narcoterroristes farcistes détiennent (notez les « exigeances » et le ton utilisés,  très comparables à ceux des criminels du Hamas,  de Al-Qaída et du Hezhollah). 
« Nous sommes prêts pour un échange de « prisonniers de guerre » (ndmg :  otages) et disposés à ne pas considérer que le lieu où se tiendra le dialogue (en vue de l’échange) puisse être un obstacle incontournable,  en privilégiant la liberté des prisonniers que les parties au conflit ont en leur pouvoir »,  racontent les farcistes dans un communiqué diffusé sur Internet par « l’agence de presse » internaute Anncol,  une officine virtuelle utilisée pour diffuser les communiqués des narcoterroristes farcistes.

Le communiqué,  signé par le bureau politique des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc),  fait référence à la démilitarisation de Florida et de Pradera,  deux localités d’un département du sud-ouest de la Colombie,  le Valle del Cauca,  où les farcistes exigeaient une démilitarisation pour la tenue d’un dialogue. 
Ce dialogue aurait pour but l’échange de 22 otages détenus par les Farc contre plusieurs centaines de leurs narcoterroristes capturés par les autorités.  Le communiqué est adressé à la sénatrice de l’opposition Piedad Cordoba,  qui a joué à plusieurs reprises un rôle d’intermédiaire  –  assez douteux du reste  –  pour obtenir la libération d’otages.

En décembre 2008,  les Farc ont annoncé la libération de six otages,  revenant sur la décision prise au début de l’année 2008 de ne plus libérer d’otages sans contrepartie,  en particulier sans démilitarisation préalable de certaines localités. 
Le communiqué d’aujourd’hui dimanche 29 mars 2009 « exige » des garanties effectives de sécurité pour trois chefs des Farc qui participeraient à la négociation :  Pablo Catatumbo,  Carlos Antonio Lozada  et  Fabian Ramirez.  Hier samedi,  le président colombien Alvaro Uribe a publiquement écarté tout dialogue avec les narcoterroristes,  estimant  –  à juste titre  –  que les autorités colombiennes ne peuvent pas négocier avec les auteurs d’attentats perpétrés contre des civils.

Le communiqué des Farc de ce dimanche 29 mars est en totale contradiction avec la stratégie de leur nouveau chef,  un certain Cano,  qui lui,  veut intensifier les actions terroristes,  notamment les attentats.  Depuis la liquidation du chef farciste Reyes par l’armée colombienne,  depuis la mort de Marulanda,   fondateur des Farc,  et depuis la délivrance d’Ingrid Betancourt par l’armée colombienne,  les Farc vivent un léger chaos empirique.  De toute évidence,  le communiqué difusé ce dimanche par les Farc est une opération de propagande destinée à l’opinion publique.

Copyright Michel Garroté 2009

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz