FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 avril 2009
12/04/2009
Jpost.com

Le président Shimon Peres a eu, contrairement à son habitude, des propos agressifs à l’égard de l’Iran dimanche.


Il a menacé la République islamique d’une action militaire au cas où les ouvertures du président américain Barack Obama envers Téhéran ne portaient pas leur fruit.


Dans un entretien à la radio Kol Hai, Peres a également déclaré que l’arrestation de la semaine dernière d’une cellule terroriste du Hezbollah en Egypte était un coup porté au pouvoir du président iranien Mahmoud Ahmadinejad.


« [Ce dernier] enrôle des forces contre nous, mais il y a aussi des forces contre lui », a affirmé Peres. « Nous devons unir tous ses opposants – les Sunnites et les Européens, ainsi que tous ceux qui craignent les armes nucléaires et le terrorisme. »


Le président israélien a poursuivi en exprimant l’espoir que l’appel d’Obama à un dialogue avec Ahmadinejad sera entendu, tout en prévenant que si ces échanges n’adoucissent pas l’approche du président iranien, « nous le frapperons ».


Sans entrer dans les détails quant à une éventuelle option militaire pour contrecarrer le programme nucléaire iranien, Peres a cependant précisé qu’Israël ne pourrait effectuer une frappe contre l’Iran sans les Etats-Unis
.

© 2008 Le Jerusalem Post édition Francaise
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz