FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 avril 2009

Lors de mon dernier article sur la crise financière, « Crise financière, le pire est devant nous«  http://www.rebelles.info/article-28788407.html, j’avais dénoncé l’illusion des marchés qui pensaient que les établissements financiers étaient redevenus bénéficiaires. Malheureusement, cette illusion perdure encore. Mais depuis mon article du 29 mars des experts sont venus confirmer mes prévisions. Ainsi  le 06 avril Mike Mayo, analyste bancaire chez Calyon Securities USA, a déclaré que les plus grandes banques du pays sont en train de passer d’une crise financière, caractérisée par des dépréciations, à une crise économique qui s’accompagne de larges défauts de remboursement. Ainsi, les taux de défauts sur les prêts bancaires devraient atteindre 3,5 %, contre 2% actuellement. Des niveaux comparables à ceux de la Grande Dépression : ils étaient de 3,4% dans les années 30. Et le même jour c’est le milliardaire et investisseur George Soros qui a déclaré que l’économie américaine va connaître « un ralentissement prolongé » et ne se redressera pas cette année, tandis que « le système bancaire dans son ensemble est fondamentalement insolvable« . Les marchés ont préféré ignorer ces avertissements. Pourquoi ?

C’est le syndrome du Titanic. Personne ne pouvait envisager que ce fantastique navire puisse couler. Et pour persuader tous les passagers que cela n’était pas possible, même quand il devenait évident que l’impensable allait bien se produire, la petite musique de la propagande officielle joua jusqu’au bout pour rassurer tout le monde. Et bien c’est exactement ce à quoi on assiste aujourd’hui. Devant la multiplication des signaux, les hommes politiques préférent promettre… le bout du tunnel. Depuis le G20 c’est à celui qui annoncera la sortie de crise la plus rapide. « Début 2010« , « Mais non, fin 2009« , « Heps, moi j’ai mieux je la vois pour l’automne 2009 » etc…, etc… Je n’invente rien. Mais ces politiciens borgnes ne disent que ce que les marchés aveugles veulent bien entendre. Tout cela est RIDICULE, pathétique. Mais c’est surtout criminel. 

Ceux qui lisent régulièrement Rebelles.info savent que depuis le début de la crise, lire mon article du 10 octobre 2008 (http://www.rebelles.info/article-23521805.html) je me suis inquiété de la bulle des déficits publics. Depuis je ne cesse dans mes articles de mettre en garde devant un krack obligataire conséquence directe de l’explosion de cette bulle. Si j’insiste tellement c’est qu’un tel Krach ferait passer celui de 1929 pour une aimable plaisanterie. Or aujourd’hui, et nos politiques le savent, ce n’est plus du tout une simple hypothèse d’école. Le risque est là. A notre porte. C’est tellement vrai que la seule mesure significative du G20 a été de renforcer les moyens du FMI. Pourquoi ? Le FMI joue envers les Etats le même rôle que ces derniers jouent vis-à-vis de leurs banques. Le FMI c’est une garantie de solvabilité, l’ultime recours. Vous saisissez ? Si les Etats se sont empressés de renforcer les moyens du FMI c’est qu’ils craignent des défaillances de solvabilité au niveau des Etats. Nos hommes politiques qui dans les médias annoncent la reprise craignent en coulisses un krach obligataire.

Car les signaux, comme je l’ai dit plus haut, se multiplient. Début avril, après le sommet du G20, on apprenait que l’agence Standard & Poor’s avait abaissé les notes souveraines de l’Irlande et de la Hongrie pour tenir compte de la détérioration des comptes publics dans ces deux pays de l’Union européenne. L’Irlande perdait ainsi sa note triple A. Sa note de crédit long terme était dégradée d’un cran à « AA+ », avec perspective négative. L’agence précisait qu’elle pourrait encore abaisser la note souveraine de l’Irlande si ses finances publiques « s’affaiblissent encore plus nettement que nous ne le supposons actuellement« . Pour la Hongrie, la note longue est passé de « BBB » à « BBB-« . La Hongrie se retrouve ainsi un cran seulement au-dessus de l’appréciation « junk » qui signale un investissement à caractère spéculatif. En avez-vous entendu parler ? Non. Il ne fallait pas gâcher le sommet aux résultats « historiques ». Et ces deux pays européens ne sont pas des cas isolés.

Le 11 avril on apprenait que New Frontier Bank, une grosse banque régionale du Colorado, a été fermée devenant le plus important établissement bancaire à faire faillite cette année aux Etats-Unis. C’est la 23ème banque de dépôt à être fermée par les autorités depuis le début janvier. Un peu plus tôt avait été annoncée la fermeture d’une banque régionale en Caroline du Nord la Cape Fear Bank. Comme on le voit tout va très bien !

David Bescond pour Rebelles.info
(http://www.rebelles.info)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz