FLASH
[30/05/2017] France, filière djihadiste : 6 musulmans arrêtés à Bordeaux et Paris  |  Philippines : l’armée envoie un message aux terroriste : « rendez-vous ou mourez »  |  [29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 avril 2009

 

…Something is Rotten in the State of…..(Willam Shakespear)

 

 

Dans une lettre que Gandhi adressa à Hitler, lettre controversée au demeurant, un passage retient mon attention car s’appliquant à ce que nous voyons se dérouler ces jours ci sous nos yeux:

 Je cite:

 “…..Mais vos écrits et vos déclarations, ainsi que ceux de vos amis et de vos admirateurs, ne permettent pas de douter qu’un grand nombre de vos actes ne soient monstrueux et attentatoires à la dignité humaine, surtout au jugement de ceux qui, comme moi, croient à l’amitié universelle….”

 Cette phrase je la reprend à mon compte pour m’adresser aux repésentants d’un certains nombres de pays qui se fient totalement de la dignité humaine et qui souhaitent avec Durban II faire fi de la dignité humaine et des droits fondamentaux de l’être humain.

 Il ne se passe pas un jour sans que l’on constate dans les médias du Moyen Orient et dans les relais que nous voyons se mettre en place dans le reste du monde, des appels a la haine du juif a la destruction d’Israël et partant à la destruction du peuple juif. Les discours transmis par les uns et les autres sont remplis d’encouragement à se venger du peuple juif quant ils ne font pas l’apologie de Hitler et de l’Holocauste en souhaitant qu’il y ait un autre Holocauste. C’est comme si et encore une fois les juifs qui ne représentent en tout et pour tout qu’une quinzaine de millions de personnes sur une planète de plus de 6 milliards sont responsables de tous les maux de cette planète et de ses habitants.

 Les juifs sont traités de vermine de la terre de singes et de cochons. Il est dit qu’ils sont pire que les excréments de la terre, et ainsi de suite.

 Le plus marquant, c’est que les personnes qui lancent de tels cris de haine se disent par ailleurs croyantes et sont convaincues de leur foi et de leur bon droit en proférant de tels propos.

 Ceci sans parler des êtres qui pour obtenir un strapontin quelconque se lancent également dans de telles accusations, vu l’effet mode et les quelques prébendes qu’ils espèrent en retirer. Les médias d’un certain nombre de pays, connues pour leur servilité se pâment parfois d’admiration devant de tels discours et s’en font l’écho.

 Ces cris et persécutions, ne s’appliquent  pas au seul peuple juif, un article paru sur le cite de la BBC fait état de persécutions à l’encontre des Bahaïs en Égypte :  http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/7981252.stm

 A titre de rappel pour ceux qui l’ignorent les Bahaïs persécutés dans un certain nombre de pays du Moyen-Orient   (particulièrement en Iran depuis ce que les médias conviennent d’appeler La Révolution Islamique, et qui n’est somme toute que la mainmise faite par un groupe d’intérêt sur les rouages du pays). Les Bahaïs ont ainsi trouvé refuge, entre autre en Israël qui a accueilli le centre mondiale de la foi Bahaï à Haïfa. (www.bahai.org). Israël, pays accusé d’être raciste et de se comporter comme un régime nazi. Cherchez l’erreur…

 Ceci sans parler des persécutions d’autres minorités par des  pays ou des groupes d’influence, qui aujourd’hui sont convaincus de détenir La Vérité avec un grand V, et cherchent à imposer leur vérité aux autres.  La liste complète des minorités persécutées est longue et va des Coptes d’Égypte, aux Chrétiens Irakiens, aux minorités chrétiennes vivant en Afghanistan et au Pakistan. Toutes subissent régulièrement des humiliations (quand ce ne sont pas des massacres) imposées par des gens qui se disent croyants.  (http://fr.wikipedia.org/wiki/Minorités_religieuses_en_Iran).

 En tant qu’êtres humains, et ce quelles que soient nos convictions politiques ou religieuses, il y a des compromis que nous ne pouvons pas accepter.

 Nous ne pouvons pas faire de compromis sur le respect de la dignité humaine et ce quelle que soit la race, le sexe, l’origine ou le statut social de la personne ou des peuples concernés.

 Nous ne pouvons pas accepter le non-respect des croyances d’autrui pour autant que celui-ci ne cherche pas à imposer ses propres croyances par la violence.

 Nous ne pouvons pas accepter des lois qui privilégient certains au détriment des autres, et des systèmes judiciaires qui privilégient certains êtres ou certaines communautés par rapport aux autres.

 Nous ne pouvons pas accepter le non-respect de  la liberté des êtres de choisir leur sexualité pour autant que ce soit entre adultes consentants sans porter atteinte à l’enfance.

 Nous ne pouvons pas accepter le non-respect des enfants et le fait que certains, collectivement ou individuellement, par un moyen ou un autre cherchent à voler aux enfants leur enfance et à les programmer dans un esprit guerrier.

 Nous ne pouvons pas accepter le non-respect de la femme en particulier et des femmes en général.

 Nous ne pouvons pas accepter les appels à la haine raciale ou les appels au génocide sur un peuple ou sur une communauté.

 Nous ne pouvons pas accepter la violence pour imposer ses idées et ses croyances à autrui.

 Nous ne pouvons pas accepter le mensonge devenu Art Suprême de la politique alors que  les peuples aspirent à vivre dans  la vérité et la dignité.

 En tant qu’êtres humains, et ce quelles que soient nos convictions politiques ou religieuses, il y a des compromis que nous ne pouvons pas accepter et que nous n’acceptons pas.

 Ne soyez pas étonné qu’aux appels à la haine, la haine vous  réponde, qu’aux appels au génocide des massacres se déroulent et pas nécessairement là ou vous le souhaitez, qu’aux appels à humilier autrui votre propre humiliation soit au rendez-vous.

 La réaction toute courtisane devant les massacres (content de voir Milosevic incriminé, mais en rang d’oignons derrière Al Bashir) rend ridicule les cris d’effrois devant l’incrimination de Al Bashir pour ses crimes commis au Darfour et rend ridicules tous les cris d’effrois des uns et des autres devant la guerre de Gaza et les autres guerres qu’Israël a entreprises et/ou subies. Je déplore toute tuerie, quelle que soit son origine, que ce soit pour des militaires ou des civils, ne sont-ils pas tous deux des êtres humains ? Mais ceux qui se font les chantres de la défense des uns en se réjouissant de la mort des autres, ceux-là  feraient bien mieux de se taire car leur parole est vaine.

 Quand certains responsables des crimes au Liban disent qu’il faudrait incriminer ceux qui sont responsables des crimes au Liban avant d’incriminer Al Bashir, voulant par là  viser Israël pour la guerre de 2006 (que je ne justifie pas par ailleurs), l’envie est là de leur dire chiche, mais commençons par 1975 ! Incriminons donc une bonne partie de la  classe politique libanaise et certains de leurs voisins, qui se disent pays frères, et qui ont  le sang des Libanais non seulement sur les mains mais jusqu’au cou. Le Liban a vu environ 150.000 personnes tuées durant cette guerre (http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Liban) et j’avoue n’avoir pas vu  les médias s’émouvoir outre mesure pas plus que les manifestations se dérouler en Occident ou dans n’importe quel autre pays pour protester contre ces massacres et demander que les coupables soient traduits en Justice.

 Nos amis de Turban II n’en ont cure et trouvent très satisfaisant de critiquer seulement Israël en omettant toute mention sur les exactions commises par les autres gouvernements, peuples ou organisations. Tant qu’ils n’en ont cure,, quelles que soient leurs richesses et leurs puissances, je leur  dédie la phrase de Ghandi dans sa lettre à Hitler.

 Isam

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz