FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 avril 2009


 

Nos voyons ces jours des universitaires   activistes partout à travers le monde tentent de laver le cerveau des jeunes adultes avec des idées gauchistes et qui  transforment les réalités politiques, ils transmettent de fausses informations, ils cherchent à diaboliser Israël et les pays démocratiques. Nos voyons ces universitaires  qui entraînent les étudiants à marcher dans les rues pour la « paix en Palestine » tout en criant en arabe « Morts aux juifs » .Le professeur américain d’histoire juive, Marc Ellis,  fait probablement partie de ces  universitaires là.

 

 

 

Alors que la communauté juive de Genève a accueilli le 20 avril 2009 la visite des personnalités et organisations juives pour commémorer les victimes de l’Holocauste en ce jour de Yom HaShoah, qui  a coïncidé cette année  avec le 120ème anniversaire de la naissance d’Hitler et l’ouverture de la conférence de Durban II, ce professeur, auteur de «Israël et Palestine : Sortis des cendres», était présent à Genève le jour même .Il  a  semble t-il apprécié  le discours prononcé,  dans  l’enceinte de l’Organisation des Nations Unies ,  par le négationniste, parrain des terroristes et actuel prétendant d’Hitler, le Président iranien Ahmadinejad.

 

Marc Ellis était  à  l’autre bout de la ville, à l’Uni Mail (Université de Genève), avec  quelques 200 militants pro palestiniens invités par le Réseau International Juif Antisioniste (IJAN), pour une contre-Yom HaShoa intitulée : «De Varsovie à Gaza – Mémoire et Responsabilité » (1).

 

 

Le professeur américain, Marc Ellis,  a même  qualifié l’Holocauste de «légitimation sioniste d’Israël».Il était  en compagnie de l’auteur juif français, Eric Hazan, auteur de «Notes sur l’occupation: Naplouse, Kalkilyia, Hébron ».

 

 

 

Alors qu’Elie Wiesel, à la cérémonie  officielle, parlait avec émotion de sa propre déportation et de son désespoir face à l’actuel antisémitisme, Marc Ellis  et des Juifs antisionistes ont fustigé «  l’usage abusif de son expérience à des fins sionistes », et ont critiqué Claude Lanzmann, Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy comme « laquais des Etats-Unis et d’Israël ».

 

 

 

Le Professeur Ellis a affirmé avoir été averti en tant qu’étranger, « de ne pas prôner, sur le sol helvétique, la disparition d’un Etat avec lequel la Suisse entretient des relations diplomatiques » (ironie du sort, le même jour, Israël avait rappelé son ambassadeur à Berne, en raison du bon accueil réservé à Ahmadinejad par le Président de la Confédération Helvétique).

 

 

 

Ellis a ajouté  « Nous les Juifs devons combattre l’américanisation de l’Holocauste et son instrumentalisation pour un empire…les forces juives avec leurs millions de dollars de financement (Elie Wiesel est logé dans un meilleur hôtel que moi, a ironisé Ellis) ont pris en otage la conférence des Nations Unies contre le racisme afin d’imposer leur propre ordre du

Jour. ».

 

 

Le professeur Ellis a précisé  que Yom HaShoah  et l’anniversaire du  19 avril de l’insurrection du ghetto de Varsovie lui fait rappeler  le sort de la résistance à Gaza.

 

 

 

Ellis  a signalé aussi que les « prophètes défaillants  des sionistes  » qui  sont  Buber, Magnes et Hannah Arendt  étaient des « colonialistes malavisés qui pensaient que des implantations juives en Palestine pourraient profiter aux indigènes Arabes… ».  Parlant de la présence juive en  Judée Samarie, il a fait savoir  que  «Les implantations devinèrent impérialistes suite au bouleversement de l’Holocauste ce qui donna une légitimité à l’Etat Juif ».

 

 

Ellis a appelé à la «fin au nettoyage ethnique et à la discrimination envers les Palestiniens…que les Juifs puisse y vivre  comme une minorité, exactement comme les autres minorités de la région. » 

 

 

Le Professeur Marc Ellis et les orateurs juifs antisionistes ont attaqués le gauche juive sioniste, en particulier Amos Oz, comme «le visage amical du Sionisme». Ils ont alors même appelé au boycott et aux campagnes pour rompre les relations diplomatiques avec Israël en faisant l’éloge des Présidents vénézuéliens et boliviens, Hugo Chavez et Evo Morales.

 

 

 

Les représentants officiels du Centre Wiesenthal (2), Shimon Samuels (directeur pour les relations internationales) et Sergio Widder (directeur pour l’Amérique latine) ont exprimé leur dégoût devant cette obscénité, déclarant, « après Ahmadinejad, s’adressant à l’assemblée plénière des Nations Unies, nous avons trouvé un réconfort dans le plaidoyer passionné d’Elie Wiesel pour un espoir dans les générations de nos enfants et petits-enfants mais cette horrible journée  s’est terminée dans une atmosphère puante de psychose de Juifs en proie à la haine de soi, il y eut la profanation de Yom HaShoa et un scénario cauchemardesque, privé d’espérance », ont conclu Samuels et Widder.

 

 

Dans les temps jadis, les pires ennemis d’Israël étaient  toujours des juifs renégats, qui, par conviction ou intérêt, se convertissaient en malfaiteurs intellectuels et des antisionistes notoires. Des juifs honteux, à mon avis, parce qu’en général ils ne connaissent leur histoire.

 

 

 

Mais maintenant, en voyant la poussée sans vergogne de l’anti-sémitisme, les manifestations haineuses, il n’y a pas photo pour moi: il faut combattre ces dégénérés, et se défendre tout simplement. Ne jamais oublier que vous et vos ancêtres vous avez  suffisamment souffert pour mériter un peu de paix désormais, et un Etat, comme tout le monde.

 

 

 

Le Réveil de l’Orient

Une libre voix défiant la censure islamique

 

 

 

 

(1) http://www.alterinfo.net/International-Jewish-Anti-zionist-Network-April-20,-Warsaw-to-Gaza-with-Marc-Ellis-and-Eric-Hazan-in-Geneva_a31512.html

 

 

(2) Le Centre Simon Wiesenthal est l’une des plus grandes organisations internationales juives comportant plus de 400.000 adhérents, qui lutte pour les droits de l’homme. Le Centre est une ONG avec statut consultatif auprès des Nations Unies, de l’UNESCO, de l’OSCE, du Conseil de l’Europe, de l’Organisation des Etats  Sud-américains et du parlement d’Amérique latine.

 

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz