FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 mai 2009

« L’un s’appelle Shlomo Sand, il est israélien, sa spécialité, à l’Université de Tel Aviv, est le cinéma.

 


Un jour, ce professeur d’extrême gauche, qui ne possède, il a l’honnêteté de le reconnaître, aucune compétence particulière en histoire antique ou médiévale, a décidé d’écrire un livre dont la thèse, qui n’est pas neuve, revient à douter de ce que les Juifs d’aujourd’hui aient un quelconque lien ethnique avec les hébreux d’hier.

 


Ce qui est plus nouveau, c’est de prétendre que non seulement il n’y a pas d’unité du Peuple juif, mais des communautés diverses, mais qu’encore que ce mythe n’a en réalité été créé que par la propagande sioniste aux fins de servir ses visées territoriales sur un territoire appartenant à autrui.

 


Une telle thèse, émanant d’un juif, ne pouvait, évidemment, compte tenu de l’air vicié du temps, que séduire le ban et l’arrière-ban de l’antisionisme ou de l’israélienne radical ou modéré, sans qu’il soit besoin de s’arrêter un seul instant sur l’incongruité d’un raisonnement qui ne s’attarde pas sur le fait que les générations de juifs qui ont, chaque année célébré  la Pâque et souhaité pour l’année prochaine le retour à Jérusalem, ne semble pas (en tous les cas pour ceux qui ont vécu par exemple du 14ème au 19ème siècle) avoir été particulièrement travaillées par l’Agence Juive…

 



C’est, cependant, dans ce contexte aussi délétère que banalement affligeant, que par exemple les membres – tous journalistes – du jury du « prix Aujourd’hui » l’ont décerné pour cette année au faux iconoclaste dont je parle. Tous ne l’ont pas fait par haine de l’État juif, certains par ignorance, d’autres par distraction, d’autres enfin et surtout par une sorte de douce sottise moderne qui veut que l’on regarde avec faveur tout juif qui pousse le goût de l’universalisme jusqu’à s’auto dissoudre, sans même s’interroger sur l’opportunisme d’une posture aussi avantageuse.

 

 

  Il n’est malheureusement pas sûr que le merveilleux ouvrage de Magdi Allam, intitulé Pour que vive Israël et qui vient d’être publié par les Éditions du Rocher, rencontre le même succès éditorial.

 

Magdi Allam, en effet, est un égyptien d’origine musulmane, grand journaliste au Corriere Della Serra et défenseur acharné du droit de l’État juif à l’existence, raison pourquoi il est en bonne place sur la liste des condamnés à mort par les islamistes.

 

Je vous encourage vivement à lire ce livre courageux, monument d’intelligence qui ne m’a pas quitté des mains de la première à la dernière ligne.

 

 

   

Il faut d’abord lire avec quel bonheur de la formulation Magdi Allam évoque avec nostalgie l’Égypte chère à son cœur qu’il a connue avant l’ascension des Frères Musulmans, il faut lire avec quelle tendresse il parle de la religion musulmane de son enfance, il faut découvrir pour quelles raisons il en est venu à faire sienne la cause d’Israël qui est la cause, il l’a bien compris, de la résistance à la barbarie, il faut comprendre comment il est parti en guerre contre la haine qui monte et comment il démonte les impostures des antisionistes européens ou des islamistes plus distingués à la mode Ramadan. Vous apprendrez avec lui, comment une grande partie de l’intelligentsia italienne, à l’instar de sa sœur française, a capitulé par lâcheté ou sottise devant l’antisionisme.

 

Mais, il faut craindre, malheureusement, que Magdi ne bénéficie pas de la même couverture médiatique que Shlomo.

 

Car alors que cracher sur Israël reste la recette éprouvée des Juifs ou des Israéliens en mal de succès, les rares arabo-musulmans qui ont le courage de se dresser, ne sont traités que par le mépris par la presse européenne qui hésite à les considérer, qui pour des hurluberlus, qui pour des traîtres.

 

Raison pourquoi il faut lire et soutenir Magdi Allam et ses semblables qui sont l’honneur du monde arabe, l’honneur de l’Islam et l’honneur de l’humanité. »

 

 

 

(D’après la chronique de Maître Gilles William GOLDNADEL sur Radio J, Jeudi 30 avril 2009)

 

 

 

Nota Ftouh Souhail : Nous remercions Maître GOLDNADEL  pour cette intervention pointeuse. C’est un très bon article, sensé car disant la stricte vérité, auquel personne d’honnête intellectuellement ne pourra jamais apporter la moindre contradiction sérieuse. Il devrait être publié en première page de tous les journaux français à titre d’excuses pour la propagande honteuse et mensongère  de Shlomo Sand.

 

 

Ce pseudo historien, Shlomo Sand, qui remet en cause la définition  du peuple juif de son éducation millénaire, racontant que le peuple juif n’existe , est un médiocre pamphlétaire célèbre. Jamais je ne comprendrais et surtout venant d’un homme qui vit dans un pays ou il peut s’exprimer librement : Israël. Pourquoi ne va-t-il pas vivre en Iran, là ou il suffirait d’écrire un mot contre le régime ou les mollahs  il se retrouverait emprisonné au mieux, décapité ?

Qu’est-ce qui pousse  ces pseudos historiens israéliens à calomnier  leur pays? Ces gens, une fois encore, ils n’ont rien appris. Ils sont à nouveau frappés de cécité collective.

Merci enfin à Magdi Allam. Les justes comme lui sont souvent invisibles !! Et méconnus. C’est pourquoi nous devons tous les faire connaître. Alors si des personnes comme lui (et il n’y en a pas beaucoup…) arrivent à se faire entendre….

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz