FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 mai 2009

  Je ne sais pourquoi
   
    Mon esprit amer
    D’une aile inquiète et folle vole sur la mer,
    Tout ce qui m’est cher,
    D’une aile d’effroi
    Mon amour le couve au ras des flots. Pourquoi, pourquoi ?

    Mouette à l’essor mélancolique.
    Elle suit la vague, ma pensée,
    À tous les vents du ciel balancée
    Et biaisant quand la marée oblique,
    Mouette à l’essor mélancolique.

    Ivre de soleil
    Et de liberté,
    Un instinct la guide à travers cette immensité.
    La brise d’été
    Sur le flot vermeil
    Doucement la porte en un tiède demi-sommeil.

    Parfois si tristement elle crie
    Qu’elle alarme au lointain le pilote
    Puis au gré du vent se livre et flotte
    Et plonge, et l’aile toute meurtrie
    Revole, et puis si tristement crie !

    Je ne sais pourquoi
    Mon esprit amer
    D’une aile inquiète et folle vole sur la mer.
    Tout ce qui m’est cher,
    D’une aile d’effroi
    Mon amour le couve au ras des flots. Pourquoi, pourquoi ?



Paul Verlaine

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz