FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 mai 2009

  Je ne sais pourquoi
   
    Mon esprit amer
    D’une aile inquiète et folle vole sur la mer,
    Tout ce qui m’est cher,
    D’une aile d’effroi
    Mon amour le couve au ras des flots. Pourquoi, pourquoi ?

    Mouette à l’essor mélancolique.
    Elle suit la vague, ma pensée,
    À tous les vents du ciel balancée
    Et biaisant quand la marée oblique,
    Mouette à l’essor mélancolique.

    Ivre de soleil
    Et de liberté,
    Un instinct la guide à travers cette immensité.
    La brise d’été
    Sur le flot vermeil
    Doucement la porte en un tiède demi-sommeil.

    Parfois si tristement elle crie
    Qu’elle alarme au lointain le pilote
    Puis au gré du vent se livre et flotte
    Et plonge, et l’aile toute meurtrie
    Revole, et puis si tristement crie !

    Je ne sais pourquoi
    Mon esprit amer
    D’une aile inquiète et folle vole sur la mer.
    Tout ce qui m’est cher,
    D’une aile d’effroi
    Mon amour le couve au ras des flots. Pourquoi, pourquoi ?

Paul Verlaine

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz