FLASH
Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 mai 2009

 

Le  3 mai de chaque année,  journée mondiale de la liberté de la presse, est  une occasion pour se rappeler que la presse israélienne a longtemps été connue pour son franc-parler.  Dans cette démocratie du Proche Orient, les écrits journalistiques  vont de banals briefings quotidiens à des éditoriaux débordant de critiques à l’égard du gouvernement. On peut même trouver des éditoriaux débattant de l’existence même du pays !  



Les médias israéliens offrent un large éventail de points de vue idéologiques, politiques et culturels et un fort esprit d’indépendance. Dans le milieu ouvert israélien, qui comprend Juifs, Musulmans, Chrétiens, Druzes, Circassiens et Bahaïs, la presse libre a toujours occupé une place essentielle.




La presse israélienne applique un code d’éthique strict qui est basé sur un haut niveau de professionnalisme et d’intégrité. Un Conseil de Presse défend la liberté de la presse. Il assure  l’éthique professionnelle et permet un accès gratuit à l’information en supervisant les plaintes liées à l’éthique de la presse et en dirigeant des tribunaux d’éthique. Le Conseil est composé de l’Association Nationale des Journalistes, d’éditeurs et des rédacteurs de la presse quotidienne et des membres du public.



Israël grand comme un département français, dispose de différents médias qui  représentent plusieurs points de vue politiques, religieux et sociaux. Dans ce pays il y’a sept quotidiens privés, plus de 1000 périodiques et des centaines de journaux locaux dans plusieurs langues telles que l’hébreu, l’anglais, l’arabe, le russe, le français, l’amharique, le perse, le ladino et le yiddish.




Les différents médias d’information arabophones sont indépendants y compris une télévision arabophone distribuée par câble et satellite (1).Une station de radio arabophone  diffuse 18 heures par jour sur les fréquences FM, AM et ondes courtes en Israël et dans le monde arabe (2). 



L’Etat hébreu compte aussi deux journaux quotidiens et cinq hebdomadaires pourvoyant aux besoins de la population arabo-israélienne avec une distribution et un lectorat qui s’étendent aux zones gouvernées par l’Autorité Palestinienne (3)




En termes de concentration de journalistes dans le monde Israël arrive deuxième juste après Washington, D.C. Parmi les journalistes en Israël, on compte : 350 agences de presse étrangères ; 800 journalistes, caméramans et techniciens ; 1300 journalistes invités par an.

 



La principale radio en exploitation est ‘la Voix d’Israël’ Kol Israel,  possède huit réseaux. Les programmes ne sont pas seulement diffusés en hébreu mais dans 17 langues différentes !

Les médias d’information publics tels que la station de radio Kol Israel (« La Voix d’Israël ») et les chaînes de télévision d’état fonctionnent sous l’égide de l’Autorité de Radiodiffusion d’Israël(IBA), un service indépendant chargé de fournir un forum reflétant différentes idées.




Le comité d’exécution de l’IBA est désigné par le gouvernement pour une période de trois ans, et son directeur général est nommé pour une période de 5 ans. La diffusion d’IBA est financée par les publicités radiophoniques, les annonces du secteur public et les frais annuels payés par les consommateurs.

La défense de la liberté de la presse est une tradition  en Israël. L’indépendance des médias israéliens publics ou privés est encadrée juridiquement. L’importance d’une presse libre et son rôle essentiel à la protection de la démocratie sont reconnus depuis 1948.



Dans ce pays , sans cesse menacé, des mesures  ont été prises pour assurer un juste équilibre entre une liberté maximale pour la presse et les impératifs de sécurité. Ces mesures comprennent essentiellement :



*Un Pacte signé en 1948 a déterminé que la censure militaire serait basée sur un accord mutuel entre l’armée et le gouvernement. Le pacte  dispose que la censure serait limitée à la couverture médiatique des problèmes militaires et des problèmes de sécurité afin d’éviter des failles dans la sécurité de l’Etat.

 



*Une décision de la Cour Suprême en date de 1989 a prononcé que la censure ne pouvait être exercée que lorsqu’il est avéré que la publication de l’information  en question pourrait nuire à la sécurité publique. Même dans ces cas, les médias d’information peuvent faire appel au jugement de la censure auprès du « comité des trois », composé d’un membre du public (qui fait office de président), d’un représentant de l’armée et d’un représentant de la presse. Dans plusieurs cas, ces comités ont rejeté la décision du censeur.



Le 31 décembre dernier , la Cour Suprême d’Israel a  donnée,  par exemple, satisfaction à une demande de requérants israéliens et étrangers demandant au gouvernement israélien l’autorisation de franchir le point de passage d’Erez en vu de se rendre dans la  bande de Gaza.



Alors que la majorité des états arabes ne protège pas la liberté de la presse, Israël fournit un environnement ouvert et dynamique qui encourage les médias à prospérer. Des enquêtes réalisées par des journalistes étrangers respectés et des organismes de recherche ont, à plusieurs reprises, confirmé qu’Israël était le seul pays au Moyen-Orient dont les normes de presse étaient comparables, voir mieux que celles des pays occidentaux



Il y’a seulement trois jours , Freedom House (Maison de la liberté) a réalisé une étude qui a réaffirmé qu’Israël était le seul pays de la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord à soutenir la liberté de la presse (4).Dans une région  qui remporte souvent les pires notes du monde concernant la liberté de la presse, Israël  se trouve à la 59e place mondiale sur les 195 pays et territoires classés.

 

Reporters sans frontières ont  aussi classé Israël 44e parmi 167 pays sur le plan de la liberté de la presse, la place la plus élevée de tout pays au Moyen-Orient. Israël a été classé avant les Etats-Unis, qui étaient sur la 48e place. « En Israël les journalistes jouissent d’une liberté qui n’existe pas ailleurs dans la région.» concluait Reporters sans frontières (5).

 


Ftouh Souhail

 


(1) Israel: Broadcasting,” Radio Station World Web site, accessed Feb. 24, 2008, http://radiostationworld.com/locations/israel/default.asp

 Kidon Media-Link, “Newspapers and news sources from Israel,” accessed Feb. 24, 2008, http://www.kidon.com/media-link/arabic.php


 (2) Pour les radios arabophones voir ces liens :


 http://query.nytimes.com/gst/fullpage.html?res=9E05EEDA1131F935A35754C0A9649C8B63

 http://www.redorbit.com/news/technology/432379/israel_media_guide__march_2006/

 http://www.redorbit.com/news/technology/432379/israel_media_guide__march_2006/


(3)  Voir le lien suivant  http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/4969714.stm


(4) Le Koweït apparaît en 2e position dans la liste des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord avec une note de 55 points.


(5) Reporters Without Borders, “Worldwide Press Freedom Index 2007,” Reporters Sans Frontiers, http://www.rsf.org/article.php3?id_article=24025,

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz