FLASH
Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 mai 2009

L’ONG musulmane Holy Land Foundation (HLF) est déclarée définitivement coupable de financement du terrorisme islamique. C’est ce qu’a prononcé un tribunal américain  à DALLAS (sud Texas) dans la nuit de mercredi à jeudi 28 Mai. Les deux principaux responsables du « Fonds d’aide et de développement pour la terre sainte »ont été condamnés à une peine de 65 ans de prison, pour soutien au terrorisme. Trois autres personnes ont été aussi condamnées à des peines de prison, dont le demi-frère de Khaled Meshaal, le chef du bureau politique du Hamas à Damas, qui a écopé d’une peine de vingt ans d’emprisonnement, et deux autres responsables condamnés à 15 ans de prison.

 

 

Dans cette affaire, plus de 57 millions de dollars étaient  versés par la Holy Land Foundation au Hamas (terroristes islamiques) entre 1992 et 2001. Un financement minutieusement  organisé par cinq  personnes  dont l’ancien dirigeant de l’organisme de bienfaisance, Ghassan Elashi, l’ancien directeur exécutif, Shukri Abu-Baker, Mufid Abdulqader, Abdulrahman Odeh et  Mohammed El-Mezain. Les dirigeants de L’ONG musulmane basée aux Etats-Unis ont été accusés et reconnus coupables au total de 108 chefs d’accusation au total, allant du soutien matériel au blanchiment d’argent et à la fraude, aux palestiniens du Hamas. Il s’agit du plus important cas de financement du terrorisme depuis le 11 septembre 2001. Ce procès marque la première victoire du gouvernement américain contre le financement du terrorisme. Dans le collimateur de l’administration Bush, cette ONG avait été obligée de mettre fin à ses activités suite aux attentats du 9/11 (11 septembre 2001), en raison des soupçons qui pesaient sur eux.

 

 

Le département américain de la Justice avait décidé en octobre 2007 de rejuger les cinq accusés après que les jurés eurent dans un premier temps échoué à se mettre d’accord sur des verdicts concernant près de 200 chefs d’inculpation.

 

En effet, entre juillet et septembre 2007, les juges saisis de l’affaire contre la Holy Land Foundation (HLF) et ses hauts fonctionnaires, ont porté à la connaissance du public des centaines de documents compilés et étudiés par le journaliste Douglas Farah pour le compte de la Fondation 9/11 Finding Answers (NEFA). M. Farah a été le premier à identifier la portée d’un mémorandum des Frères Musulmans exposant les ambitions du groupe en Amérique : « Un grand djihad dans la but de détruire la civilisation occidentale de l’intérieur et de -saboter sa misérable maison- par ses propres mains et celles des musulmans afin qu’elle s’effondre et que la religion d’allah domine le monde ».

 

Les noms des membres fondateurs de CAIR (Council on American-Islamic Relations), Omar Ahmad et Nihad Awad, apparaissent  aussi sur divers documents. La CAIR était répertorié comme membre du Comité de la Palestine des Frères musulmans, bien qu’impliqué, n’a pas été mis en accusation. Selon Douglas Farah, CAIR n’a pas réfuté les preuves.

 

Ces documents ont offerts  un aperçu vertigineux sans précédent, sur la « Financial Islamic Network » pendant les années 1990 et au-delà, agissant comme le noyau central pour le réseau USA des Frères Musulmans (1). Documents que vous pourrez consulter ici NEFA Foundation (en anglais)

 

Tous ces documents ont  prouvés en long et large et surtout en détail, les financements de cette impressionnante ONG de paix et d’amour  qu’est la Holy Land Foundation, vous y trouverez tout, les noms, numéros de téléphones, contacts, sommes versées, aux associations  (Frères Musulmans et CAIR..).

 

Après la condamnation de la  Holy Land Foundation ce jeudi,   les familles des  victimes du terrorisme peuvent se féliciter de cette condamnation d’exception, un coup sans précèdent  sur la finance terroriste islamique le “Grand Djihad“. En effet, les fanatiques ne reculent devant rien. Ils vont jusqu à corrompre des associations à but humanitaire. Pas seulement  la Holy Land Foundation  mais il bien d’autres  aussi qui doivent rendre  des comptes  comme la Muslim Hands International fondée en Angleterre en 1993 ,  le Secours Islamique France créé en 1992…

 

Le plus dangereux dans le monde présent est l’ampleur qu’ont prise certaines ONG, apolitiques soi-disant, alors qu’elles ont été créées le plus souvent par des fondamentalistes qui utilisent leur côté « humanitaire » pour faire du prolésytisme, et ne sont, en outre, absolument pas efficaces au niveau pratique pour les populations sur place, exception faite pour certaines organisations telles MSF, par exemple. Le monde occidental, déjà laminé par la culpabilité qu’on lui a infusée sur son « colonialisme », est toujours prêt à croire tout et n’importe quoi en provenance de ces ONG, relayées par les médias gauchistes, se refaisant ainsi, au passage, une virginité par rapport aux pauvres esclaves noirs et aux pauvres colonisés arabes, messages dont ils sont abreuvés à dessein pour les faire taire, fermer les yeux et se laisser envahir. C’est ainsi que l’inexcusable est excusé au nom de l’ancien colonialisme. Tous ces lâches laxistes occidentaux ont même fini par trouver le bouc émissaire idéal: Israël et les juifs, pensant naïvement que leur lâcheté calmera les « fous de Dieu », et qu’ils seront préservés….Il est évident qu’ils ne connaissent pas le monde arabo-musulman qui ne leur fera pas de quartier quand il se sera « débarrassé » des juifs (ce qui n’arrivera JAMAIS).

 

Entre les professions de foi/les signes extérieurs des ONG arabes, et la réalité, il y a un monde : les fanatiques qui s’infiltrent partout (y compris dans les ONG, paisibles, à l’origine), et les intimident pour les forcer à « collaborer » avec eux par solidarité pur le djihad. Vous ne pouvez pas nier cette évidence. On a vu des « soi-disants blessés mourants » Palestiniens embarqués en catastrophe dans des ambulances, se lever de leurs civières, comme par miracle, et courir comme des lapins. Mise en scène, parmi d’autres, comme des reportages truqués, pour décrédibiliser Israël et l’accuser de tout et de n’importe quoi, dans le but que cet Etat-martyr soit stigmatisé aux yeux du monde occidental. Vous ne pouvez pas nier qu’on fait tout pour démolir Israël, et pas seulement avec les tirs de roquettes journaliers, c’est aussi par la voie médiatique et financière qu’on assassine cet Etat et les juifs dans le monde en général.

 

 

Le Réveil de l’Orient

Une libre voix défiant la censure islamique

 

 

 

(1) L’ONG musulmane Holy Land Foundation (HLF) est une émanation de la Confrérie des Frères musulmans, fondée en 1928 en Egypte, qui est une référence pour les mouvements islamistes du monde.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz