FLASH
Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 29 mai 2009

 

Le président soudanais, Omar el-Béchir, participe aujourd’hui et demain  au sommet de la Communauté des Etats sahélo-sahariens ( Cen Sad) (1) et ce malgré un mandat d’arrét international lancé à son encontre .Cette visite est la deuxiéme en Libye et la septiéme à l’étranger du chef d’Etat  soudanais depuis l’émission du mandat d’arrét. La Cour pénale internationale (CPI) a lancé le 4 mars dernier  un mandat d’arrêt international contre le génocidaire arabe el-Béchir pour crimes de guerre et contre l’humanité au Darfour (ouest du Soudan) contre la population noire de son  pays.


« Le président Béchir participe au sommet. Il est toujours le bienvenu« , a indiqué  une source libyenne sous couvert de l’anonymat. « La Libye ne reconnaît pas la décision de la Cour pénale internationale (CPI) » qui a lancé le 4 mars un mandat d’arrêt international contre le président Béchir pour crimes de guerre et contre l’humanité au Darfour (ouest du Soudan), a-t-on ajouté.

 

Voilà donc que le « carnage » de nègres allait être applaudis, plutôt que déplorés. Les massacres au Darfour perdurent mais pour Kadhafi  les assassins  sont «  les bienvenu »  et il défend le Soudan face au mandat d’arrêt lancé par la CPI contre le président soudanais pour crimes de guerre et crime contre l’humanité au Darfour. Le fou de Tripoli, pavané dans ses vêtements bédouins, mangeur à tous les râteliers révolutionnaires et terroristes des décennies durant, défit encore une fois la communauté internationale en invitant son frère  assassin Omar el-Béchir pour assister au sommet de la (Cen-Sad).

 

Le » Guide suprême » ne reconnaît pas  l’autorité de la Cour pénale internationale (CPI). Jamais avare d’une déclaration choc, le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, président en exercice de l’Union africaine, a  même accusé  le 24 février dernier  des « forces étrangères », dont l’Etat d’Israël, d’attiser le conflit du Darfour. « Pourquoi devons-nous tenir le président Béchir ou le gouvernement soudanais pour responsables alors que le problème du Darfour a été causé par des parties étrangères et que Tel Aviv (Israël), par exemple, est derrière la crise du Darfour? » a lancé Mouammar Kadhafi.

 

Le « Colonel  » qui a commandité les attentats de Lockerbie (1988) ou de l’avion français d’UTA (1989) ne se gène pas de prendre la défense,  à chaque occasion,  de son frère soudanais (lui aussi colonel) qui a ordonné une vaste opération de purification ethnique au Darfour  exterminant  au passage des milliers de musulmans noirs et provoquant le premier génocide du XXIe siècle.

 

L’assassin président, Omar-el-Bechir fait des pieds de nez au monde entier en se baladant d’Érythrée en Egypte (reçu à l’aéroport par Monsieur Moubarak) et de l’Egypte en Libye pour montrer que la justice internationale n’a aucune prise sur un dirigeant arabe. Les pays arabes et musulmans condamnent à tour de bras les «atrocités» commises par « les croisés, les infidèles et les sionistes », mais si des populations entières souffrent à cause d’un régime arabe, on regarde de côté et on veut constituer «un comité international pour enquêter sur les crimes israéliens dans la bande de Gaza et mettre en place un tribunal pénal pour juger les criminels de guerre israéliens » (A. Moussa, Secrétaire Général de la Ligue arabe).

 

Omar el-Béchir a pour sa part qualifié le conseil de sécurité de l’ONU, qui est à l’origine de l’enquête ouverte contre les crimes de guerre perpétrés au Darfour, « d’institution anti-démocratique, qui défend des valeurs doubles, qui porte atteinte aux faibles et ferme les yeux sur les véritables criminels ». Malgré le mandat d’arrêt international lancé contre lui pour crimes contre l’humanité au Darfour, où 300.000 personnes ont été tuées et 2,7 millions autres déplacées, le président soudanais continue de voyager à l’étranger, et s’est récemment rendu en Erythrée, Egypte, Libye, et en Ethiopie, avant de venir à Doha., puis l’Arabie Saoudite et aujourd’hui de retour en Libye.



Voilà, le génocidaire soudanais peut dormir tranquille, qui viendra l’arrêter au Soudan ? Les janjaouides continuent leur basse besogne…On parle de 300.000 morts et trois millions de déplacés sans que cela n’émeuve les opinions publiques. Des soudanais ont traversé toute l’Egypte, le Sinaï pour trouver refuge en Israël, plus de 6000 en 2008.Et oui 2 poids 2 mesures. Les darfouriens ne sont pas des gazaouis !!!!

 



Ftouh Souhail

 

 

(1) Outre la Libye et le Soudan, la Cen-Sad, dont le siège est à Tripoli, regroupe 26 autres pays: Burkina Faso, Mali, Tchad, Niger, Erythrée, Centrafrique, Sénégal, Gambie, Djibouti, Nigeria, Tunisie, Maroc, Somalie, Togo, Guinée, Comores, Bénin, Egypte, Guinée Bissau, Côte d’Ivoire, Liberia, Ghana, Sierra Leone, Kenya, Mauritanie et Sao Tomé et Principe.

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz