FLASH
[26/03/2017] 5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 juin 2009

Ivan Rioufol

Ce lundi, c’est Libération qui apporte de l’eau à mon moulin, en publiant  un article de Peter Van Ham, directeur de la recherche sur la gouvernance mondiale au Netherlands Institute of International Relations de la Haye. Pour lui, « l’Union européenne présente tous les symptômes de la décadence ». L’auteur conforte en cela l’analyse de ce responsable des renseignements, dissimulé sous le pseudonyme d‘Enyo et dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises. Si Enyo assure que « l’heure de la guerre est arrivée » pour les européens, c’est cette même idée que défend Van Ham, dans un texte titré : « L’Europe doit être prête à la guerre ».

J’en cite quelques passages : « L’Union doit se réveiller pour défendre son modèle et ses valeurs. Qui sont ceux qui la menacent réellement aujourd’hui? Pas les Etats-Unis, ni même la Chine ou la Russie. Ce qui la menace, ce sont, par exemple, l’immigration illégale, qui déstabilise son modèle de société, ou encore l’islam extrémiste. Dans un proche avenir, les armes nucléaires iraniennes représenteront également un danger pour l’Europe (…) L’Union doit se défaire de son image aimable, féminine. Il est essentiel qu’elle devienne « méchante » et s’engage dans des interventions militaires, même sans mandat du Conseil de sécurité de l’ONU  (…) L’Union doit affirmer qu’une guerre pourrait être nécessaire pour protéger notre idéal et nos intérêts communs ».


  Un tel discours, tenu de surcroît dans le conformiste quotidien de gauche, vient en rupture avec le sirop pacifiste et consensuel qui alimente les débats. Ces propos rejoignent ceux d’autres observateurs (Jean-Sylvestre Mongrenier, dans Le Figaro de ce lundi) qui prennent acte des limites du « soft power » et de la diplomatie de l’apaisement, dont on mesure les effets catastrophiques en Corée du nord : ce pays vient de tester une nouvelle arme atomique, en réponse aux offres de dialogue de l’administration Obama.

Contre l’esprit munichois de l’Europe molle et relativiste, une vision réaliste des dangers s’efforce de s’imposer. Samedi, sur la Cinq, j’entendais la journaliste québécoise Denise Bombardier pousser un coup de gueule contre l’esprit de dérision des Français: « En France vous vous riez de tout ! Vous allez mourir de rire ! ». Bien vu.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz