FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 juin 2009

 

Je suis faite de tous les visages

Des femmes qui, à l´âge tendre sont excisées,

De celles qui vivent enfermées par leurs geôliers légaux,

De celles qui, pour avoir serré la main d´un autre homme, sont mutilées

De celles aveuglées par l´acide des maris suspicieux,

De celles qui, au nom d´un honneur de famille sont mutilées, assassinées,

De celles qui, au nom de la Charia sont lapidées,

De toutes ces femmes inconnues qui souffrent

Parce qu´elles sont femmes,

Je suis faite de leurs regards.

 

Que de visages inconnus habitent en moi !

Comment pourrai-je me dérober aux voix de leurs souffrances ?

Je suis à leur écoute,

Libre de parler pour elles,

Libre de réveiller les consciences endormies.

Je suis faite de leurs regards,

Cachés derrière un tissu noir.

 

Je suis faite de tous les visages

Des hommes qui vivent dans les fers

Du totalitarisme politique et religieux,

Des hommes fouettés parce qu´ils aiment la musique sacrilège,

Des torturés du désert par sadisme royal,

De ceux qui sont pendus parce que leurs amours sont différents,

Des hommes qui ont peur d´être eux-mêmes

Parce qu´ils n´adhèrent pas aux dogmes d´un islam nazifiant,

De tous ces hommes inconnus qui souffrent

Parce qu´ils sont autres,

Je suis faite de leurs regards.

 

Que de visages inconnus habitent en moi !

Comment pourrai-je me dérober aux voix de leurs souffrances ?

Je suis à leur écoute,

Libre de parler pour eux,

Libre de réveiller les consciences assoupies.

Je suis faite de leurs regards,

Cachés derrière un masque noir.

 

Je suis faite du visage des mères aimantes

Qui veulent la vie pour leurs enfants et non la mort des justiciers de Dieu,

Je suis faite du visage des mères soucieuses

Qui veillent à transmettre l´Amour et non la haine,

De celles qui espèrent la Paix et non la guerre,

De celles qui prient pour le bonheur et non pour le malheur,

De toutes ces mères qui dans le silence et la foi

Offrent le meilleur d elles-mêmes,

Parce qu´elles sont mères

Je suis faite de leurs espoirs.

 

Que de visages inconnus habitent en moi !

Comment pourrai-je me dérober aux voix des enfants qui rêvent ?

Je suis à leur écoute,

Libre de parler pour eux,

Libre de réveiller les consciences éloignées.

Je suis faite du regard des mères

Penchés sur la vie de leurs petits.

 

Je suis faite de tous les visages de mes ancêtres,

Des 12 fils de Jacob descendus en Egypte,

Des Juifs emportés dans la violence et le sang,

Sur les bûchers de l´Inquisition

Massacrés dans les pogroms de l´Histoire,

Brûlés dans des fours humains,

Haïs parce que fidèles à la Tradition de leurs pères,

De tous ces hommes qui n´ont pas cessé de croire

Et qui ne demandaient rien que de vivre leurs Rites,

Je suis faite de leurs visages.

 

Que de visages habitent en moi !

Ceux des femmes et des hommes en souffrance

Poursuivis et persécutés parce que différents.

Comment pourrai-je me dérober aux voix qui me chuchotent

Que je suis libre dans un pays libre

De me faire l´écho de leurs tristes vies,

Libre dans un pays libre

De dire l´inacceptable.

Je suis faite de leurs voix.

 

(Rachel Franco – Jérusalem le 7 Juin 2009)

Ainsi, je fais suite à l´article que je viens de mettre en ligne concernant les violences faites aux femmes par les talibans et à la pétition que je viens de signer;

Ainsi je réponds à la question qui m´a été posée sur mon identité intérieure.

Rachel 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz