FLASH
[23/06/2017] « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 juin 2009

 

Pour justifier la pertinence de ses propos, un lecteur a écrit :

 

« Si vous lisiez avec plus d’attention ce que je peux écrire avec mon cerveau certifié licence sciences po Paris, études en cours, vous ravaleriez sûrement votre jugement péremptoire. »

 

Et je me demande si l´on peut avec intelligence mettre en avant des diplômes universitaires ou des grandes écoles pour prétendre valider un  » dire » qui ne permettrait  aucune objection.

 

La question est légitime parce que ce type d´argument consiste à légitimer un discours politique et/ou  à authentifier une vérité en vertu d´une formation académique délivrée par des professionnels du Savoir, que celui-ci relève de la science politique ou autre.

 

Il ne s´agit pas ici de remettre en question le prestige des grandes écoles, ni le caractère pluridisciplinaire de leurs formations  mais bien davantage, de se demander s´il suffit d arguer d´un diplôme en poche pour faire taire les opposants et prétendre détenir la vérité.

 

Au-delà du cas d´espèce que je vous cite, je me pose les questions suivantes :

 

1) le Savoir est-il en soi un gage de l´intelligence ?

 

2) Permet-il assurément de dispenser la bonne parole politique?

 

3) Peut-on, les yeux fermés, s´en remettre à nos jeunes diplômés et nous déresponsabiliser de la chose publique ?

 

Le bon sens qui n´a nul besoin de diplôme répondra aisément :

 

1) On peut être titulaires de nombreux diplômes et cependant franchement idiots, voire  ignorants des règles de vie les plus élémentaires;

 

2) La vérité en politique ne saurait être un dogme qui s´enseigne;

 

3) Le devoir de chaque citoyen est de se sentir responsable de ce qui se joue dans la Société civile et d´y participer.

 

Mais alors dirait Candide,  s´il n´existe pas de vérité politique et que nos Hautes Ecoles ne dispensent qu´un Savoir académique, comment éviter les erreurs, que faut-il faire et à qui s´en remettre ?

 

La vérité politique est un chemin personnel semé d´embûches mais elle ne saurait correspondre à un dogme.

 

Comme toute recherche, elle nécessite un questionnement propre à nous faire bouger de nos certitudes, pour les vérifier à l´aune des faits et des analyses. La bonne foi est de rigueur.

 

Bien sûr, elle nécessite de ne pas jouer du Savoir, ne pas  brandir un diplôme à venir,  pour laisser entendre que l´on détient la Vérité et glorifier ainsi son égo.

 

Plus simplement, ne peut-on dire que l´intelligence en général et l´intelligence politique en particulier,  nécessite des qualités de cœur, des vertus qui s´acquièrent en premier lieu par le respect de l´Autre ?

 

Ne peut-on dire que cette intelligence s´accompagne d´une écoute de qualité ?

 

Ne peut-on dire que le cheminement authentique dans la réflexion et  l engagement politique passe par l´acceptation d´un dialogue qui se veut ouvert et non en assénant des insultes pour disqualifier ceux qui pensent autrement ?

 

Il est vrai que cela nécessite du courage.

 

Rachel Franco

Jérusalem le 12 Juin 2009 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz