FLASH
Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 juin 2009

 

Pour justifier la pertinence de ses propos, un lecteur a écrit :

 

« Si vous lisiez avec plus d’attention ce que je peux écrire avec mon cerveau certifié licence sciences po Paris, études en cours, vous ravaleriez sûrement votre jugement péremptoire. »

 

Et je me demande si l´on peut avec intelligence mettre en avant des diplômes universitaires ou des grandes écoles pour prétendre valider un  » dire » qui ne permettrait  aucune objection.

 

La question est légitime parce que ce type d´argument consiste à légitimer un discours politique et/ou  à authentifier une vérité en vertu d´une formation académique délivrée par des professionnels du Savoir, que celui-ci relève de la science politique ou autre.

 

Il ne s´agit pas ici de remettre en question le prestige des grandes écoles, ni le caractère pluridisciplinaire de leurs formations  mais bien davantage, de se demander s´il suffit d arguer d´un diplôme en poche pour faire taire les opposants et prétendre détenir la vérité.

 

Au-delà du cas d´espèce que je vous cite, je me pose les questions suivantes :

 

1) le Savoir est-il en soi un gage de l´intelligence ?

 

2) Permet-il assurément de dispenser la bonne parole politique?

 

3) Peut-on, les yeux fermés, s´en remettre à nos jeunes diplômés et nous déresponsabiliser de la chose publique ?

 

Le bon sens qui n´a nul besoin de diplôme répondra aisément :

 

1) On peut être titulaires de nombreux diplômes et cependant franchement idiots, voire  ignorants des règles de vie les plus élémentaires;

 

2) La vérité en politique ne saurait être un dogme qui s´enseigne;

 

3) Le devoir de chaque citoyen est de se sentir responsable de ce qui se joue dans la Société civile et d´y participer.

 

Mais alors dirait Candide,  s´il n´existe pas de vérité politique et que nos Hautes Ecoles ne dispensent qu´un Savoir académique, comment éviter les erreurs, que faut-il faire et à qui s´en remettre ?

 

La vérité politique est un chemin personnel semé d´embûches mais elle ne saurait correspondre à un dogme.

 

Comme toute recherche, elle nécessite un questionnement propre à nous faire bouger de nos certitudes, pour les vérifier à l´aune des faits et des analyses. La bonne foi est de rigueur.

 

Bien sûr, elle nécessite de ne pas jouer du Savoir, ne pas  brandir un diplôme à venir,  pour laisser entendre que l´on détient la Vérité et glorifier ainsi son égo.

 

Plus simplement, ne peut-on dire que l´intelligence en général et l´intelligence politique en particulier,  nécessite des qualités de cœur, des vertus qui s´acquièrent en premier lieu par le respect de l´Autre ?

 

Ne peut-on dire que cette intelligence s´accompagne d´une écoute de qualité ?

 

Ne peut-on dire que le cheminement authentique dans la réflexion et  l engagement politique passe par l´acceptation d´un dialogue qui se veut ouvert et non en assénant des insultes pour disqualifier ceux qui pensent autrement ?

 

Il est vrai que cela nécessite du courage.

 

Rachel Franco

Jérusalem le 12 Juin 2009 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz