FLASH
[23/06/2017] « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 juin 2009

Le Guide Suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a qualifié ce Samedi 13 juin  la réélection du président nazislamiste Mahmoud Ahmadinejad de « vraie fête » et le scrutin de « succès massif », selon la télévision d’Etat. « La participation de plus de 80% et les 24 millions de voix pour le président élu sont une vraie fête qui peut garantir le progrès du pays, la sécurité nationale et une joie durable », a dit la plus haute autorité de l’Etat. L’ayatollah avait promis de ne pas révéler son vote, mais avait apporté avant le scrutin un soutien implicite à M. Ahmadinejad. Il a cette fois « félicité le peuple pour ce succès massif ».



Alors que des partisans du candidat Mir Hossein Moussavi, arrivé deuxième, manifestaient dans le centre de Téhéran contre ce qu’ils considéraient comme une élection « volée », le guide suprême a mis en garde contre tout trouble. « J’appelle les jeunes à être vigilants, j’engage les partisans des candidats à éviter les actes et mots provocants », a dit M. Khamenei. Pour lui  « le président élu est le président de tous les Iraniens et  tous devraient le soutenir et l’aider ».

 

 

Le Guide Suprême a averti que « les ennemis pourraient vouloir gâcher la douceur de cet événement (l’élection) pour le peuple avec des sortes de provocations mal intentionnées ». En fonction depuis vingt ans, à la suite du fondateur de la République islamique Rouhollah Khomeiny, l’ayatollah Khamenei est un conservateur. Il a vu dans l’élection de vendredi 12 juin « la preuve qu’après 30 ans l’Iran est immunisé et inflexible face aux agressions politiques et psychologiques ».

 

 

Rappelons que Khamenei jouit d’une immense popularité en Iran, mais également dans toutes les communautés chiites du monde. Le turban noir, qu’il porte constamment, indique qu’il est un seyyed, autrement dit un des nombreux descendants du prophète de l’islam, Mahomet. Ancien président de la République islamique, il est par ailleurs considéré par les croyants comme un «miraculé», ou comme un «martyr vivant», après avoir échappé, en juin 1981, à un attentat, au cours duquel il a néanmoins perdu la main droite et l’usage du bras gauche.

 

 

Très proche de Khomeiny, il fut l’auteur de la fatwa contre l’écrivain Salman Rushdie, dont il a affirmé que «même s’il se repent au point de devenir l’homme le plus pieux de notre temps, l’obligation subsiste, pour chaque musulman, de l’envoyer en enfer, à n’importe quel prix, et même en faisant le sacrifice de sa vie».

 

Ahmadinejad et le Guide Suprême du régime, Ali Khamenei, sont d’autre part les symboles les plus criants du racisme dans le monde. Ils ont commis des crimes contre les minorités ethniques en Iran et ordonné leur répression. Khamenei et son président sont en tête de ceux qui doivent être jugés pour crime de guerre, crimes contre l’humanité ainsi que répression et discrimination contre les minorités. Le régime des mollahs, avec son président, est le plus grand ennemi de la paix et de la tranquillité dans la région et dans le monde pour son ingérence terroriste au Moyen-Orient, d’une part, et ses efforts pour se doter de l’arme nucléaire de l’autre.

 

 

Ftouh Souhail

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz