FLASH
3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 juin 2009

Bonjour,

Je vous mets en ligne cet article du Monde et ce qui est non moins interessant, les reactions des lecteurs du Monde….. enfin les dernières publiées parceque évidemment après , cela se répète.

Je vous invite à réagir à cet article et aux réactions, si vous le voulez bien.

Rachel

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou a appelé, dimanche 14 juin, « les dirigeants palestiniens à reprendre immédiatement des discussions de paix sans conditions préalables », dans son premier discours de politique étrangère depuis les élections de février, prononcé à l’université Bar-Ilan, près de Tel-Aviv. « Je dis aux Palestiniens ce soir : nous voulons vivre à vos côtés en relations de bon voisinage », a-t-il ajouté.

Il a toutefois posé plusieurs « conditions préalables » à l’existence d’un Etat palestinien. Avant tout, il devra s’agir d’un Etat démilitarisé. Ensuite, « le problème des réfugiés doit être résolu hors des frontières d’Israël », a expliqué M. Nétanyahou, parce que « leur retour va à l’encontre du maintien d’Israël comme Etat juif ». A ce propos, il a exigé « que les Palestiniens reconnaissent de façon sincère et publique qu’Israël est le pays du peuple juif« . « Le coeur du conflit a toujours été le refus des Arabes d’accepter l’existence d’un Etat juif« , a-t-il ajouté, assurant que « les retraits qu’Israël a opérés dans le passé n’ont pas changé cette réalité ».


« À CHACUN SON DRAPEAU, À CHACUN SON HYMNE »


Sur la question de la colonisation, si M. Nétanyahou a exclu un gel des constructions dans les colonies existantes au nom de la « croissance naturelle », il « ne souhaite pas faire construire de nouvelles colonies ou confisquer des terres à cette fin ».


« Si nous recevons ces garanties sur la démilitarisation et si les Palestiniens reconnaissent Israël comme l’Etat du peuple juif, alors nous parviendrons à une solution fondée sur un Etat palestinien démilitarisé au côté d’Israël »
, a-t-il poursuivi avant de conclure : « A chacun son drapeau, à chacun son hymne (…) Le territoire alloué aux Palestiniens sera sans armée, sans contrôle de l’espace aérien, sans entrée d’armes, sans la possibilité de nouer des alliances avec l’Iran ou le Hezbollah »
.


Comme attendu, le premier ministre a réagi à la réélection du président iranien,
Mahmoud Ahmadinejad. « La plus grande menace pour Israël, le Proche-Orient et le monde entier, c’est la rencontre entre l’arme nucléaire et l’islam radical », a-t-il déclaré, appelant « à une coalition internationale contre l’armement nucléaire de l’Iran ».


L’AUTORITÉ PALESTINIENNE ÉVOQUE « UN PROTECTORAT ISRAÉLIEN »


L’Autorité palestinienne a réagi, par la voix du porte-parole du président,
Mahmoud Abbas, en accusant le chef du gouvernement israélien de « torpiller toutes les initiatives de paix dans la région ». « Il entrave les efforts visant à sauver les processus de paix dans un clair défi à l’administration américaine », ajoute la présidence palestinienne. Un proche collaborateur de M. Abbas, Yasser Abed Rabbo, ajoute qu’« il a employé les mots ‘Etat palestinien’ mais en fait, il veut un protectorat israélien ». A Gaza, le Hamas dénonce l’idéologie « raciste et extrémiste » de M. Nétanyahou. De son côté, le président égyptien, Hosni Moubarak, a estimé qu’appeler les Palestiniens à reconnaître le caractère juif d’Israël « ruinait les possibilités de paix. » « Personne ne soutiendra cet appel, ni en Egypte ni ailleurs », a-t-il ajouté.


Robert Gibbs, porte-parole du président américain,
Barack Obama, a salué « l’important pas en avant » que représente selon lui le discours de M. Nétanyahou, qui a accepté pour la première fois le principe d’un Etat palestinien. « Le président s’est engagé en faveur de deux Etats, un Etat juif d’Israël et une Palestine indépendante dans le berceau historique de chacun des deux peuples. Il pense que cette solution peut et doit garantir la sécurité d’Israël et l’accomplissement des aspirations légitimes des Palestiniens à un Etat viable, a-t-il expliqué.


Le site Internet anglophone du quotidien israélien Haaretz avait confié à l’un de ses journalistes,
Benjamin Hartman, le soin de suivre et commenter le discours du premier ministre. Pour lui, « M. Nétanyahou a clairement affirmé qu’il suivra la ligne de sa coalition et ne fera aucun vraie concession », mais le journaliste note que le chef du gouvernement a mentionné à plusieurs reprises l’idée de deux Etats. « Donc, les Palestiniens doivent reconnaître Israël comme un Etat juif, renoncer à leurs réfugiés, et désarmer leur Etat, le tout dans un territoire non encore défini, et Jérusalem ne sera pas divisée », ironise M. Hartman.

REACTIONS DES LECTEURS

Jean-Luc L.

ces propositions sont une honte pour israel et pour la communauté internationale et plus encore, pour les juifs. Combien de temps encore allons nous supporter ces bouffonneries et masquarade de pseudo dialogue ? ile est temps de réunir bb et le hamas + hesbolah et de les envoyer sur une ile déserte …je plains le peuple israelien et me fais du soucis pour les civils des 2 bords…

Le huron

M. Nettanyaou a parlé. Il a dit exactement ce que dit, sous une forme ou une autre, Israêl depuis plus de soixante ans: les Palestiniens soit ils déguerpissent chez leurs frères Arabes qui disposent de millions de km2 pour les acceuillir soit ils sont nettoyés au Karcher ou mieux encore au phosphore comme à Gaza, dernièrement. Il faudrait qu’un jour ou l’autre les Palestiniens se rendent à l’évidence….

CJ

Ce pourrait être amusant tellement c’est gros : je viens chez vous, je vous pique votre appart morceau par morceau (le sionisme depuis 1880), je fais un grand nettoyage ethnique en vous chassant dans l’arrière cour, légalisé par des ex voisins honteux (la reconnaissance par l’ONU en 48), je vous pique des morceaux de l’arrière cour au fil du temps… et je fais passer pour de l’altruisme le fait d’envisager de vous laisser vivre en sous homme si vous reconnaissez mon « droit inaliénable » …

BERNARD C.

Pourquoi s’obstiner à reprocher à l’état d’Israel d’être un état juif ?Pourquoi alors ne pas reprocher aux Arabes de vivre dans des pays arabes ? Impossible de ne pas voir d’antisémitisme dans ces positions. Sait-on que le Japon est un pays pratiquement ethniquement pur, presque sans apport de populations non-autochtones ? Qui reproche au Japon d’être un état japonais?

A.L

C’est sans espoir , toujours l’humiliation depuis 60 ans avec l’Europe et les USA complices , cela risque de mal se terminer surtout pour Israel , quel avenir pour un pays qui se construit sur les ruines d’un autre peuple ? aucun à long terme …inutile de disserter des heures …

H.m.R

ça (le discours de Nettanyaou) ou une déclaration de guerre aux Palestiniens, c’est du pareil au même.

Alain N.

Il y a une confusion dans l’esprit de certains lecteurs. Netanyahou ne s’oppose bien sûr pas au retour des descendants des réfugiés de 1948 dans le futur Etat palestinien. C’est uniquement à l’intérieur d’Israël qu’il s’y oppose, ce qui est compréhensible.

marc. U

La seule solution pour faire plier cet Etat colon entêté est : 1. son lâchage progressif par les USA et 2. l’obtention de l’arme atomique par l’Iran. Ces deux élements sont en marche. A a force de faire du maximalisme une stratégie de long terme Israel finira par s’en mordre les doigts…

Guuu

Vous avez raison, le retour des refugiés est quasi-utopique. Cela dit, si on en est arrivé là c’est bien que ces refigués ont été remplacés par des israeliens avec le temps. En effet, ces gens habitaient là, donc c’est qu’il y avait de la place, non? Bref, Israel devrait avoir la decence de compenser ce « fait accompli » peu glorieux par des conditions de paix autrement plus souples: dedommagement des refugiés, pleine souveraineté a la palestine, frontieres de 67. Le prix de la paix

antidote

L’Etat Juif existe depuis 61 ans, il faut se réveiller cher ami. Je sais que c’est dur de le reconnaître mais tout de même ….

Averroès

Pourquoi s’obstiner à créer un Etat arabe de plus, source de nouveaux problèmes encore plus inextricables? Il y en a déjà vingt-deux qui ne respectent ni les droits de l’homme, encore moins ceux des femmes et des minorités. La question aurait été réglée s’ils avaient accepté le plan de partage ou l’inclusion de la Cisjordanie dans la Jordanie créée artificiellement par l’impérialisme britannique. Les prétendus Palestiniens sont d’abord des Arabes musulmans et parlant arabe comme leurs frères.

CYCLOPEDE

comme d hab les gens ne sont pas dupes du discours israeliens vu les reactions des lecteurs de ce journal et pourtant d apres les medias ici bas les politiciens union europeennnes et americains applaudissent des deux mains…etonnant non???

jlecynique

Je sais que l’état hébreu se moque des lois internationales et des conventions, meme s’il les signe, et ce depuis des décennies mais la notion d’état en droit international est claire et ce qu’il propose est hors sujet et complètement déplacé car inacceptable, et il le sait bien ce fourbe. une seule réponse: boycott, mise au ban de la communauté internationale et si besoin intervention militaire, on en a mené pour moins que cela!

Oracle

Rien de nouveau dans ces conditions, elles ont toujours été les mêmes dans tous les plans de paix sur la table, y compris l’initiative de Genève. Inutile donc de pousser les hauts cris, il vaudrait mieux s’atteler à définir précisément les frontières et échanges de territoires.

EMIN A.

La liberté de l’état Palestinien n’est pas possible avec telles conditions… Soyons réaliste Benyamin Nétanyahou ne veut pas une sortie de crise, à l’inverse aggraver la situation un peu plus… N’oublions pas que le monde a réveillé…

michel o.

Et si les palestiniens posaient les mêmes conditions préalables à l’existence d’un Etat Juif ?

PIERRE R.

Tout simplement scandaleux ! Le gouvernement actuel d’Israël fait semblant d’accepter l’existence d’un état palestinien, mais pose des conditions totalement inacceptables à son existence. Ce qui revient à refuser qu’il existe un jour. Si les E-U ne réagissent pas le conflit proche oriental va continuer, et peut-être même s’agraver. Quand à l’Europe, elle continue lâchement à soutenir Israël, au lieu de jouer un rôle pacificateur dans ce conflit qui dure maintenant depuis plus de 60 ans.

Karim H.

Aujourd’hui les palestiniens de Mahmoud Abbas devraient demander à être classé au patrimoine mondial de l’Humanité.Les juifs israéliens pourraient même décider de les réduire en esclavage pour labourer la terre de « Judée-Samarie ». La liberté des peuples à disposer d’eux même a été reconsidérée à travers le prisme du sionisme qui n’en finira plus de soumettre le peuple palestinien à une violence inouïe,en leur concédant gracieusement sous le sceau de la morale un statut de réserve palestinienne.

L.

Le retour des réfugiés: 4 millions de palestiniens reviendraient en Israël même (pays qui comprend 7 millions d’habitants). Outre qu’aucun pays ne pourrait assumer un tel afflux démographique, un tel retour reviendrait à créer deux Etats palestiniens. Reconnaitre Israël comme Etat du peuple juif et s’opposer au retour des réfugiés représente le coté pile et le coté face de la pièce. Les israéliens ne transigeront jamais là-dessus. Obama venant de réaffirmer le caractère juif d’Israël…

Bruno P.

On dira ce qu’on voudra, les religions, c’est quand même très primitif et dangereux. Que l’on regarde Israël ou l’Iran, on ne voit que des raisons de tenir bon sur la défense d’un état laïc. Quand on voit les US ou la Grande Bretagne, on ne peut que s’inquiéter de la montée des communautarismes en France. Il est temps de remettre la philosophie et la morale républicaine à l’honneur afin d’offrir une transcendance alternative face au dangers liés au retour du religieux.

Bruno P.

Israël qui ne veut pas d’un état palestinien, qui en sera étonné ? Les dangers liés aux états religieux, on les connait. On proteste contre les états islamistes, pas contre l’état juif, alors un jour, c’est le retour de bâton. On aura joué avec le feu, on se sera brûlé… Mais le pire c’est qu’on importe le conflit en laissant se développer un état d’esprit communautariste en France. Merci Sarkozy, mais aussi merci au PS de n’avoir pas défendu l’esprit de l’état laïc et républicain…

Pierre J.

Autant dire que la montagne a accouché d’une souris… 1 Etat palestinien démilitarisé,sans ses réfugiés partis depuis 60 ans à l’étranger-souvent expropriés de force- face à 1 Etat juif armé jusqu’aux dents? Qui pooursuit les colonisations??? De qui se moque-t-on? Un non-évènement, oui, c’est bien un non-évènement!

Guillaume C.

Va pour l’exigence de demilitarisation… mais j’ai quand meme beaucoup de mal à comprendre comment un Etat qui se veut moderne et démocratique peut officiellement s’opposer aux retour des personnes déplacées dans leurs terres d’origine. Si c’est pas une forme de nettoyage ethnique (vicieuse car reposant sur le fait accompli), alors qu’est-ce que c’est?

Jacques V.

Quel peuple accepterait des conditions à l’organisation de son indépendance , de sa liberté ???

mongin

Les israeliens continuent de se moquer du monde en toute impunité. Voilà bien une « non-annonce » puisque inacceptable par tous et contraire au droit international. La presse occidentale n’a eu que des yeux de Chimène pour ce non-discours poudre aux yeux. Que n’auraient-ils dit si c’était un Amaninejad qui avait fait un discours aussi belliciste et sans réel compromis. Voilà encore un double standard dont il faudra rendre compte.

MICHEL F.

L’idée d’un Etat d’Israel en paix est contradictoire. La violence guerrière est consubstantielle à cet Etat, qui ne peut exister que par l’exercice constant de la conquête, de la domination et de la violence armée.

Medo

Décidemment l’arrogance des israéliens n’a pas de limites! Ils veulent une colonie, de notre temps, c’est un comble! La lumière des peuples qu’ils disent…

VINCENT

Pas de surprise de la part d’Israël qui n’a aucune envie de faire la paix mais seulement de poursuivre son expansion. Obama est bien seul et ne peut pas compter sur l’Europe pour l’aider. En effet, l’UE, France en tête, ne pense qu’à renforcer ses relations avec Israël, sans aucune condition. Cette volonté est si forte que même la guerre de Gaza n’a pas ralenti la procédure. L’UE n’a rien a gagner à long terme dans la stratégie suicidaire d’Israël et devrait plutôt aider ce pays à faire la paix!

François M.

Il est quand même effarant de voir que ce matin les médias annoncent « Netanyahou accepte l’existence d’un état Palestinien » alors qu’il n’en est rien. Quel Palestinien sensé pourrait accepter de telles conditions ? Encore une fois, la communication du gouvernement israélien a réussi son objectif : leurrer 99% des média occidentaux ! Bravo ! J’ose encore espérer que M. Obama aura assez d’esprit pour ne pas céder face au « peuple juif » (ou plutôt la minorité israélienne).

Riviere

La plus grande menace pour le monde c’est Israël.

link

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz