FLASH
Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 juin 2009

  
  
  

Israël – Trop « grand » ?
  

Michel Garroté

mgarrote56@gmail.com

Mardi 16 juin 2009

Etat palestinien     Selon un sondage publié aujourd’hui mardi 16 juin 2009 par le quotidien israélien (de gauche) Haaretz,  une large majorité des Israéliens (71%) soutient la création d’un Etat palestinien,  telle que l’a proposée le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu (démocratiquement élu il y a peu) ;  création d’un Etat palestinien proposée par Netanyahu dimanche dernier à l’Université Bar-Ilan.  Cependant,  cette large majorité d’Israéliens (71%) ne croit pas qu’un Etat palestinien verra le jour bientôt (ce qui est parfaitement compréhensible étant donné que le soir même du discours de Netanyahu,  dimanche dernier,  le Fatah et le Hamas se sont empressés de hurler au scandale,  au lieu de prendre le temps de réfléchir,  pour une fois ;  il est vrai qu’un Etat palestinien démocratique signifierait la fin du règne maffieux de toutes les milices palestiniennes,  ce qui explique sans doute leurs hurlements ;   ce qui explique sans doute aussi les murmures arabes,  la haine d’Israël étant le seul point sur lequel s’accordent les divers Etats du monde mahométan).  Pour information,  je signale qu’une version française autorisée du discours de Netanyahu a été téléchargée par Menahem Macina sur le site de l’Union des Patrons Juifs de France (upjf.org) avec le lien suivant :

Discours de Benyamin Netanyahou, le 14 juin : Version française autorisée

Etat palestinien (suite)     Aujourd’hui mardi 16 juin,  Shraga Blum,  sur ACTU.CO.IL ( http://www.actu.co.il ),  dans un article intitulé Pressions arabes pour une « réconciliation » inter-palestinienne,  écrit notamment (extrait) :  « Parmi les nombreux éléments qui rendent (…) impossible la création d’un Etat palestinien,  il y a la scission au sein du mouvement palestinien,  entre les « terroristes modérés » du Fatah et les « terroristes extrémistes » du Hamas.  Hormis des inimitiés et des rivalités personnelles,  le nœud de la discorde entre ces factions se situe dans la tactique à adopter envers Israël,  et qui remonte à de nombreuses années :  avancer pas à pas et masqué dans la ‘libération’ de toute la Palestine historique,  ou se montrer ‘jusqu’au-boutiste’ dès le début.  Les réactions des deux organisations terroristes concurrentes après le discours de Binyamin Netanyahou à l’Université Bar-Ilan auront finalement dévoilé que leurs intentions sont les mêmes et que seule la tactique change » (fin de l’extrait de l’article de Shraga Blum).

Gratin bruxellois     L’Union Européenne fait savoir que le discours de Netanyahu ne suffit pas,  que le discours de Netanyahu est notoirement insuffisant.  Oui,  et nous,  on s’en moque,  de ce qu’elle raconte,  l’Union Européenne.  Car de toute façon,  l’Union Européenne n’a pas de véritable politique étrangère,  à la fois concertée et cohérente.

Réaction d’Obama     En revanche,  Obama considère le discours prononcé dimanche par Netanyahou à l’Université de Bar-Ilan comme une progression positive des positions israéliennes sur la voie de la paix.  Et Obama précise que ces positions israéliennes montrent une possibilité de reprise de discussions sérieuses.  Cela dit,  rappelons tout de même cette phrase de Barack Hussein Obama lors de son récent discours au Caire :  « Il est important pour les pays occidentaux d’éviter de gêner les citoyens musulmans de pratiquer leur religion comme ils le souhaitent,  et par exemple en dictant les vêtements qu’une femme doit porter (…) On ne peut dissimuler l’hostilité envers une religion derrière le faux-semblant du libéralisme (…) Je rejette les vues de certains en Occident qui voient comme une inégalité le fait qu’une femme choisisse de couvrir ses cheveux ».  A ce propos justement,  pour la première fois,  une américaine musulmane portant le voile,  Dalia Mogahed,  d’origine égyptienne,  a fait son entrée à la Maison Blanche comme conseillère de Barack Obama.

Tapis persans et fous volants     Le président iranien (« réélu » ?) Mahmoud Ahmadinejad – alors que son pays vit une crise politique avec manifestations à la clé – arrive aujourd’hui mardi 16 juin en Russie pour participer au Sommet de l’Organisation de Coopération de Shanghaï qui regroupe la Russie, la Chine et quatre anciennes républiques soviétiques d’Asie centrale.  L’Iran n’y occupe qu’un statut d’observateur tout comme l’Inde,  le Pakistan et l’Afghanistan.  A l’occasion de ce sommet,  le Premier ministre indien Manmohan Singh déclare aujourd’hui mardi au président pakistanais Asif Ali Zardari :  « Le sol pakistanais ne doit pas être utilisé pour le terrorisme »,  une allusion aux attentats de Bombay (Inde) organisés notamment depuis le Pakistan.  En Iran,  outre Téhéran,  des villes de la province,  notamment Machhad, Ispahan et Shiraz,  sont touchées par les manifestations.  Le Conseil iranien des Gardiens de la Constitution annonce être prêt à procéder à un nouveau décompte des voix de l’élection présidentielle contestée du 12 juin et fait savoir que ce nouveau décompte peut déboucher sur de nouveaux résultats concernant les deux principaux candidats à la présidence (le nazislamiste Ahmadinejad et le soi-disant modéré Moussavi).

Grippe porcine nord-coréenne     La Chine s’engage aujourd’hui mardi 16 juin à appliquer la nouvelle résolution de l’ONU qui – en réponse à un récent essai nucléaire nord-coréen – alourdi les sanctions contre l’alliée chinoise,  la Corée du Nord communiste.  Le ministère chinois des Affaires étrangères fait savoir que la Chine est prête à mettre en oeuvre le système renforcé d’inspection des cargaisons aériennes,  maritimes  et terrestres  à destination de ou en provenance de la Corée du Nord communiste,  y compris en haute mer.  Et si c’était vrai ?  Par ailleurs,  d’après le quotidien japonais Asahi Shimbun,  le troisième fils du dictateur stalinien Kim Jong-Il,  un certain Kim Jong-Un,  âgé de 26 ans,  s’est rendu en Chine,  s’y est entretenu avec le président chinois Hu Jintao et s’est présenté comme le successeur de son père (halluciné) à la tête du régime communiste nord-coréen.

Que la Fête continue !     Lu sur LSB :  « le chiffre du jour.  C’est le déficit de la Sécurité sociale,  qui,  loin des premières estimations de 8,5 milliards annoncées en 2008,  de réévaluations en réévaluations,  enregistre finalement le niveau record de 20,1 milliards d’euros ».  Par ailleurs,  j’apprends cette après-midi sur le wire que les dépenses de l’Elysée ont (encore) augmenté durant l’exercice 2008.  Faut c’qui faut,  comme dirait l’autre…

Pie XII fait parler de lui sur un Site Internet Juif Italien     Lu sur Zenit, http://www.zenit.org/article-21281?l=french :  lorsque des journalistes et des historiens juifs défendent Pie XII (Je précise quant à moi que j’ai déjà publié à diverses occasions mon point de vue,  à savoir qu’avant d’envisager une béatification de Pie XII,  il faut que les 4 millions de documents relatifs à son pontificat soient préalablement,  d’une part,  classés par thèmes ;  et d’autre part,  analysés par des historiens,  y compris juifs et catholiques.  Un double exercice – préalable à une éventuelle béatification – qui prendra des années).

(Début des extraits de l’article Zenit) :  « La ‘réhabilitation’ de la figure du pape Pacelli apparaît toujours plus concrète et acceptée aussi par des experts d’origine juive mais pas seulement  (…)  C’est ce qui ressort d’une rencontre,  à l’Institut Luigi Sturzo de Rome,  à l’occasion de la présentation du livre ‘En défense de Pie XII – Les raisons de l’histoire’,  sous la direction de Giovanni Maria Vian,  directeur de L’Osservatore Romano »,  indique le portail du judaïsme italien (site Internet de l’Union des communautés juives italiennes ).

Une rencontre à laquelle participait le cardinal-secrétaire d’Etat, Tarcisio Bertone  (…)  mais aussi le journaliste Paolo Mieli et les historiens Giorgio Israël et Roberto Pertici.  La même source indique que Paolo Mieli,  qui s’est défini comme ‘laïc de sang juif et parent de disparus dans la spirale de la Shoah’,  a affirmé qu’il trouve ‘absurdes’ les accusations contre Pie XII,  et il a dénoncé une ‘manipulation historique’ qui doit encore être ‘décrite et racontée’.  Il voit la source de cette manipulation dans un courant ‘progressiste’ qui a voulu décharger sur l’Eglise catholique ‘les fautes du siècle’ dernier.

De son côté,  Giorgio Israël,  historien et journaliste juif,  a dénoncé un ‘torrent en crue’ de critiques qui ne sont ‘pas encore calmées’,  et qui trouvent même ‘dans certaines attitudes hostiles à Benoît XVI leur interprétation en clef moderne’.  Pour Giorgio Israël,  il s’agit d’un ‘malentendu politiquement correct’ qui conduit à ‘diaboliser qui ne suit pas certains clichés même lorsque cela est en vue d’un bien comme c’est le cas avec Pie XII dont les efforts pour sauver le plus grand nombre de juifs possibles ont été immédiatement reconnus par ceux qui en ont été les bénéficiaires directs et les témoins’.  Roberto Pertici a souligné,  continue le site,  que ces mérites ont été ‘méconnus dans le monde anglo-saxon’,  et cachés dans le ‘monde soviétique,  irrité par l’anti-totalitarisme de Pie XII et de l’Eglise en général’ » (fin des extraits de l’article Zenit).  Je sens quant à moi que le débat – sur les faits et sur le fond – est loin d’être clos.

Michel Garroté

  

C’est vraiment grand la « Jordanie »
  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz