FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 26 juin 2009

Michel Garroté

Vendredi 26 juin 2009



La religion de paix se porte bien     Le projet de la Grande mosquée – avec minaret – qui doit voir le jour à Marseille d’ici 2011 a été présenté en séance hier jeudi à plusieurs pays appelés à financer le chantier.  Pour réunir les 22 millions d’euros de budget,  l’Association Grande Mosquée de Marseille sollicite les pays musulmans.  Les consuls généraux de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, du Sénégal, de la Mauritanie, des Comores et de la Turquie étaient présents à la séance hier.

Curieusement,  en France,  selon l’assurance maladie,  le congé paternité est accordé au père polygame à l’occasion de la naissance de chaque enfant que le père polygame a reconnu.  La sécurité sociale semblerait donc reconnaître la polygamie qui pourtant constitue une infraction au droit pénal,  concrètement,  un délit puni par l’article 433-20 du code pénal.  Puni d’un an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende.  La sécurité sociale française prévoit pour 2009 un déficit de 22 milliards d’euros.

Le musulman converti au catholicisme et baptisé par Benoît XVI à Pâques 2008,  musulman converti au catholicisme qui est poursuivi par des musulmans pour ses propos sans concession sur l’islam,  a été élu eurodéputé lors des dernières élections du Parlement européen,  suite à la création de son parti en décembre 2008.  Lorsqu’il se déplace ou lorsqu’il déjeune,  l’eurodéputé est accompagné de 8 gardes du corps.  Il siège au PPE (Source :  LSB).




Un certain Michael Jackson     Michael Jackson a cumulé 500 millions de dollars de dettes,  selon des sources citées par le Wall Street Journal.  La valeur des droits d’auteur des chansons de Michael Jackson et de la part qu’il détenait dans le catalogue des Beatles est estimée à plus d’un milliard de dollars,  selon une source proche de l’industrie musicale.  La mort du chanteur est intervenue hier jeudi.  Michael Jackson était également connu pour un mode de vie excentrique.  Les questions sur sa santé ont été permanentes depuis l’année 2005 qui s’était soldée par un acquittement du chanteur pour abus sexuels sur mineur.

Après deux cas d’accusation d’abus sexuels sur des mineurs en 1993 et en 2003 Michael Jackson n’a jamais retrouvé la créativité de sa jeunesse.  « Les enfants m’aiment.  J’aime les enfants (…) Ils veulent être avec moi. Tout le monde peut venir dans mon lit. Un enfant peut venir dans mon lit s’il se souhaite »,  avait-il dit en 1996 à la télévision.  En 1993 Michael Jackson est accusé d’avoir sexuellement abusé d’un garçon de 13 ans.  Il parvient à un accord à l’amiable estimé à 23 millions de dollars avec la famille du garçon qu’on l’a soupçonné d’avoir abusé.




La ruse des ayatollahs intégristes iraniens     En Iran le camp intégriste serait paraît-il divisé.  Le Conseil des Gardiens de la Constitution obtient certes un délai pour examiner les fraudes lors du scrutin présidentiel.  Mais le régime iranien pourrait ainsi mener une entourloupe en promulguant en outre une nouvelle loi électorale mais sans remettre en cause la soi-disant victoire de Mahmoud Ahmadinejad.  Depuis 1979 la population iranienne a doublé et s’est rajeunie.  Et L’Iran compte 30% de provinces de plus qu’en 1979.  Lancer une pseudo réforme électorale permettrait aux ayatollahs de  feindre de reconnaître en partie les fraudes tout en confirmant le résultat de l’élection et garder ainsi leur pouvoir théocratique.



Avec les catholiques traditionalistes rien n’est jamais simple     Les ordinations prévues par la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) auront lieu.  La Salle de Presse du Vatican,  seul organe de presse officiel du saint-Siège,  avait rappelé que tant que la FSSPX n’a pas de statut canonique dans l’Eglise,  les actes posés par ses prêtres sont illégitimes.  La FSSPX a en outre une fâcheuse tendance à défendre la légitimité de ses actes et de sa doctrine en citant des extraits de propos de tel ou tel pape du passé pour les opposer aux propos de tel ou tel pape plus récent.  Benoît XVI a réglé la question de la liturgie notamment en rappelant que les usages du latin et du chant grégorien n’ont jamais été interdit.  Benoît XVI a levé les excommunications des évêques sacrés par Mgr Lefebvre en 1988.  La FSSPX déclare qu’elle veut négocier.  Tout en refusant le cadre fixé par le Benoît XVI,  cadre fixé selon les règles de l’Eglise.  La FSSPX accepte la négociation,  refuse le cadre fixé et,  avec autosuffisance et arrogance,  elle prétend donner des cours de théologie à Benoît XVI.  L’Affaire est donc loin d’être réglée.



Le mythe des colonies juives obstacles à la paix      Dans un article repris par la CICAD,  article intitulé «Non, les colonies ne sont pas un obstacle à la paix» (2),  Yoram Ettinger (1) écrit :  « Si le Premier ministre Benyamin Nétanyahou pense qu’après son discours les critiques de l’administration américaine à l’encontre des implantations vont s’atténuer, il risque de s’en mordre les doigts. En effet, rien ne semble devoir faire dévier le président américain, Barack Obama, de la ligne qu’il s’est fixée sur la question de la colonisation en Judée et Samarie. En septembre 2005, Israël a démantelé 25 implantations juives dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. Afin de faire progresser la coexistence israélo-palestinienne, de renforcer les modérés et d’isoler les extrémistes, Gaza est donc devenue judenrein [«pure de Juifs», d’après la terminologie des génocidaires nazis]. Mais ces attentes ont été déçues. Le démantèlement des implantations a été perçu par les Arabes comme une preuve de faiblesse de la part d’Ariel Sharon, le symbole par excellence de l’opiniâtreté israélienne ».

« Non seulement ce démantèlement a encouragé les tirs de missiles sur les localités du Néguev, mais il a aussi permis l’accession météorique du Hamas au pouvoir.  Cela n’empêche cependant pas Obama de considérer les implantations comme un obstacle «majeur» à la paix et comme la source de l’hostilité arabe envers Israël. Pourtant, l’offensive arabe palestinienne contre Israël n’est pas une conséquence des implantations, lesquelles ne sont apparues qu’après la guerre de 1967, après la création de l’OLP, en 1964, après les guerres de 1956 et 1948, après le massacre des Juifs d’Hébron et l’expulsion des Juifs de Gaza, en 1929, après l’éradication des villages juifs du Goush Etzion, en 1948, etc.  Le président Obama fait face aux défis sans précédent que sont la crise économique, les guerres en Irak et en Afghanistan, le volcan irakien qui n’attend que d’exploser après le retrait américain, le risque de voir les talibans s’emparer du Pakistan et de son arsenal nucléaire, la probabilité d’une nouvelle guerre entre l’Inde et le Pakistan, les menaces nucléaires nord-coréenne et iranienne, la menace terroriste islamiste qui pèse sur les régimes égyptien, saoudien et jordanien, les ambitions de la Russie et de la Chine, l’effervescence antiaméricaine en Amérique latine, la criminalité à la frontière américano-mexicaine, etc. ».

« Comment se peut-il alors qu’un président américain consacre le plus clair de son temps aux implantations au prétexte qu’elles sont un obstacle majeur à la paix ?  L’insistance du président Obama à obtenir d’Israël le gel des implantations fait l’impasse sur l’obstacle réel, majeur et central à la paix :  l’opposition arabe, non pas à l’étendue, mais à l’existence même d’un Etat juif sur une terre considérée comme un bien sacré musulman. Sans le vouloir, Obama ne fait ainsi que jeter de l’huile sur le feu qui embrase le Moyen-Orient. Si le président Obama considère les 300.000 Juifs [sans compter les 185.000 Juifs de Jérusalem-Est] vivant aux côtés des 1,5 million d’Arabes de Judée et Samarie comme un obstacle à la paix, comment peut-il en même temps considérer les 1,4 million d’Arabes vivant aux côtés des 6 millions de Juifs à l’intérieur de la Ligne verte comme un exemple de coexistence pacifique ? ».

« Dès lors qu’Obama estimerait sans nul doute que le déracinement des Arabes israéliens constituerait une atteinte flagrante aux droits de l’homme, pourquoi considère-t-il l’arrachement des Juifs de Judée et Samarie à leurs foyers comme une contribution aux droits de l’homme et à la paix ?  Dès lors que la simple présence de Juifs en Judée et Samarie, même sous contrôle palestinien, a toujours été considérée comme une incitation au lynchage, tandis que les Arabes ont pu vivre en paix en Israël, comment le président Obama ne s’interroge-t-il pas sur les intentions réelles des Palestiniens, qui sont le véritable obstacle à la paix ? Les pressions américaines exercées exclusivement sur Israël prouvent que nous ne sommes plus ici dans une logique de négociation et que les dés sont pipés. Les Etats-Unis se rendent-ils compte qu’ils donnent des gages au terrorisme, alimentent l’escalade et contribuent à la prochaine explosion de violence ? Apparemment, non. Pensez donc :  les implantations sont un obstacle majeur à la paix » (Fin de l’article de Yoram Ettinger).

(1) Yoram Ettinger est conseiller du Gouvernement et du Parlement israéliens sur les relations israélo-américaines, membre du Groupe américano-israélien d’études démographiques, président des projets spéciaux à l’Ariel Center for Policy Research et ancien diplomate, avec rang d’ambassadeur, à l’ambassade d’Israël à Washington.

(2) Yoram Ettinger, Yedi’ot A’haronot – mercredi 17 juin 2009

Traduction :  Courrier International – jeudi 25 juin 2009

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz