FLASH
Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 juillet 2009


Selon le communiqué d´Al-Qaida qui revendique l´assassinat du ressortissant américain Christopher Leggett,  en Mauritanie, celui-ci a été tué pour « ses activités de christianisation ».

Voilà bien une  » raison  » qui m´interpelle à plusieurs titres.

Leggett dirigeait une école d’informatique et de langue dans la capitale mauritanienne et travaillait avec Noura, une organisation caritative d’aide aux ONG féminines.

Mais il est vrai que de donner de soi pour aider les pauvres, les jeunes ou soutenir les ONG féminines locales qui ont grand besoin de soutien est somme toutes , une menace pour l´Islam nazifiant qui ne supporte rien d´autre que sa suffisance totalitaire;

Il est vrai aussi que pour le terrorisme , un étranger américain ne saurait aimer la Mauritanie sans arrières-pensées d´hégemonie impérialiste ;

Que vaut la vie d´un homme n´est-ce pas face aux suspicions maladives de ces malades ? Que vaut-elle quand il s´agit d´un américain, d´un chrétien ou d´un juif? Que vaut la vie d´une femme et de leurs enfants devant leurs folies meurtrières ?

Pourquoi aider les jeunes et les femmes ?
Que veut dire le verbe aimer s´agissant d´Infidèle ?

Allez, comme d´habitude, je suis ecoeurée  de tant d´égarements, et le mot n´exprime pas un millième de ma pensée.

Rachel Franco

Les Mauritaniens condamnent l’assassinat du ressortissant américain

2009-06-28

Les Mauritaniens ont exprimé leur colère après l’assassinat, la semaine dernière en plein jour, d’un Américain travaillant pour une ONG dans le pays. Responsables politiques et simples citoyens condamnent l’assassinat de quelqu’un qui « tentait d’aider les jeunes ».

Par Mohamed Khattat pour Magharebia à Nouakchott – 28/06/09

[AFP/Getty Images] La police mauritanienne réagit à l’assassinat, le 23 juin, d’un ressortissant américain dans une rue de Nouakchott.

Les Mauritaniens ont fermement réagi cette semaine à l’assassinat d’un ressortissant américain dans le quartier de Ksar, à Nouakchott. Christopher Leggett, 39 ans, directeur d’une école de langue et d’informatique, a été abattu le 23 juin dans la matinée devant son bureau. Deux jeunes Mauritaniens ont été arrêtés jeudi en liaison avec cette affaire.

Le même jour, dans un message audio diffusé sur la chaîne de télévision par satellite Al Jazeera, al-Qaida a revendiqué cet assassinat.

Les citoyens ont été extrêmement choqués par la manière dont cet acte a été commis : en plein jour, à l’angle d’une rue menant à une mosquée, à proximité du marché central et dans un vieux quartier de la capitale. La presse a immédiatement établi un lien avec le meurtre de quatre ressortissants français en décembre 2007 près de la ville d’Aleg, à l’est de la capitale, par trois jeunes hommes liés à al-Qaida.

Le jour de cet assassinat, plusieurs responsables politiques mauritaniens ont publié une déclaration commune condamnant cet « acte odieux », le qualifiant d' »étranger aux valeurs religieuses, culturelles et civilisationnelles de notre peuple, ainsi qu’à sa grande tradition d’hospitalité ».

Les autorités ont demandé que soit immédiatement menée une enquête « afin que la lumière soit faite sur les circonstances de ce crime inqualifiable, en arrêter les auteurs et les traduire en justice ».

Les membres de la Coordination Nationale pour la Sauvegarde de la Démocratie (CNSD, favorable à la candidature du général Mohamed Ould Abdul Aziz à l’élection présidentielle) a souligné dans un communiqué similaire que « en aucun cas, le peuple mauritanien ne peut être tenu responsable de cet acte de barbarie contraire à nos valeurs religieuses et morales ».

Le Rassemblement des Forces Démocratiques, chef de file de l’opposition démocratique, a présenté ses condoléances à la famille de Leggett et condamné cet acte criminel.

Le Front National pour la Défense de la Démocratie, a également demandé l’ouverture d’une enquête, pour faire la lumière sur les « circonstances pour le moins équivoques » de ce crime.

« Ce crime odieux, commis en plein jour à côté du marché du Ksar, l’un des plus animés de Nouakchott, repose dans toute son acuité, la problématique de l’insécurité et du terrorisme, souvent brandie par les autorités militaires pour justifier toute sorte de situations contre-nature », a déclaré le FNDD.

« Il est surprenant que les principaux chefs de corps, si préoccupés par la sécurité et la lutte contre le terrorisme, soient en déplacement dans les régions de l’Est pour accueillir leur candidat, Mohamed Ould Abdel Aziz, alors que de paisibles ressortissants étrangers se font froidement assassiner en plein jour et en plein centre de la capitale », poursuit le mouvement.

Certains observateurs replacent cet assassinat dans un contexte plus large.

« Il est difficile de ne pas remarquer à quel moment survient cet acte », souligne par exemple Moussa Ould Ebnou, le président de l’Association des écrivains francophones. « L’agression a lieu au moment où plusieurs analystes soulignent que l’ambassade des Etats-Unis à Nouakchott est pour beaucoup dans les tensions politiques actuelles en Mauritanie et qu’elle serait derrière la proposition de dissolution du HCE. »

Des groupes de la société civile ont également condamné cet assassinat. Dans un communiqué publié jeudi, l’Association des femmes chefs de famille (AFCF) « condamne fermement l’odieux assassinat perpétré contre ce paisible citoyen américain ».

La présidente de l’AFCF Aminetou Mint El Moktar a déclaré que Christopher Leggett était « un homme réputé pour son amour pour le pays, qui entretenait d’excellents rapports avec les Mauritaniens ».

Des propos confirmés par un gardien d’un centre de détention de Baila, qui avait par le passé travaillé avec la fondation Noura de Leggett, fondée il y a cinq ans.

« Il avait une grande passion pour la Mauritanie et avait réussi à monter des antennes de sa fondation dans plusieurs quartiers de la capitale, pour contribuer à la formation en informatique, à l’enseignement des langues, à la réinsertion des jeunes et au développement des coopératives féminines », a ajouté l’un de ses anciens collègues.

« On ne doit pas tuer des gens comme çà . »


Ce contenu a été réalisé sous requête de Magharebia.com.

link

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz