FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 juillet 2009

Lors de sa première   visite officielle au Kazakhstan  le président israélien Shimon Pères a  prononcé un discours important ce mercredi  1 juillet  au sommet interconfessionnel à Astana,  la capitale du Kazakhstan. Depuis ce grand pays musulman, M. Peres s’est adressé à des centaines de représentants des pays musulmans et arabes.

 

 

Le président israélien a prononcé un discours émouvant  lors de ce congrès multiconfessionnel en présence de très nombreuses personnalités musulmanes et politiques, dont l’émir du Qatar, le cheikh Hamad Ben Khalifa où il a notamment appelé le roi d’Arabie Saoudite, à l’origine du plan de paix arabe, à rencontrer les Israéliens à Riyad ou à Jérusalem « pour accomplir sa vision de la paix et de la justice ».

 

 

Shimon Pères est l’une des rares personnalités particulièrement écoutés  par des nombreuses têtes couronnés et des chefs d’Etats et de pays musulmans. Le 24 septembre 2008 le  président  israélien a invité sur la tribune des Nations Unies, les dirigeants arabes : « J’invite respectueusement tous les dirigeants à venir débattre de la paix à Jérusalem, qui est sainte pour nous tous et où nous  prions le même seigneur en tant que descendance du même père« , a  dit le chef de l’Etat israélien,  prix  Nobel de la paix.

 

 

Lors du débat général de la 63e Assemblée générale des Nations  Unies, il a suggéré « une paix immédiate avec le Liban » et appelé  le président syrien Bachar al-Assad à « suivre l’exemple réussi du  président Sadate de l’Egypte et du roi Hussein de Jordanie », en  acceptant une rencontre avec les dirigeants israéliens.  

 

 

Le 13 Novembre 2008,  le président de l’Etat hébreu, Shimon Pérès, s’est directement adressé au roi Abdallah au cours d’un discours prononcé à New York, dans le cadre de la rencontre interreligieuse, également organisée par l’Arabie Saoudite. Il l’a  appelé  à utiliser son influence auprès des responsables du monde arabo-musulman à se «préparer à l’ouverture d’une ère nouvelle, pacifique, et de normalisation avec l’Etat juif».

 

«Nous ne pouvons rien changer au passé», a estimé le président, «mais nous pouvons façonner l’avenir, aujourd’hui plus que jamais, à la lumière d’un  plan de paix, qui trace les contours d’un futur porteur d’espoir, et de sécurité, pour tous les peuples de la région».

 

Pérès a par ailleurs considéré que «l’époque actuelle» porte en elle de nombreuses «promesses» : «Aujourd’hui, nous progressons dans les pourparlers avec l’Autorité palestinienne et nous examinons les possibilités d’une paix véritable avec la Syrie», a-t-il indiqué, «mais dans cette région du monde, il y a aussi des gens qui veulent perpétuer la haine, et qui œuvrent a creuser encore plus profondément les fossés qui séparent les populations, or pour les combattre, les politiciens n’ont qu’une seule chose à faire, qui est de brandir le drapeau de la réconciliation, de la paix».



Le même soir, Pérès participait à un dîner organisé par l’ONU en présence de nombreux leaders du monde arabe autour de la même table.

 

Toujours dans ses appels de parvenir à la paix ,  le 16 Avril dernier  , Shimon Pérès  disait « Nous voulons tous un monde sans bombes atomiques, mais le problème réside dans ceux qui peuvent la détenir, des fanatiques religieux, extrémistes, qui ne reculent devant aucun moyen pour tuer, plus que les bombes elles-mêmes« .

 

 

Le 4 juin dernier enfin, Shimon Pères  a déclaré  en première page  du The Times « Il semble que le temps soit venu de mettre un terme au conflit israélo-arabe une bonne fois pour toutes (.) Il  est temps de larguer les amarres ».

 

 

La lecture des interventions de M. Pérès, nous laissent entendre, que peut être bientôt les  pays arabes, vont enfin oeuvrer pour la paix, et en ont marre de la guerre. Il serait temps, comme le laissent entendre, les divers exposés de différents hommes politiques, écrivains, et bientôt d’autres, vont tout faire, pour enfin voir s’établir une paix, une vraie paix, entre pays arabes et Israël. Il y a suffisamment de place sur cette terre pour tout le monde, assez de guerre. Assez de Nassrallah, de l’Iran et de son gouvernement, de tous les ennemis d’Israël. Le peuple juif a enfin retrouvé son pays, il veut y vivre en paix avec tous ces voisins, alors pourquoi pas?

 



Ftouh Souhail

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz