FLASH
Nigéria : attentat islamiste : 2 adolescentes se font exploser dans un marché de Maiduguri : 5 morts  |  Egypte : nouveau bilan de l’attentat islamiste contre la cathédrale copte du Caire après la messe : 25 morts, 30 blessés  |  Egypte : le bilan de l’attentat musulman à l’église copte après la messe dominicale monte à 20 morts et 35 blessés  |  Le Caire : l’attentat islamiste s’est produit à l’extérieur de la cathédrale copte Saint Marc dans un quartier chrétien  |  Istanbul : le nouveau bilan du double attentat islamiste est de 38 morts  |  Le Caire : nouveau bilan : 5 morts et 10 blessés lors d’un attentat islamiste  |  Le double attentat islamiste d’Istanbul a fait 29 morts dont 27 policiers et 166 blessés  |  Turquie : il viendrait de se produire 2 explosions massives à Istanbul  |  Selon des fuites, Rex Tillerson, PDG d’Exxon, futur Secrétaire d’Etat, en tandem avec John Bolton  |  Syrie : ISIS a recapturé une partie de Palmyre et dit avoir piégé des soldats russes et syriens  |  Londres : un musulman suspecté de préparer un attentat terroriste a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Stansted  |  Ministre de l’Int. Bruno Le Roux a triché dans son CV : il n’est pas 1 ancien HEC et ESSEC – moralité parfaite pour un ministre socialiste  |  Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 juillet 2009

Daniel Hershkovitz, qui préside la commission interministérielle chargée de solutionner les problèmes des personnes évacuées du Goush Katif, s’est dit ce lundi résolu à agir rapidement pour trouver  « une solution nationale » pour les évacués juifs de Gaza.


Il a promis  notamment de procurer un logement définitif et un travail régulier à ceux qui n’en ont toujours pas. Il a encore indiqué qu’un des objectifs fixé par le nouveau gouvernement est de mettre fin à des procédures qui s’éternisent indéfiniment, affirmant que le fait « que quatre ans après le démantèlement de nombreux habitants du Goush Katif n’ont toujours pas de demeure fixe est une honte et un déshonneur pour l’Etat d’Israël ».


Le Goush Katif comprenait 17 localités israéliennes situées dans la bande de Gaza. En Août 2005, les 8000 résidents de ces implantations ont été évacuées et leurs maisons détruites. La majorité des anciens habitants du Gush Katif,  évacués en 2005 lors du retrait israélien de la bande de Gaza, n’ont toujours pas trouvé de logement définitif.



Depuis 2005, date de leur  expulsion,  ils sont  toujours à la rue.  Par ailleurs, près de la moitié des personnes évacuées qui occupaient alors un emploi, n’ont pas retrouvé un logement et un travail. Le gouvernement  Sharon avait chassé 10 000 personnes de leurs maisons et les avaient abandonnées à leur sort. Pour la première fois dans l’histoire des juifs se trouvaient réfugiés dans leur propre pays !



Cette question très grave a été débattue, au sein de la commission parlementaire du Contrôle de l’Etat qui a finalement décidé, il y’a juste un an (en  juillet 2008) de former une commission d’enquête nationale pour examiner la façon dont ont été traités les « évacués ».La création de cette commission d’enquête avait pour objectif de réparer les graves erreurs commises par le gouvernement qui a abandonné les expulsés du Goush Katif. Mais rien n’était fait jusque-là.


Parmi les réfugiés juifs de Gaza,  les plus touchés sont bien entendu les agriculteurs qui sont encore nombreux (31 %) à ne pas avoir réussi à reprendre leurs activités. Et la majorité  des familles évacuées (1.667 foyers)  habitent encore dans des logements provisoires. Des mobiles homes avaient été mis à la leur disposition en attendant la construction par les autorités de nouvelles maisons dans le sud d’Israël. Le gouvernement avait alors promis la construction de vingt-cinq lotissements pour les accueillir, mais les travaux n’ont commencé que sur quelques  sites, pour une capacité totale de 74 logements. Les infrastructures et synagogues laissées intactes  à Gaza servent aujourd’hui de lieux d’entraînement pour les terroristes du Hamas…


Avec les implantations détruites dans le Sinaï pour permettre la signature de la paix avec l’Egypte, et celles démolies dans la bande de Gaza en 2005, Israël n’a alors jamais  manqué une occasion pour faire la paix aux prix du  déracinement de sa population.

 


Ftouh Souhail

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz