FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 juillet 2009



Michel Garroté

Ne pas associer antisémitisme et « islamophobie »     Un comité de surveillance qui réunit des magistrats et des responsables des communautés musulmanes de France est né dans l’Ain et s’ajoute à ceux qui existent dans le Rhône et dans la Loire. Ces comités prétendent détecter, collecter et dénoncer les entorses – à forte connotation islamophobe – dénoncer ces entorses à la loi auprès des procureurs de la République. Pour ce qui me concerne, autant j’approuve les cellules de veille pour détecter l’antisémitisme qui est un délit raciste ;  autant je désapprouve les comités de surveillance de la soi-disant « islamophobie » ; car cette soi-disant « islamophobie » est une analyse critique – et légitime – des excès religieux (de la religion musulmane) perpétrés par des islamistes radicaux. Et tant que j’y suis, on attend toujours que la Conférence des Evêques de France mette sur pied une cellule de veille pour détecter l’islam cathophobe et christianophobe, aussi bien en terre mahométane que chez nous (voir ci-dessous les paragraphes sur le Pakistan et sur Fofana).



Ceci n’est pas un scoop car nous le savions déjà     Les services de renseignements allemands estiment que l’Iran possèdera une bombe atomique d’ici six mois car l’Iran est semble-t-il parvenu à maîtriser le processus d’enrichissement de l’uranium et il possède également les centrifugeuses ad hoc.


 

Le Fatah contre le Fatah     L’Autorité palestinienne ordonne la fermeture des bureaux de la chaîne Al Jazeera en Judée Samarie. En outre, l’Autorité palestinienne (dont le Fatah est la principale composante) saisit la justice suite aux déclarations de Farouk Kadoumi, haut responsable du Fatah, déclarations faites à Al Jazeera et selon lesquelles Mahmoud Abbas est impliqué « dans le meurtre de Yasser Arafat ».



Islamisme radical et christianophobie     AED informe qu’au Pakistan, dans la province du Pendjab, le village de Bahmani Wala, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud de Lahore, village qui abrite une communauté constituée de 112 familles chrétiennes qui partagent un lieu de culte unique, l’United Church, dédiée à diverses dénominations, y compris catholique, ce village a été attaqué par des musulmans. Le 30 juin, environ 50 musulmans, armés de bâtons, de machettes, de cocktails molotov et d’armes à feu, ont investi le village, saccageant tous les biens des chrétiens et faisant irruption dans les maisons pour en chasser les habitants. Un appel avait été lancé la veille à la mosquée du village musulman voisin pour aller mener le jihad contre les chrétiens de Bahmani Wala. Le religieux qui tenait le micro a appelé les musulmans à mettre les chrétiens en fuite et à se saisir de leurs enfants et de leurs filles.



Perpétuité de pacotille pour Fofana     La peine « maximale » infligée à Fofana, pour avoir torturé pendant des jours et des jours puis assassiné un jeune Juif français cette peine « maximale », c’est donc vingt-deux ans, vu qu’en France la « perpétuité », c’est vingt-deux ans maximum incompressibles. Donc, Fofana, incarcéré depuis le 2006, peut être remis en liberté dès 2028. Il aura alors 48 ans. Et il sera donc en mesure de recommencer. C’est ça, la perpétuité en France.



Rififi à la Télévision du Hamas     Le 11 novembre 2008, la chaîne de télévision Al-Quds, la deuxième chaîne satellite du Hamas, a commencé à émettre de Beyrouth, élargissant ainsi le vaste empire médiatique de l’organisation. Selon le directeur d’Al-Quds, Nabil al-Atibi, la chaîne est la propriété de la société de radiodiffusion Al-Quds enregistrée à Londres au nom d’hommes d’affaires et de personnalités médiatiques arabes et palestiniennes. Le réseau médiatique du Hamas, qui s’est étendu depuis l’Opération Plomb Durci, comprend aujourd’hui deux chaînes de télévision (Al-Aqsa et Al-Quds), une radio (Sawt Al-Aqsa), un quotidien (Felesteen) publié dans la bande de Gaza, d’autres publications éditées dans la bande de Gaza et ailleurs (y compris Filastin al-Muslimah, apparemment publié en Angleterre), plusieurs agences de presse et plus de 20 sites Internet et forums ciblant des publics divers (le plus important étant Palestine-Info). Cet empire médiatique sert d’arme principale au Hamas dans sa guerre psychologique au Moyen-Orient et au-delà, et lui fournit des capacités bien supérieures à celles de ses adversaires (particulièrement le Fatah et l’Autorité Palestinienne). Le Hamas est conscient de l’importance de la guerre psychologique dans sa campagne contre Israël et ses adversaires internes. Il est prêt à investir d’importantes ressources dans le développement de son empire médiatique indépendamment de sa détresse financière. Les importantes sommes d’argent nécessaires à la gestion quotidienne et au développement de ses médias sont, selon nous, récoltées par le Hamas auprès de diverses sources externes, notamment l’Iran. Téhéran octroie en effet des centaines de millions de dollars par an aux branches politique et militaro-terroriste du Hamas. Les médias algériens et arabes ont récemment témoigné de ce qui se passe dans les coulisses de la chaîne de télévision Al-Quds suite au renvoi du journaliste algérien Yehya Abu Zakaria.

Ce dernier s’est plaint de harcèlement, tandis que le Hamas a affirmé qu’il avait été renvoyé en raison de son inaptitude. Abu Zakaria, qui occupait le poste de responsable général des programmes de politique et d’informations de la chaîne, a écrit une lettre ouverte au leader du Hamas Khaled Mashaal, critiquant le directeur d’Al-Quds, Nabil al-Atibi, et exigeant son départ. Il a également demandé à Khaled Mashaal de punir al-Atibi et le directeur du département des informations, « qui gaspillent l’argent de la chaîne dans des restaurants, des voitures et des hôtels de luxe, argent qu’ils reçoivent de l’Iran » (Site Internet Algeria Times, qui a publié la lettre ouverte, envoyée de Beyrouth le 1er juin 2009). Des réclamations semblables ont été lancées dans une lettre ouverte envoyée par Abu Zakaria à Anwar Malek, auteur algérien et personnalité du monde des médias, lui demandant de lancer une campagne de soutien.
Une des accusations principales d’Abu Zakaria contre les directeurs de la chaîne Al-Quds et la direction du Hamas est liée au niveau de la qualité de la chaîne. Selon nous, rétrospectivement, cette accusation s’est avérée correcte. Un examen des huit mois passés montre que par opposition à « l’ancrage » rapide de la chaîne Al-Aqsa, qui est considérée comme représentant la direction du Hamas de la bande de Gaza, Al-Quds n’a pas jusqu’ici conquis sa place dans le champ médiatique palestinien et arabe. Ses programmes d’informations sont insignifiants, ses journalistes interviewent généralement des politiciens et des commentateurs de second rang et ses formats de programme sont périmés et peu attirants pour les téléspectateurs palestiniens et arabes (
Source: Centre d’Information sur les Renseignements et le Terrorisme – dimanche 5 juillet 2009).


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz