FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 juillet 2009

Les préparatifs pour la future guerre menée par Israël contre l’Iran battent leur plein.

Comme durant l’Opération Orchard en 2007 (voir notre article),  les Israéliens mèneront leur opération en deux phases : travail et de renseignement et frappes opérationnelles. La première phase s’effectue en ce moment même.

Le département de la Défense a réssucité pour l’occasion un service à la réputation sulfureuse, le Lakam, qui est agence de renseignement à vocation prioritairement scientifique, afin de former une « Task Force Iran ». Le Lakam a pris ses quartiers dans une base anciennenment désaffectée dans le Biq’at Ha’Yareach, près de l’aéroport Ovda. Le Lakam travaillerait en collaboration avec le Wizmann Institute et le Technion pour conseiller le gouvernement et les services de renseignement israéliens sur la question iranienne.

Le Lakam a également pour mission de briefer la Sayeret Matkal, l’unité d’exploration de Tsahal, sur le type d’échantillons à relever en territoire hostile. En effet, depuis la semaine dernière, les commandos israéliens mènent des exercices d’opérations héliportées au large des côtes de Ashkelon et Haïfa, aux côtés de la Sayeret Shaldag, les commandos de la marine.  Les manoeuvres sont nocturnes, durent entre six et huit heures et se terminent par l’évacuation des commandos par voie de mer.

Conjointement, deux commandos (A-team) de la Caesarea, le service action du Mossad, ont débarqué à la mi-juillet sur les côtes iraniennes depuis un sous-marin de poche. Ils ont pour mission de relever des échantillons des sites nucléaires iraniens et vérifier la pose de balises sur des sites préchoisis. Pour des raisons de logistique, les commandos du Bureau se chargent pour l’instant des objectifs situés au bord de la Mer Rouge, comme celui de Bushehr, saboté l’année dernière. Fin juillet, leurs équivalents parachutistes devraient à nouveau explorer les centres nucléaires  à moyenne distance. En effet, les karnak (« rhinocéros » en hébreu), les transporteurs aériens lourds C-130 qu’utilisent les forces spéciales de Tsahal et les commandos parachutistes du Mossad, ne peuvent pas voler sous la ligne radar sur de trop longues distances, au risque d’être répérés à leur retour vers la base des opérations clandestines du Mossad, installée dans la périphérie de Netanya, en Israël.    

Afin de se prévenir contre une éventuelle riposte, Israël a déployé des missiles « Jéricho » (photo) près du kibboutz Sde Boker, autour de la centrale nucléaire de Dimona, au sud du pays. Si les spéculations demeurent sur l’ampleur du dispositif, certains pensent qu’il s’agit d’une rampe de lancement spéciale au cas où l’Iran répondrait à l’attaque israélienne en lançant des armes non-conventionnelles, de type biologique ou chimique. Ce sera aussi, assurent certains commentateurs, la base centrale de la HAGA (Hagana Ezrakhit), l’organisme de protection de la population, au cours de l’opération.

Sur le versant diplomatique, le Mossad a pu assurer le gouvernement israélien de la bienveillance de l’Arabie Saoudite et de l’Egypte, deux Etats certes ennemis d’Israël, mais qui craignent plus encore un Iran doté de l’armée nucléaire. Cet appui diplomatique, révélé récemment par le Jerusalem Post, permettrait aux chasseurs israéliens de bénéficier du couloir aérien Arabie Saoudite-Mer Rouge pour attaquer les sites de Arak et Yazd.

Enfin, l’IAF s’entraîne régulièrement à des frappes contre des cibles en Iran. Les exercices incluent notamment le ravitaillement en vol et le déploiement sur de longue distance. Rappelons que lors des livraisons des avions neufs en Israël, ceux-ci sont pilotés par des Américains ; les occasions pour les pilotes israéliens de s’entraîner avec ravitaillement en vol restent donc restreintes. Deux exercices prévus cette année aux Etats-Unis devraient y remédier. Israël y deploiera la fine fleur de son aviation, à savoir des chasseurs, des avions-espions (ELINT) et des transporteurs lourds.

Israël, plus que jamais, est en mode offensif.

© Une enquête de la rédaction de drzz.info.
Remerciements à Eric Cunat, expert du magazine « Assaut », et conseiller de drzz.info sur les questions militaires, pour ses conseils éclairés.
 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz