FLASH
[26/03/2017] Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 juillet 2009






Michel Garroté

Lundi 20 juillet 2009 – 28 Tammuz 5769


C’est en Suisse que j’ai fait la connaissance d’un rescapé d’Auschwitz nommé Henri Kichka. A l’heure où j’écris ces quelques lignes, je vois Henri Kichka tous les jours. Dans un peu de temps, il va repartir chez lui, en Belgique. Mais revenons brièvement sur son passé. Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, la famille Kichka est internée dans les camps français. Puis, bref retour à Bruxelles. Car en effet, dès septembre 1942, toute la famille Kichka se retrouve dans le monde concentrationnaire. Henri Kichka, alors âgé de 16 ans quitte Malines (Belgique) avec ses parents et ses deux soeurs, Bertha et Nicha. Trois ans plus tard, après onze camps, autour d’Auschwitz, à Gross-Rosen et à Buchenwald, Henri Kichka est le seul survivant de la famille. Henri Kichka a témoigné et témoigne encore, depuis lors, à des milliers de reprises dans les écoles et en accompagnant des pèlerinages à Auschwitz. Son livre témoignage, intitulé « Henri Kichka, Une adolescence perdue dans la nuit des camps », est paru aux Éditions Luc Pire, en 2007 pour la 4e édition revue et corrigée. Henri Kichka a survécu pendant 1150 jours dans onze camps. La disparition tragique de tous les siens l’ont marqué à jamais. C’est sur conseil de l’une de ses filles qu’il a décidé d’écrire son voyage au bout de l’enfer. A l’heure où le monde islamique réédite et diffuse les « Protocoles des Sages de Sion » et « Mein Kampf », à l’heure où les thèses négationnistes concernant la Shoah et conspirationnistes à propos du 11 septembre circulent sur Internet, je ne peux que recommander vivement la lecture du livre d’Henri Kichka. On me dit parfois que la Shoah, ça date, et qu’il n’y a pas eu que cela au chapitre des horreurs. Sauf que personne, avant, pendant et après la Shoah, n’est parvenu à exterminer de façon systématique six millions de personnes en l’espace de cinq ans à peine. A cet égard, j’aimerais ajouter que le sens de l’humour et la soif de vivre d’Henri Kichka, aujourd’hui âgé de plus de 80 ans, constituent, eux aussi, un témoignage. Je n’oublierai jamais ce jeune homme octogénaire, tenace, vigilant et plaisantin à la fois. Et j’espère le revoir en Suisse l’été 2010.



Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz