FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 juillet 2009

http://extremecentre.org

Lors du premier opus des « Transformers », je m’étais dit pour rire que les vaillants Autobots étaient certainement républicains, tendance Sarah Palin même. Optimus Prime, le chef de la bande, aimant à répéter « nous avons pour mission de protéger la vie ».

Là, après avoir vu l’excellentissime second volet, j’en suis persuadé. Les héroïques Autobots sont républicains ou du moins méprisent les faiblesses politiques du président Obama. Ce qui me permet de l’affirmer est ce qui suit.


Au premier quart du film, après que les Decepticans, les terribles ennemis des Autobots, se soient illustrés par une attaque de la ville de Shanghai, Théodore Galloway, le nouveau Conseiller à la Sécurité Nationale, demande à parler à Optimus Prime qui se trouve alors sur la base américaine de Diego Garcia, abritant le siège opérationnel du NEST, une organisation où humains et Autobots coopèrent afin de combattre les dangereux Decepticans.


Théodore Galloway prétend lors de cet entretien que les attaques de Decepticans n’ont probablement pour seule cause que la présence sur Terre des Autobots, et que par conséquent le meilleur moyen de régler le problème serait sans doute de mettre fin à l’asile accordé aux Autobots. Devant ces propos, des cadres de l’armée s’insurgent puisque parfaitement conscients de la nécessité d’une alliance avec les courageux Autobots face aux projets tyranniques des Decepticans. Rien n’y fait, le Conseiller Galloway conclut en demandant à Optimus Prime si lui et les siens quitteront la Terre sans résistance dans le cas où il leur serait demandé. Optimus répond par l’affirmative tout en demandant en retour au Conseiller Galloway : « que se passera-t-il si vous vous trompez et que les Decepticans débarquent tout de même ».


C’est à ce moment-là que je me suis dit « bien envoyé Optimus », avant de me tourner vers mes frangins et de leur faire remarquer, « c’est dingue, à croire que ce Galloway serait un Conseiller du Président Obama ». Et bien, c’est exactement ça puisqu’on apprend un peu plus tard que l’action du film se déroule sous l’administration Obama. On s’est marrés. Administration avec une politique que ne semble guère aimer notre bon Optimus Prime, ni ses amis du NEST.


Pour le reste, je vous laisse découvrir ce qui arrivera vers la fin du film au Conseiller du Président Obama. Quelque chose de drôle et de bien vu à la fois…

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz