FLASH
Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 juillet 2009

Sacha Baron Cohen est l’homme de toutes les contradictions.  Titulaire d’un doctorat en Histoire de l’Université de Cambridge, il aurait pu songer à une carrière académique, mais il s’est tourné vers le cinéma.

Grand admirateur de « la Panthère Rose », il a voulu renouveler le genre de la satire. Après « Ali G. », où Cohen descend en flammes la culture du rap et « Borat », où il présente un condensé de l’arriéré moyen (laid, ringard, misogyne, raciste et antisémite), Cohen a voulu toucher à un autre domaine, en proposant un film ouvertement homophobe.

Qu’on le dise d’emblée : Cohen est un champion de la vulgarité. Si « Borat » était un film drôle, « Brüno » est irregardable. Loin d’être une ode à la tolérance, Cohen déteste les homosexuels et cela se voit. Tous les clichés homophobes passent dans le film.

Reconnaissons une seule qualité à Cohen : celle d’être courageux. Il s’est rendu dans le Mea Shearim, les orthodoxes juifs, et a manqué d’y être lynché. Plus tard, il est allé au Liban, dans un camp de réfugiés palestiniens, et y a rencontré en tenue affriolante le leader des Brigades des Martyrs d’Al Aqsa. Depuis, il est menacé de mort par le groupe terroriste ! 

Mais dénoncer l’intolérance religieuse face à l’homosexualité n’était pas vraiment le but d’un film que les médias occidentaux n’ont pas compris. Peut-être, aussi, parce qu’ils ignorent que Cohen, dans sa vie privée, est un juif très pieux qui mange casher, respecte le shabbat et passe le plus clair de son temps à la synagogue.

En réalité, Sacha Baron Cohen ressemble plus aux gens qu’il veut choquer qu’aux personnages qu’ils brocardent. A éviter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz