FLASH
[29/06/2017] USA, Baltimore : 1 crime par jour, en hausse de 25% depuis le passage de la loi contre le port d’arme  |  [28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 juillet 2009

Sacha Baron Cohen est l’homme de toutes les contradictions.  Titulaire d’un doctorat en Histoire de l’Université de Cambridge, il aurait pu songer à une carrière académique, mais il s’est tourné vers le cinéma.

Grand admirateur de « la Panthère Rose », il a voulu renouveler le genre de la satire. Après « Ali G. », où Cohen descend en flammes la culture du rap et « Borat », où il présente un condensé de l’arriéré moyen (laid, ringard, misogyne, raciste et antisémite), Cohen a voulu toucher à un autre domaine, en proposant un film ouvertement homophobe.

Qu’on le dise d’emblée : Cohen est un champion de la vulgarité. Si « Borat » était un film drôle, « Brüno » est irregardable. Loin d’être une ode à la tolérance, Cohen déteste les homosexuels et cela se voit. Tous les clichés homophobes passent dans le film.

Reconnaissons une seule qualité à Cohen : celle d’être courageux. Il s’est rendu dans le Mea Shearim, les orthodoxes juifs, et a manqué d’y être lynché. Plus tard, il est allé au Liban, dans un camp de réfugiés palestiniens, et y a rencontré en tenue affriolante le leader des Brigades des Martyrs d’Al Aqsa. Depuis, il est menacé de mort par le groupe terroriste ! 

Mais dénoncer l’intolérance religieuse face à l’homosexualité n’était pas vraiment le but d’un film que les médias occidentaux n’ont pas compris. Peut-être, aussi, parce qu’ils ignorent que Cohen, dans sa vie privée, est un juif très pieux qui mange casher, respecte le shabbat et passe le plus clair de son temps à la synagogue.

En réalité, Sacha Baron Cohen ressemble plus aux gens qu’il veut choquer qu’aux personnages qu’ils brocardent. A éviter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz