FLASH
[25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 juillet 2009

Cette semaine, les médias européens ont évoqué le  « certifigate », ou la polémique qui enfle aux Etats-Unis autour du lieu de naissance de Barack Obama. Il y a lieu ici de préciser quelques points.

Pour les uns, cette controverse montre les relents racistes de ses tenants (Obama serait évidemment « d’ailleurs » parce que noir), pour les autres, elle illustre l’omerta qui existe sur le passé d’Obama, et notamment son appartenance à une église fondamentaliste.

Qu’est-ce que le « certifigate » ? L’année passée, en pleine campagne électorale, la polémique enfle sur Obama. On le suspecte de « double allégeance ». Son père était un étudiant à Harvard, retourné ensuite au Kenya pour tenir quelques postes dans les pouvoirs publics kenyans avant de mourir dans un accident de voiture dû à l’alcool.  Obama est-il né aux Etats-Unis, à Hawaï comme il l’affirme, ou au Kenya ? La question est d’importance ; s’il s’avère qu’Obama n’est pas né Américain, il n’aurait pas droit au poste suprême.

C’est un papier qui va mettre le feu aux poudres, et lancer l’affaire : pour éteindre la rumeur, le gouvernement de Hawaï montre le « certificat de naissance » d’Obama à la presse. Mais cela ne fait qu’envenimer les choses, car le certificat est un faux. Un faux grossier, même, selon les spécialistes.

La rumeur prend alors des proportions phénoménales, et ne s’est jamais éteinte depuis. Hawaï a bien tenté de calmer le jeu. Son gouverneur, un Républicain, a répété qu’Obama était bel et bien né sur l’île, une information confirmée par le chef de la maternité où Obama est né.

En vain. La réalité, sur cette affaire, est beaucoup plus prosaïque : Hawaï est connu pour être un Etat mal géré. Le système d’imposition fiscal est corrompu et mal organisé. Et l’île pâtit de cette réputation de paresse et d’indolence, d’autant qu’elle souffre d’un taux de chômage élevé. Elle n’est jamais prise au sérieux.

Le « certifigate » est la goutte qui a fait déborder le vase, et provoqué un vent de panique à Honolulu: en effet, l’administration hawaïenne a perdu le certficat de naissance original d’Obama, tout comme elle a égaré un nombre incalculable de données fiscales de ses concitoyens ces vingt dernières années. Si la nouvelle se sait, l’Etat insulaire perdrait toute crédibilité. Hawaii would be a living joke, definitely.

Aussi, soucieuses de sauver leur réputation face à la métropole, les autorités hawaïennes ont-elles préféré mentir et publier un faux certificat de naissance d’Obama. Toute l’affaire est là.

Et Obama n’y est pour rien.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz