FLASH
[23/05/2017] Manchester : un colis suspect découvert sous un banc. Police sur place  |  Philippines : l’Etat islamique installe des points de contrôle dans la ville de Marawi  |  Côte d’Ivoire: attentat à Bouaké, 4 morts et au moins une quinzaine de blessés  |  Philippines, Marawi : premiers rapports indiquent que 500 combattants asiatiques d’ISIS sont en train d’attaquer la ville  |  Philippines :Le président déclare la loi martiale dans le Mindanao après des affrontements avec ISIS  |  Terrible message de la police de Manchester : « nous ne pensons pas qu’il y a encore des enfants non accompagnés dans les hôtels qui ont recueilli les victimes  |  Suite à l’attentat de Manchester, la police a fait deux raids dans des habitations de suspects terroristes  |  Roger Moore, un des héros de James Bond, du Saint et d’Ivanhoe, est mort à 89 ans  |  Le terroriste de Manchester est bouddhiste, suédois, d’extrême droite, mentalement dérangé, bref, il s’appelle Salman Abedi  |  L’Etat islamique vient de revendiquer l’attentat de Manchester  |  Netanyahu: « si l’attentat de Manchester avait lieu en Israël, la famille du terroriste recevrait un salaire à vie de Mahmoud Abbas »  |  Même si on ne l’aime pas, Le Pen a raison : [Manchester] “On ne fait pas le nécessaire pour protéger les Français »  |  Manchester: le centre commercial est réouvert. Alerte terminée  |  Amsterdam : un homme dépose un sac dans le tram et part en courant. Police sur place, homme arrêté  |  Grande-Bretagne : il y a environ 3.500 suspects terroristes, et pas assez de moyens pour les surveiller  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 31 juillet 2009

Amérique d’Obama : vive la Chine libre !

 

Après les islamistes, cap sur la Chine. Désormais, Obama veut créer un nouveau partenariat avec le pays le plus peuplé au monde et cela sans restriction. Certes, les deux pays se tiennent « par la barbichette » vu que la Chine a besoin du marché américain pour exporter et que l’Amérique a une partie de sa dette contenue par la Chine. Mais tout de même, jusqu’en 2008, la politique américaine n’allait pas jusqu’à fermer les yeux sur le non-respect de la démocratie chinoise, sur ses massacres des minorités (on notera qu’aucune de nos joyeuses organisations droitdel’hommistes n’a dénoncé les attaques contre les minorités musulmanes chinoises, à croire que seuls les Palestiniens sont dignes d’être défendus). Désormais, avec l’ère Obama, c’est le retour à la realpolitik sans scrupule. Finie la volonté de défendre la liberté, adieu les guerres d’intervention au cœur de la barbarie et bienvenue à ce bon vieux commerce !! On nous a vendu l’an dernier Obama comme un homme nouveau, un homme qui allait réconcilier le monde avec l’Amérique. C’est en partie vrai : Obama réconcilie l’Amérique avec tout ce qu’il y a de pire régime dans le monde. On ne peut pas tout avoir.

 

Corée du Nord-Birmanie : circulez, y a rien à voir.

 

Autre sujet d’étonnement de ma part, le possible transfert de techniques nucléaires de la Corée du Nord à la Birmanie. Là aussi, service minimum dans la presse, quelques haussements de sourcil de la part d’Hillary Clinton et un « inquiétude » de la part d’Obama. À part cela, dormez tranquille peuples de la Terre, il n’y a rien à craindre. L’Amérique de 2009, c’est toujours plus de respect pour les dictatures. Quand à l’Europe, elle est aux abonnés absents. Comme quoi, il y a des choses qui ne changent pas.

 

Requiem pour un malaise présidentiel

 

À l’inverse, on a écrit des pages et des pages sur le malaise du président Sarkozy, certains journalistes en mal d’actualité profitant pour combler les trous de ce mois de juillet. Cependant, la radio Europe 1 s’est surpassée en posant la question « Croyez vous que l’Elysée nous dit vraiment la vérité sur l’état de santé du président ? ». Depuis que Mitterrand a menti aux Français pendant des années sur son cancer, la presse se croit obligée de soupçonner le moindre éternuement suspect de cacher une nouvelle affaire d’état. Franchement, un malaise dû à la fatigue n’a rien d’extraordinaire. Mais quand il s’agit de Nicolas Sarkozy, haro sur le baudet. La gauche passe son temps à nous balancer qu’elle en a marre de le voir tous les jours en première page, qu’elle passe donc le message aux médias qu’elle contrôle.

 

France, terre d’accueil

 

France toujours, avec cette anecdote douanière. Si en Angleterre, on fouille tout le monde sans exception et parfois de manière ridicule (nous avons dû goûter les petits pots du bébé pour embarquer dans l’avion de la British Airways qui nous emmenait au Canada), la France a une méthode bien plus simple : le faciès. À notre descente à Orly, lors du retour, nous n’avons eu qu’à présenter nos passeports. Par contre, le jeune noir qui était deux rangs devant nous dans l’appareil a eu droit à une fouille complète de ses bagages. Bienvenue au pays des Droits de l’Homme.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz