FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 août 2009




Michel Garroté – Mardi 4 août 2009 – Lors de la Convention du Fatah,  le Président de l’Autorité palestinienne,  Mahmoud Abbas a juré de tout faire pour révéler les « circonstances réelles » (?) de la mort de son prédécesseur,  Yasser Arafat.   »Nous ferons toute la lumière sur sa mort »,  a-t-il assuré.

Cette allégation un brin fanfaronne a de quoi laisser songeur. D’abord, la mention d’Arafat donne le sentiment désagréable que le Fatah de Abbas ressemble au (et se réfère au) Fatah de Arafat, c’est à dire un Fatah à double langage. Ensuite, la mention d’Arafat et de sa mort donne le sentiment désagréable que Abbas veut inventer un soi-disant assassinat d’Arafat pour faire de celui-ci un martyr.

Sur les autres thèmes (Abbas a parlé pendant plus de deux heures et il n’a pas seulement parlé du décès de Arafat…), Abbas a notamment déclaré (extraits) :  « A cause de nos erreurs, certains de nos comportements rejetés par le public, notre faible performance, notre éloignement avec le pouls de la rue et notre manque de discipline, nous avons perdu les élections législatives et ensuite, nous avons perdu Gaza. Ce Congrès doit constituer une plateforme pour un nouveau départ, consolidant notre lutte pour atteindre nos principaux objectifs :  la libération et l’indépendance ».

« Nous devons tirer la leçon de nos erreurs et chercher en permanence à nous remettre en question et à rectifier notre façon d’agir. Notre principale tâche en tant que membres du Fatah est de redonner au mouvement (…) son rang, son rayonnement et son âme pour qu’il continue d’assumer son rôle historique qui est de conduire notre peuple vers la liberté et l’indépendance. Tout en réitérant notre attachement à l’option de la paix et les négociations, nous nous réservons le droit de recourir à la résistance légitime, garantie par le droit international », a dit Abbas, louant plus particulièrement la « résistance populaire ».

Les propos de Abbas sont pour le moins ambigüs et, sur certains points, mensongers. De quelle libération parle Abbas ?  Celle de la Judée Samarie ?  Ou celle d’Israël ?  De quelle mission historique s’agit-il ?  celle de la paix ou celle du terrorisme ?  En quoi le terrorisme, appelé tantôt « lutte armée », tantôt « résistance populaire » (formules néo-communistes) aurait-il une soi-disant légitimité garantie par le droit international ?  Le Droit International Public et la Charte de l’ONU prônent-ils le terrorisme ?  La Convention du Fatah n’est pas terminée.  Elle a mal commencé. Nous n’avons de ce fait aucune illusion sur ses conclusions. Le Fatah cuvée 2009 ressemble au Fatah cuvée Arafat. Et Dieu merci, c’est le Likoud qui – actuellement – préside à la destinée d’Israël.


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz